Extension Factory Builder
14/01/2013 à 17:41
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Cheikh Tidiane Sy, 87 ans, doit succéder à son demi-frère Serigne Mansour Sy. Cheikh Tidiane Sy, 87 ans, doit succéder à son demi-frère Serigne Mansour Sy. © DR

À 87 ans, Cheikh Tidiane Sy a annoncé le 8 janvier, par la voie du porte-parole des Tidianes, qu'il succèdait à son demi-frère, Serigne Mansour Sy, au Khalifat de la confrérie.

Le nouveau Khalife des tidianes (confrérie soufie fondée par l'Algérien Aboul Abbas Ahmad At-Tidjani (1737-1815)), Cheikh Tidiane Sy, a envoyé, le 8 janvier, une délégation dirigée par le porte-parole des Tidianes, Abdoul Aziz Sy « junior », à la réunion préparatoire sur le Mouloud (célébration de la naissance du prophète Mohamed qui aura lieu le 24 janvier 2013 à Tivaoune), initiée par le ministère de l'Intérieur du Sénégal.

« Nous sommes venus assister à cette réunion sur ordre du Khalife général des Tidianes, Cheikh Tidiane Sy », a déclaré Abdoul Aziz Sy « junior » lors de cette rencontre. Cette déclaration était la première faite directement au nom du nouveau Khalife, officialisant sa prise de fonction.

Un homme discret

Doyen des prétendants au titre de khalife général des tidianes, Cheikh Tidiane Sy, 87 ans, doit succéder à son demi-frère, Serigne Mansour Sy, décédé dans la nuit du 8 au 9 décembre à Paris. « Serigne Cheikh », comme l’appellent familièrement ses disciples, est ainsi le second petit-fils de El hadj Malick Sy, après Serigne Mansour, à accéder au khalifat.

Mystique et cultivé, le nouveau khalife (cinquième de la confrérie) possède une personnalité ouverte sur le monde, mais reste peu connu. « C’est un homme absolument difficile à caractériser. Le mystère est l’une de ses identités », affirme Djiby Diakhaté, un sociologue qui l’a côtoyé au sein des « Moustarchidine Al Moustarchidadi », l'association musulmane dont Cheikh Tidiane est le guide spirituel.

Et depuis plusieurs années, ses apparitions publiques se font même très rares. « Il ne s’adresse qu’une seule fois par an au public », confie un de ses proches. Une apparition qui a lieu à l’occasion du Gamou de Tivaoune (le Maoulid, célébrant la naissance du Prophète), lors d’une conférence publique.

Modernité

Le nouveau khalife est par ailleurs l’un des rares guides religieux à s’être affranchi du conservatisme propre à l’islam sénégalais en adoptant un discours novateur ouvert sur ma modernité. Son apparence est elle aussi en rupture. Au grand boubou traditionnel en bazin riche ou en « thioup » des marabouts sénégalais, Cheikh Tidiane a préféré la sobriété de la djellaba (vêtement en forme de longue robe avec capuchon).

Si le nouveau khalife est un érudit, il est aussi connu de la sphère politique sénégalaise. Dans les années 60 : il a fondé le Parti de la solidarité sénégalaise (PSS, dissout depuis) et a été un farouche opposant au premier président Sénégalais, Léopold Sédar Senghor. Une opposition qui lui a d'ailleurs valu quelques mois de prison. « C’est à la suite d’une manifestation violente de ses partisans en 1959, contre les résultats électoraux à Tivaoune, que Cheikh Tidiane Sy a été arrêté », se souvient encore un octogénaire. Par la suite, le marabout politicien se réconcilie avec Senghor qui le nomme ambassadeur au Caire en 1960, avant d’être accusé de « mauvaise gestion » et, remis, une nouvelle fois en prison en 1962.

__

Nicolas LY, à Dakar






 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
En Centrafrique, les Français l'arme au pied ?

Article pr�c�dent :
Tonton Zuma est arrivé

Réagir à cet article

Sénégal

Classement 2014 : Algérie, Tunisie et Sénégal au sommet des sélections africaines de foot

Classement 2014 : Algérie, Tunisie et Sénégal au sommet des sélections africaines de foot

Après l’Égypte (2010), la Côte d’Ivoire (2011), la Zambie (2012) et le Nigeria (2013), l’Algérie, huitième de finaliste de la Coupe du monde et facilement qualifiée pour[...]

Sécurité en Afrique : cinq choses à retenir du Forum de Dakar

Impulsé par la France, le Forum sur la paix et la sécurité en Afrique s'est tenu à Dakar les 15 et 16 décembre. À l'heure du bilan, voici cinq points marquants qui ressortent des[...]

Francophonie : règlement de comptes entre de l'Estrac et les autorités sénégalaises

Jean-Claude de l'Estrac, candidat malheureux au secrétariat général de l'OIF, est très remonté contre les dirigeant sénégalais et français. Explications.[...]

Terrorisme : à Dakar, Le Drian plaide pour une "alliance régionale, continentale et mondiale"

À l'ouverture du premier forum international sur la paix et la sécurité en Afrique, qui se tient à Dakar, Jean-Yves Le Drian, ministre français de la Défense, a appelé lundi les[...]

Sénégal : Aïssa Dione, de fil en aiguille

Avec ses tissus et ses meubles contemporains, fabriqués selon des techniques traditionnelles, la créatrice Aïssa Dione a conquis les plus grands couturiers et décorateurs à travers le[...]

Le forum de Dakar, un Davos de la sécurité en Afrique ?

Co-organisé par le ministère français de la Défense et par l’État sénégalais, le forum international sur la paix et la sécurité en Afrique aura lieu les 15 et[...]

Sénégal : Karim Wade enfonce le clou

L'ancien ministre sénégalais Karim Wade, poursuivi pour enrichissement illicite au Sénégal, et l'expert financier Pape Alboury Ndao, qui est à l'origine de certaines des accusations contre le[...]

Marocains et Sénégalais, frères spirituels

Témoins des solides liens cultuels et commerciaux entre le royaume chérifien et le Sénégal, des milliers de Marocains vivent à Dakar. Et ils y sont bien dans leurs babouches.[...]

Sénégal : à Dakar, ils ont rajeuni les jeudis

Dans la commune populaire de Ouakam, la maison des Petites Pierres sert de QG à un collectif d'artistes pluridisciplinaires. Plongée dans le Dakar underground.[...]

Sénégal : la décentralisation à Dakar, top ou flop ?

L'Acte III de la décentralisation a été promulgué pour rénover le code des collectivités locales (dont l'acte II date de 1996), avec pour objectif d'"organiser le[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers