Extension Factory Builder
22/12/2012 à 12:38
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'opposant historique algérien Hocine Aït Ahmed, président du Front des forces socialistes, le 6 L'opposant historique algérien Hocine Aït Ahmed, président du Front des forces socialistes, le 6 © AFP/Archives - FAYEZ NURELDINE

L'opposant historique algérien Hocine Aït Ahmed a annoncé son intention de quitter la présidence du Front des forces socialistes (FFS), qu'il occupe depuis sa création en 1963, à l'issue d'un congrès prévu au deuxième trimestre de 2013.

L'opposant historique algérien Hocine Aït Ahmed a annoncé son intention de quitter la présidence du Front des forces socialistes (FFS), qu'il occupe depuis sa création en 1963, à l'issue d'un congrès prévu au deuxième trimestre de 2013, dans une lettre reçue samedi par l'AFP.

"Le moment est venu pour moi de passer le témoin (...) Je ne me présenterai pas à la présidence du parti pour le prochain exercice", écrit M. Aït Ahmed, 86 ans, dans cette lettre aux membres du conseil national du parti, réunis vendredi à Alger.

M. Aït Ahmed a toutefois assuré qu"'il rest(ait) encore (...) à l'écoute des militantes et des militants et en relation de confiance avec le comité d'éthique et le secrétariat national".

Cet opposant irréductible est le seul survivant des "fils de la Toussaint" qui avaient déclenché la guerre d'indépendance, le 1er novembre 1954.

Né le 20 août 1926 à Aïn El-Hammam (ex-Michelet), en Kabylie, Aït Ahmed est élu député de la première Assemblée nationale en 1962, mais il s'oppose à Ahmed Ben Bella, devenu président, et crée en 1963 le FFS et des maquis de résistance en Kabylie.

Arrêté en 1964, il est condamné à mort puis gracié. Il s'évade en avril 1966 et s'installe alors à Lausanne, en Suisse, d'où il rentrera à Alger en décembre 1989, après 23 ans d'exil. Les autorités avaient alors reconnu la légalité du FFS, dans la foulée du multipartisme.

En juillet 1992, il s'exile à nouveau puis signe en janvier 1995 l'accord de Sant'Egidio, à Rome, demandant au pouvoir d'ouvrir des négociations pour mettre fin à la guerre civile. Parmi les signataires, le Front islamique du salut (FIS, dissous).

En avril 1999, il se retire de l'élection présidentielle avec cinq autres candidats pour dénoncer une fraude annoncée en faveur de Abdelaziz Bouteflika, qui sera réélu en 2004 et en 2009. Il vit depuis en Suisse.

Le FFS compte 27 députés à l'Assemblée nationale sur 462.

© 2012 AFP
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Algérie

Ramtane Lamamra : 'Un accord de paix peut être signé au Mali dans moins de six mois'

Ramtane Lamamra : "Un accord de paix peut être signé au Mali dans moins de six mois"

Présent à Addis-Abeba pour le Sommet de l'Union africaine, le ministre algérien des Affaires étrangères et médiateur en chef des négociations de paix au Mali, Ramtane Lamamra, se di[...]

CAN 2015 : l'Algérie retrouve son jeu et son statut de favori

Après deux matchs médiocres dans le jeu, les Fennecs ont dominé le Sénégal techniquement sur le gazon de Malabo (2-0). Les hommes de Christian Gourcuff ont enfin endossé leur costume de[...]

CAN 2015 : L'Algérie et le Ghana arrachent leur ticket pour les quarts

L'Algérie, très vite devant au score face au Sénégal, n'a jamais tremblé et assume son statut de favori grâce à son succès (2-0). Les Sénégalais d'Alain Giresse,[...]

Algérie : l'illégitime défense des "auxiliaires" pendant la décennie noire

Pour la première fois, deux anciens miliciens antijihadistes vont être jugés en France pour des faits datant de la décennie noire. Enquête sur des auxiliaires aux méthodes[...]

France : le corps d'Hervé Gourdel, décapité en Algérie, rapatrié à Paris

Le corps du Français Hervé Gourdel, enlevé puis décapité en septembre par des jihadistes algériens, a été rapatrié en France, onze jours après sa[...]

Le corps du Français Hervé Gourdel, décapité en Algérie, sera rapatrié lundi

Le corps du touriste français Hervé Gourdel, enlevé puis décapité fin septembre par des jihadistes algériens, doit être transféré lundi vers la France, douze jours[...]

CAN 2015 : le Ghana renverse l'Algérie au bout du temps additionnel !

Dans un match fermé, les Black Stars ont surpris l'Algérie à la dernière seconde grâce à leur attaquant vedette Asamoah Gyan. Grâce à ce succès, le Ghana passe devant[...]

Algérie - CAN 2015 : M'Bolhi, la solitude du gardien de but

Malgré sa remarquable prestation lors du dernier Mondial au Brésil, Raïs M'Bolhi, le portier de l'équipe nationale de football, demeure méconnu et sous-coté. Mais une belle CAN avec[...]

Omar Belhouchet : "Nous n'excluons pas un retour des violences contre les journalistes algériens"

Omar Belhouchet est directeur du quotidien francophone "El Watan". Dans les années 1990, il a fait l’objet de deux tentatives d’assassinat de la part des groupes islamiques armés. Dans cet[...]

Kaddour Hadadi : Citizen HK

Musicien fidèle à ses idéaux et romancier engagé, le chti aux origines algériennes ne lâche rien.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121222123832 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121222123832 from 172.16.0.100