Extension Factory Builder
14/01/2013 à 17:41
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Cheikh Tidiane Sy, 87 ans, doit succéder à son demi-frère Serigne Mansour Sy. Cheikh Tidiane Sy, 87 ans, doit succéder à son demi-frère Serigne Mansour Sy. © DR

À 87 ans, Cheikh Tidiane Sy a annoncé le 8 janvier, par la voie du porte-parole des Tidianes, qu'il succèdait à son demi-frère, Serigne Mansour Sy, au Khalifat de la confrérie.

Le nouveau Khalife des tidianes (confrérie soufie fondée par l'Algérien Aboul Abbas Ahmad At-Tidjani (1737-1815)), Cheikh Tidiane Sy, a envoyé, le 8 janvier, une délégation dirigée par le porte-parole des Tidianes, Abdoul Aziz Sy « junior », à la réunion préparatoire sur le Mouloud (célébration de la naissance du prophète Mohamed qui aura lieu le 24 janvier 2013 à Tivaoune), initiée par le ministère de l'Intérieur du Sénégal.

« Nous sommes venus assister à cette réunion sur ordre du Khalife général des Tidianes, Cheikh Tidiane Sy », a déclaré Abdoul Aziz Sy « junior » lors de cette rencontre. Cette déclaration était la première faite directement au nom du nouveau Khalife, officialisant sa prise de fonction.

Un homme discret

Doyen des prétendants au titre de khalife général des tidianes, Cheikh Tidiane Sy, 87 ans, doit succéder à son demi-frère, Serigne Mansour Sy, décédé dans la nuit du 8 au 9 décembre à Paris. « Serigne Cheikh », comme l’appellent familièrement ses disciples, est ainsi le second petit-fils de El hadj Malick Sy, après Serigne Mansour, à accéder au khalifat.

Mystique et cultivé, le nouveau khalife (cinquième de la confrérie) possède une personnalité ouverte sur le monde, mais reste peu connu. « C’est un homme absolument difficile à caractériser. Le mystère est l’une de ses identités », affirme Djiby Diakhaté, un sociologue qui l’a côtoyé au sein des « Moustarchidine Al Moustarchidadi », l'association musulmane dont Cheikh Tidiane est le guide spirituel.

Et depuis plusieurs années, ses apparitions publiques se font même très rares. « Il ne s’adresse qu’une seule fois par an au public », confie un de ses proches. Une apparition qui a lieu à l’occasion du Gamou de Tivaoune (le Maoulid, célébrant la naissance du Prophète), lors d’une conférence publique.

Modernité

Le nouveau khalife est par ailleurs l’un des rares guides religieux à s’être affranchi du conservatisme propre à l’islam sénégalais en adoptant un discours novateur ouvert sur ma modernité. Son apparence est elle aussi en rupture. Au grand boubou traditionnel en bazin riche ou en « thioup » des marabouts sénégalais, Cheikh Tidiane a préféré la sobriété de la djellaba (vêtement en forme de longue robe avec capuchon).

Si le nouveau khalife est un érudit, il est aussi connu de la sphère politique sénégalaise. Dans les années 60 : il a fondé le Parti de la solidarité sénégalaise (PSS, dissout depuis) et a été un farouche opposant au premier président Sénégalais, Léopold Sédar Senghor. Une opposition qui lui a d'ailleurs valu quelques mois de prison. « C’est à la suite d’une manifestation violente de ses partisans en 1959, contre les résultats électoraux à Tivaoune, que Cheikh Tidiane Sy a été arrêté », se souvient encore un octogénaire. Par la suite, le marabout politicien se réconcilie avec Senghor qui le nomme ambassadeur au Caire en 1960, avant d’être accusé de « mauvaise gestion » et, remis, une nouvelle fois en prison en 1962.

__

Nicolas LY, à Dakar






 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
En Centrafrique, les Français l'arme au pied ?

Article pr�c�dent :
Tonton Zuma est arrivé

Réagir à cet article

Sénégal

Interactif : où doit-on payer le plus cher en Afrique pour être candidat à la présidentielle ?

Interactif : où doit-on payer le plus cher en Afrique pour être candidat à la présidentielle ?

Dans la réforme électorale engagée en RDC, la caution exigée pour prendre part à la présidentielle a été revue à la hausse. Une démarche très fréq[...]

"Time is now" : Youssou Ndour et J. Martins chantent pour le changement en Afrique

Annoncé depuis plusieurs mois, le titre Times is now de Youssou Ndour et J. Martins a été mis en ligne lundi. Visionné sur Youtube par plus de 30 000 personnes en seulement quatre jours, il appelle[...]

Goodluck, IBK, Kabila... Les grands absents du sommet de l'UA

Ils sont restés chez eux, trop occupés par leurs affaires internes. Plusieurs poids lourds du continent ne seront pas sur la photo de famille du 24e sommet des chefs d'État et de gouvernement de l'Union[...]

Sénégal : au procès Karim Wade, Bibo Bourgi seul face à son juge

Jusque-là privé de procès en raison de problèmes de santé, le principal complice présumé de Karim Wade, Bibo Bourgi, est entendu par la CREI depuis mercredi. Devant une salle[...]

Sénégal : Karim Wade et l'affaire du compte bancaire de Singapour

C'est la pièce maîtresse de l'accusation contre Karim Wade : un compte à Singapour crédité de 71 millions d'euros. L'ancien ministre sénégalais, jugé pour[...]

CAN 2015 : L'Algérie et le Ghana arrachent leur ticket pour les quarts

L'Algérie, très vite devant au score face au Sénégal, n'a jamais tremblé et assume son statut de favori grâce à son succès (2-0). Les Sénégalais d'Alain Giresse,[...]

Sénégal - Giresse : "Viser le match nul, je ne sais pas faire"

Mardi soir à Malabo (19 heures), le Sénégal, leader du groupe C, affronte l’Algérie. Un match nul peut suffire aux Lions de la Teranga, qui ont déjà engrangé quatre points.[...]

Sénégal : la cimenterie de Dangote démarre, Vicat s'énerve

 Après le démarrage de cimenterie sénégalaise de Dangote, son concurrent français Vicat est déterminé à faire condamner l'État, qu'il accuse d'avoir[...]

CAN 2015 : Le Sénégal arrache un point précieux

Le Sénégal a été tenu en échec par les Bafana Bafana (1-1) vendredi 23 janvier à Mongomo lors de la deuxième journée de la phase de poule. Menés au score dès le[...]

Sénégal - Mame Mactar Gueye : "'Charlie Hebdo' a jeté de l'huile sur le feu"

Mame Mactar Gueye est le vice-président de l'ONG islamique Jamra, à Dakar. À la veille de la manifestation anti-"Charlie Hebdo" prévue dans la capitale sénégalaise, il donne[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121220130657 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121220130657 from 172.16.0.100