Extension Factory Builder
19/12/2012 à 17:53
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le porte-parole de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, le 24 octobre 2012 à Accra, au Ghana. Le porte-parole de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, le 24 octobre 2012 à Accra, au Ghana. © AFP/Stephen Kwabena Effah

La justice ghanéenne doit se prononcer, jeudi 20 décembre, sur la demande d’extradition du porte-parole de Laurent Gbagbo, Justin Koné Katinan, formulée par la Côte d’Ivoire. À moins d'un nouveau report...

Après quatre mois de procédure judiciaire, l’affaire Justin Kone Katinan toucherait-elle à sa fin ? La justice du Ghana doit se prononcer, jeudi 20 décembre, sur la demande d’extradition du porte-parole de Laurent Gbagbo, requête formulée par la Côte d’Ivoire. L'audience avait été plusieurs fois reportée.

Selon un de ses proches, à Accra,  « Gbagbo Boy » est « serein » et espère « retrouver rapidement la plénitude de ses moyens ». Il a préparé son audience avec son avocat ghanéen, Me Patrick Sogbodjor et Me Lucie Bourthoumieux. Sûrs que « la partie ivoirienne n’a pas pu apporter les preuves », les pro-Gbagbo exilés à Accra se veulent « confiants ».

« On ne croit pas une seconde à une extradition. Tout ce qu’on lui reproche n’est qu’une manipulation. Nous croyons en la justice ghanéenne », assure Damana Pickass, président de la Coalition des patriotes ivoiriens en exil (Copie), à Accra. Le 7 novembre, le Tribunal du district d’Osu (un quartier d’Accra) avait repoussé l’affaire au 20 décembre. Le juge Aboagye Tandoh avait expliqué avoir besoin de plus de temps pour étudier le dossier.

"Manque de preuve"

« Ce n'est pas une tâche facile, il faut prendre son temps. Nous espérons que d'ici au 20 décembre, quand nous nous reverrons ici, tous les documents auront été déposés », avait déclaré le magistrat ghanéen. La défense de Katinan avait alors estimé que « ces délais continuels dans l'examen de la procédure d'extradition » constituaient une atteinte aux droits de son client. Pour Me Patrick Sogbodjor, les reports de l’audience sont la conséquence du « manque de preuve » du ministère public ivoirien.

Arrêté à Accra le 24 août 2012 alors qu’il revenait d’un voyage en Afrique du Sud, Justin Koné Katinan a passé plusieurs semaines en détention, avant d’être provisoirement remis en liberté sous caution, le 25 septembre 2012, puis de nouveau arrêté à la suite d'un nouveau mandat ivoirien l'accusant de meurtre. Au grand dam des autorités ivoiriennes, il avait été une nouvelle fois libéré sous caution le 24 octobre, la justice ghanéenne estimant ne pas être habilitée à statuer sur les accusations de meurtre. « Donnez-moi la loi selon laquelle la République du Ghana peut engager une action contre quelqu'un qui a commis un crime en dehors du Ghana », avait demandé le juge Ali Baba Bature.

En exil depuis 18 mois, l’ancien ministre du Budget de l’ex-chef de l’État ivoirien est également poursuivi par le gouvernement de son pays pour « crimes économiques ». Il fait l’objet d’un mandat d’arrêt international mais bénéficie au Ghana d’un statut de réfugié politique. Devant l’insistance d’Abidjan, les autorités ghanéennes se sont toujours réfugiées derrière l’indépendance de leur justice. Reste que la décision du tribunal d’Osu aura, sans aucun doute, des répercussions sur les relations entre les deux voisins.
___________

Vincent Duhem (@vincentduhem)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Ghana

Ghana : El Anatsui, raccommoder le monde

Ghana : El Anatsui, raccommoder le monde

Un Lion d'or à Venise pour l'ensemble de sa carrière, une grande rétrospective organisée à New York, une oeuvre monumentale présentée en France, le sculpteur ghanéen [...]

Litige frontalier : pas d'accord entre le Ghana et la Côte d'Ivoire

Les présidents ivoirien et ghanéen, Alassane Ouatarra et John Dramani Mahama, se sont entretenus le lundi 11 mai à Genève au sujet du contentieux frontalier maritime qui oppose leurs deux pays. Dans un[...]

Litige frontalier : Alassane Ouattara et John Dramani Mahama se rencontrent en Suisse

Les présidents ivoirien et ghanéen doivent se rencontrer ce lundi 11 mai à Genève, en Suisse, pour s'entretenir du conflit qui oppose leurs deux pays au sujet du tracé de leur frontière[...]

Abidjan remporte le premier round dans son différend maritime avec le Ghana

En attendant de se prononcer définitivement, la chambre spéciale qui arbitre le désaccord entre la Côte d'Ivoire et le Ghana sur leur frontière maritime a rendu des mesures conservatoires, le 25[...]

Santé : le savon de virginité, plebiscité mais dangereux

Il ne coûte pas cher et promet de resserrer les muqueuses grâce à ses vertus astringentes. Mais les médecins contestent l'efficacité du "savon de virginité" et[...]

Le plasticien ghanéen El Anatsui remporte un Lion d'or à la Biennale de Venise

Avant chaque Biennale d’art à Venise, le jury attribue un Lion d’or à un artiste pour l’ensemble de sa carrière. Cette année, c'est vers El Anatsui, né au Ghana en 1944 et[...]

Football : retour sur près de 50 ans de violences dans les stades africains

Avec la condamnation à mort le 19 avril de onze supporters égyptiens lors d'un nouveau procès des émeutes de 2012 à Port-Saïd, la violence dans les stades s'est rappelée au (mauvais)[...]

Le russe Lukoil envisage de sortir du pétrole ivoirien

Selon les informations recueillies par "Jeune Afrique", le géant pétrolier russe Lukoil envisage de réduire la voilure dans le pétrole ivoirien et ghanéen en raison du faible potentiel[...]

Frontières maritimes : la Côte d'Ivoire et le Ghana croisent le fer à Hambourg

 La Côte d'Ivoire et le Ghana ont présenté leurs arguments devant le Tribunal du droit de la mer au sujet de la suspension des activités d'exploration pétrolière dans la zone maritime[...]

Afrique de l'Ouest : Mohamed Ibn Chambas a du pain sur la planche

Portrait de Mohamed Ibn Chambas, représentant spécial de Ban Ki-moon pour l'Afrique de l'Ouest.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers