Extension Factory Builder
20/12/2012 à 09:39
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'acteur américain, Ben Affleck, à Washington, le 19 décembre 2012. L'acteur américain, Ben Affleck, à Washington, le 19 décembre 2012. © AFP/Kris Connor

Engagé dans le combat humanitaire dans l’est de la RDC depuis 2009, l’acteur et réalisateur américain Ben Affleck s’est adressé à la Chambre des représentants, mercredi 19 décembre, à Washington. Objectif : demander aux députés américains d’exercer leur influence pour rétablir la paix au Congo.

Ben Affleck est sensible à la situation humanitaire catastrophique depuis des années dans l’est de la RDC. En 2009, l’acteur et réalisateur hollywoodien a lancé l'Initiative pour le Congo oriental (ECI), une association de soutien aux ONG qui a déjà levé plus de deux millions de dollars. Et mercredi 19 décembre, il était devant les élus de la commission de la Défense du Congrès américain pour leur demander, notamment, de s’engager en faveur d’un renforcement du mandat de la Monusco.

« Je ne suis pas ici pour quémander l'argent du contribuable américain. Je suis ici aujourd'hui pour respectueusement demander que vous usiez de votre pouvoir, a-t-il d’abord déclaré. Le M23 n'est que le dernier d'une longue liste de groupes armés qui déstabilisent le Congo depuis 1994. (…) Nous avons vu ce cycle se répéter à de trop nombreuses reprises : la violence éclate, la communauté internationale s'intéresse pendant un moment à cette partie du monde, la violence recule et le monde se détourne, soulagé, sans s'occuper des problèmes systémiques » à l'origine de l’instabilité.

Influence "unique"

« Au minimum, le mandat [de la Monusco, NDLR] doit être renforcé afin de lui permettre de vraiment maintenir la paix et protéger la population », a conclu Ben Affleck. Qui a aussi rappelé que le M23 était, selon lui et l’ONU, « soutenu par le Rwanda et l'Ouganda », qui ont toutefois toujours nié ce rôle, sans véritablement réussir convaincre la communauté internationale. Et l’acteur de demander que Washington utilise son influence « unique » sur les présidents Paul Kagamé et Yoweri Museveni.

Un appel qui intervient justement au lendemain d’un communiqué de la Maison Blanche au sujet d’une mise en garde adressée par le président américain à son homologue rwandais. « Lors d'un appel téléphonique, Barack Obama a souligné que tout soutien au groupe rebelle M23 était incompatible avec le désir de stabilité et de paix du Rwanda », disait le communiqué.

Envoyé spécial

Ben Affleck ne néglige pas non plus la piste plus classique des négociations favorisées par la communauté internationale. « Il faudrait également que l'ONU et l'Union africaine dépêchent un envoyé spécial dans la région pour amener les parties à la table des négociations », dit-il. Comme s’il pressentait l’échec des discussions directes engagées à Kampala entre la RDC et le M23 sous l’égide de la CIRGL [Conférence internationale sur la région des Grands Lacs, NDLR]. Une organisation largement dominée par les pays mêmes qui sont accusés d’être partie au conflit : le Rwanda et l’Ouganda.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

RDC : trois immeubles de Diomi Ndongala 'confisqués', son avocat dénonce 'l'instrumentalisation de la justice'

RDC : trois immeubles de Diomi Ndongala "confisqués", son avocat dénonce "l'instrumentalisation de la justice"

Dans une affaire qui l'oppose à la Banque internationale pour l'Afrique au Congo (Biac), Diomi Ndongala a vu vendredi trois de ses immeubles de Kinshasa être saisis par la justice. Une "expropriation" qui vi[...]

Ligue des champions : Lusadisu (AS Vita Club) et Zerara (ES Sétif), l'interview croisée

Les milieux de terrain Guy Lusadisu - qui a remporté deux fois le trophée avec le TP Mazembe - et Toufik Zerara sont deux des hommes forts de l’AS Vita Club et de l’ES Sétif, qui[...]

RD Congo : la production d'or pourrait tripler en 2014

 La RD Congo pourrait produire 18 tonnes d'or cette année, selon Martin Kabwelulu, le ministre des Mines du pays d'Afrique centrale. C'est trois fois le volume produit l'an dernier.[...]

RDC : retour à Kinshasa du proche de Bemba, Fidèle Babala

Libéré mardi par la Cour pénale internationale (CPI), qui le soupçonne de subornation de témoins, le secrétaire général adjoint du Mouvement de libération du Congo[...]

Un Michel peut en cacher un autre

Le nouveau Premier ministre se prénomme Charles et n'a que 38 ans. Mais il a de qui tenir. Louis, son père, est un vieux briscard de la politique locale. Et de la "Belgafrique".[...]

RDC : deux jeunes tués dans une manifestation contre la Monusco dans l'Est

Les protestations contre la Monusco ont fait deux morts et un blessé par balle mardi, dans l'est de la RDC, a annoncé mercredi une fédération d'association.[...]

RDC : "Vieux Ebola", le nouveau surnom de Koffi Olomidé ne passe pas

Le chanteur congolais (RDC) Koffi Olomidé, 58 ans, été arrêté mardi à Kinshasa pour avoir accroché dans la rue des banderoles annonçant le concert de "Vieux [...]

France : Patrick Balkany rattrapé par ses pratiques douteuses en Afrique

Patrick Balkany, député et maire de Levallois-Perret, en banlieue parisienne, a été mis en examen, mardi, pour "blanchiment de fraude fiscale", "corruption" et "blanchiment de[...]

RDC : le docteur Mukwege, lauréat du prix Sakharov du Parlement européen

Le docteur congolais Denis Mukwege s'est vu décerner mardi le Prix Sakharov 2014 pour son travail auprès des femmes victimes de violences sexuelles dans les conflits armés de l'est de la RDC.[...]

Sondage : faut-il reporter la CAN 2015, la déplacer ou l'annuler à cause d'Ebola ?

Se jouera-t-elle ou pas ? À quelle date ? Où ? Les rumeurs vont bon train au sujet de la Coupe d'Afrique des nations, prévue en janvier 2015 au Maroc mais menacée par l'épidémie d'Ebola.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers