Extension Factory Builder
20/12/2012 à 09:25
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Une Porsche appartenant à une fille du président déchu, le 5 octobre 2012. Une Porsche appartenant à une fille du président déchu, le 5 octobre 2012. © AFP/Archives - Fethi Belaid

La vente des biens ayant appartenu au président tunisien déchu, Zine el-Abidine Ben Ali, et à 114 de ses proches s’ouvrira dimanche, a annoncé mercredi 19 décembre Slim Besbes, le ministre des Finances par intérim.

C’est sous haute sécurité que s’ouvrira dimanche l'exposition-vente des milliers de tableaux, de bijoux, de voitures et d'appareils électroménager ayant appartenu au président déchu Zine El Abidine Ben Ali et à 114 de ses proches, a annoncé mercredi 20 décembre le gouvernement tunisien. La vente s'étalera sur « au moins un mois » et dans un hôtel de Gammarth, en banlieue de Tunis, a expliqué Slim Besbes, le ministre des Finances par intérim, lors d'une conférence de presse.

Des navires de la marine nationale seront notamment déployés face à cet hôtel situé en bord de mer, a-t-il précisé, pour dissuader toute tentative de braquage. Il faut dire que les objets de cette braderie de luxe sont parfois exceptionnels. On y trouve de la porcelaine fine, 300 bijoux, des tapis, des tableaux de maîtres, mais aussi des téléviseurs et des ordinateurs. Mais le clou de l'évènement sera la vente de 39 voitures de luxe dont une Lamborghini Gallardo LP 460, une Bentley continental sport, une limousine blindé Cadillac ou encore une Maybach 62. L’État tunisien espère récolter dans cette vente au moins 10 millions d'euros.

Les Israéliens exclus de la vente

Les biens d'une valeur inférieure à 10 000 dinars (5 000 euros) seront en vente directe, alors qu'au-delà de ce prix la vente s'effectuera au plus offrant. Pour participer à la  vente, il faudra débourser la modique somme de 30 dinars (15 euros). Un maximum de 500 personnes par jour sera autorisé à participer à une vente « ouverte à tout le monde, à l’exception (des ressortissants) d'Israël », a précisé le ministre.

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Tunisie

Présidentielle tunisienne : soulagement général à la fin de la campagne

Présidentielle tunisienne : soulagement général à la fin de la campagne

Le 21 décembre, les Tunisiens décideront qui de Moncef Marzouki ou Béji Caïd Essebsi sera le premier président postrévolution légitimé par les urnes. Jusqu’au bout, les[...]

Tunisie : fin de la campagne pour le second tour de l'élection présidentielle

Les Tunisiens de l'étranger, notamment en France, ont commencé à voter dès vendredi, dernier jour de la campagne pour le second tour de la présidentielle, qui opposera dimanche Moncef Marzouki[...]

Tunisie : le "cas" Marzouki divise Ennahdha

À quelques jours de la présidentielle, au sein du parti islmaiste tunisien Ennahdha, on se demande comment gérer le "cas" Moncef Marzouki avec un minimum de dommages collatéraux ?[...]

Tunisie : des jihadistes revendiquent les assassinats de Chokri Belaïd et de Mohamed Brahmi

Abou Mouqatel (de son vrai nom Abou Bakr al-Hakim), un jihadiste tunisien recherché par les autorités, a revendiqué mercredi l'assassinat de Chokri Belaïd et de Mohamed Brahmi, tués en 2013.[...]

Documentaire : trois garçons, une fille et la révolution

Mêlant fiction et réalité, la réalisatrice Raja Amari raconte les prémices et le déroulement de la révolution tunisienne à travers quelques documents d'archives,[...]

Marzouki : "Mohamed Bouazizi est devenu un symbole qui a franchi les frontières tunisiennes"

Le président tunisien Moncef Marzouki a tenu un meeting de campagne pour sa réélection à Sidi Bouzid, mercredi, jour anniversaire de l'immolation de Mohamed Bouazizi, un des symboles de la[...]

Tunisie - Aziz Krichen : "Marzouki est l'esclave de sa propre passion dévorante du pouvoir"

À quelques jours du second tour du scrutin présidentiel prévu le 21 décembre, Aziz Krichen, ancien ministre-conseiller en affaires politiques de Moncef Marzouki, analyse les récents changements[...]

Tunisie : Hamadi Jebali, à droite toute !

Déçu des orientations prises par Ennahdha, le dirigeant islamiste tunisien claque la porte du parti. Et prépare la suite... en essayant de doubler Marzouki sur sa droite.[...]

Tunisie : Nidaa Tounes dit avoir trouvé une majorité sans les islamistes

Le parti anti-islamiste Nidaa Tounès est en mesure de former une coalition majoritaire au Parlement pour gouverner sans avoir à nouer une alliance contre-nature avec les islamistes d'Ennahdha, a affirmé[...]

Mali : le Tunisien Mongi Hamdi nommé à la tête de la Minusma

Le ministre tunisien des Affaires étrangères, Mongi Hamdi, remplace le Néerlandais Bert Koenders à la tête de la Minusma, a annoncé vendredi un communiqué des Nations unies.  [...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers