Extension Factory Builder
18/12/2012 à 21:29
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
François Hollande et Abdelaziz Bouteflika. François Hollande et Abdelaziz Bouteflika. © AFP

La visite de François Hollande à Alger et Tlemcen, les 19 et 20 décembre, est l'occasion d'un rapprochement longtemps attendu entre la France et l'Algérie, deux pays aux relations tumultueuses. Programme d'une visite historique.

Mis à jour à 10h34.

À l’aéroport international Houari Boumédiène d’Alger, impossible aux visiteurs de rater les sticks du cinquantenaire de l’indépendance du pays. En cette année de commémoration de la libération du joug de l’ancienne puissance coloniale, c’est pourtant le nouveau président français, François Hollande, qui est reçu en grande pompe, ces 19 et 20 décembre. Une visite qui doit éclairer d’un jour nouveau les relations passionnelles et ombrageuses entre les deux États. Pour un nouveau départ fondé sur un partenariat débarrassé des scories du passé, les deux présidences ont minutieusement préparé ce voyage au cours duquel la symbolique aura toute sa place, à côté d’un contenu dense et varié.

Voir aussi notre chronologie : France-Algérie, 50 ans de rencontres au sommet.

Neuf ministres du gouvernement Ayrault (voir ci-dessous : Le Foll, Montebourg, Bricq, Arif, Valls, Conway-Mouret, Benguigui, Le Drian, Fabius), une quarantaine de grands patrons français, des people comme l’acteur Kad Merad, la chanteuse Djur-Djura, mais aussi l’historien Benjamin Stora et le militant socialiste Georges Morin accompagnent le chef de l’État français. L’ex-ministre Jean-Pierre Chevènement et l’ancien Premier ministre (UMP), Jean-Pierre Raffarin, toujours engagé dans les relations entre les deux pays, seront aussi de la partie. François Hollande doit être accueilli à l’aéroport d'Alger, le 19 décembre à 13 heures, par son homologue algérien, Abdelaziz Bouteflika. Après avoir écouté les hymnes nationaux, il recevra les honneurs militaires et passera en revue les troupes algériennes.

S’ensuivra une promenade des deux dirigeants méditerranéens sur le front de mer avant qu'ils ne s’enferment à la résidence d’État de Zéralda pour un long entretien. Seront abordées notamment les crises internationale (la Syrie, le conflit israélo-palestinien et le Mali), où les deux pays tentent d’atténuer leurs divergences. Mais il sera aussi question des relations bilatérales, de la relance du dialogue des 5 + 5 et de l’Union pour la Méditerranée (UPM). La question du Sahara occidental pourrait aussi être évoquée alors que Paris soutient le plan d’autonomie proposé par les Marocains. 

Accords de coopération

Hollande recevra en fin de journée la communauté française établie en Algérie - environ 28 000 personnes dont 25 000 binationaux - à la résidence de l'Ambassadeur de France. Plus tard, vers 19 heures 30, il se rendra au Palais de la culture, situé sur les hauteurs de la ville, pour coprésider la cérémonie de signature d’une quinzaine d’accords de coopération, socle du nouveau partenariat que veulent établir les deux pays. Ceux-ci concernent, entre autres, la ratification des instruments de l’accord de 2008 portant sur la coopération militaire, un secteur où la France était très présente jusque dans les années 1990. Devraient aussi être signés des accords pour l’installation d’une usine d’assemblage de véhicules Renault à Oran, pour la création d’une université technologique pour la formation de techniciens supérieurs...  Après cet intense après-midi de travail, le président Bouteflika offrira à son hôte français un dîner officiel au Palais du peuple.

François Hollande prononcera un discours devant les deux chambres réunies du Parlement algérien au Palais des nations, une première pour un chef de l'État français depuis l'indépendance du pays.

Le lendemain matin, le 20 décembre à 9 heures, François Hollande prononcera un discours devant les deux chambres réunies du Parlement algérien au Palais des nations, une première pour un chef de l'État français depuis l'indépendance du pays. Un moment très attendu que certains parlementaires algériens, notamment issus de partis islamistes, ont prévu de boycotter. Il interviendra ensuite à l’occasion des rencontres économiques franco-algériennes organisées à l’hôtel Sheraton. Puis ira se recueillir au cimetière chrétien et juif de Bologhine et devant une plaque commémorative, Place Maurice Audin. Un geste mémoriel fort.

Visite à Tlemcen

Assistant de mathématiques à l'université d'Alger, membre du Parti communiste algérien (PCA), Maurice Audin avait été arrêté le 11 juin 1957 en pleine bataille d’Alger par les parachutistes. Il aurait été atrocement torturé avant de mourir de ses blessures. Mais les autorités civiles, militaires, juridiques françaises ont toujours prétendu qu’il s’était évadé au cours d’un transfert. Après avoir écrit à François Hollande, Josette Audin, sa veuve vient d’annoncer que la France s'était engagée à lui faire remettre tous les documents relatifs à la disparition de son mari.

Enfin, pour son dernier après-midi en Algérie, Hollande se déplacera jusqu’à Tlemcen à l’ouest du pays. Il y prononcera une allocution devant les étudiants de l’Université Aboubakr-Belkaïd de Tlemcen. Cette adresse à la jeunesse devrait être synonyme d’espoir. À cette occasion, il recevra le titre de docteur honoris causa. Le choix de cette ville de 150 000 habitants à plus de 500 km au sud-ouest d’Alger a surpris. Certains y voient un cadeau d’Hollande au président Bouteflika, député de Tlemcen dès 1962, afin de rendre hommage à Messali Hadj, père du nationalisme algérien, ou à l’ex-président Ahmed Ben Bella, tous deux natifs de cette région d’Oranie. Nul doute que durant ces deux jours, ses moindres gestes seront épiés et ses paroles disséquées. Mais s’il passe le test avec succès, le président français pourrait ouvrir avec son voisin algérien une nouvelle ère dans les relations entre les deux pays.

_______

Par Pascal Airault, envoyé spécial à Alger

La liste complète de la délégation de François Hollande à Alger :

Ministres :

- M. Laurent FABIUS, Ministre des affaires étrangères

- M. Manuel VALLS, Ministre de l’intérieur

- Mme Nicole BRICQ, Ministre du commerce extérieur

- M. Arnaud MONTEBOURG, Ministre du redressement productif

- M. Jean-Yves LE DRIAN, Ministre de la défense

- M. Stéphane LE FOLL, Ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt

- Mme Yamina BENGUIGUI, Ministre déléguée auprès du ministre des affaires étrangères, chargée de la francophonie

- M. Kader ARIF, Ministre délégué auprès du ministre de la défense, chargé des anciens combattants

- Mme Hélène CONWAY-MOURET, Ministre déléguée aux Français de l’étranger

Parlementaires et élus locaux :

- M. Jean-Pierre RAFFARIN, Ancien Premier ministre, Sénateur de la Vienne, Vice-président du Sénat, chargé d’une mission sur les investissements en Algérie

- Mme Elisabeth GUIGOU, Ancienne ministre, Députée de Seine-Saint-Denis, Présidente de la commission des affaires étrangères de l’Assemblée nationale

- M. Michel VAUZELLE, Ancien ministre, Député des Bouches-du-Rhône, Vice-président de la commission des affaires étrangères de l’Assemblée nationale, chargé d’une mission sur la Méditerranée

- M. Daniel VAILLANT, Ancien ministre, Député de Paris

- M. Patrick MENNUCCI, Député des Bouches-du-Rhône, Président du groupe d’amitié France-Algérie de l’Assemblée nationale

- M. Pouria AMIRSHAHI, Député représentant les Français établis hors de France

- M. Razzi HAMMADI, Député de la Seine-Saint-Denis

- Mme Bariza KHIARI, Sénatrice de Paris, Vice-présidente du Sénat

- M. Jean-Pierre CHEVENEMENT, Ancien ministre, Sénateur du Territoire de Belfort, Président de l’Association France-Algérie

- M. Claude DOMEIZEL, Sénateur des Alpes-de-Haute-Provence, Président du Groupe d’amitié France-Algérie du Sénat

- Mme Hélène MANDROUX, Maire de Montpellier, ville jumelée avec Tlemcen

Milieu culturel :

- M. Anouar BENMALEK, Ecrivain

- M. Djamel BENSALAH, Réalisateur

- DJUR-DJURA, Chanteuse

- M. Kad MERAD, Comédien

- M. Bernard MURAT, Metteur en scène

- M. Benjamin STORA, Universitaire, historien

- Mme Zahia ZIOUANI, Chef d’orchestre

Monde associatif :

- M. Georges MORIN, Président du réseau français de coopération décentralisée avec l’Algérie, au sein des Cités Unies France

- M. Jean-Louis VIELAJUS, Délégué général du Comité français pour la solidarité internationale

Chefs d’entreprises

Energie :

- M. Philippe BARRIL, Vice-président exécutif de Technip

- M. Jean-Louis CHAUSSADE, Directeur général exécutif de Suez Environnement

- M. Ricardo CORDOBA, Président Directeur Général de GE Electric

- M. Yves-Louis DARRICARRERE, Membre du comité exécutif de Total, Président de Total Upstream

- M. Jean-Marie DAUGER, Directeur général adjoint de GDF-Suez, Président du Conseil de chefs d’entreprise France-Algérie

- M. Jacques GERAULT, Directeur des Affaires publiques d’Areva

- M. Michel SABATIER, Directeur de Midisun

- M. Robert VINCENT, Président directeur général de Vincent Industrie

Transports :

- M. Habib FEKIH, Président d’Airbus Moyen-Orient Afrique du Nord, Président d’Airbus Corporate Jets

- M. Patrick GRUAU, Président Directeur Général de GRUAU

- M. Jean-Pierre BERTRAND, Directeur général délégué de Colas Rail

- M. Philippe DELLEUR, Président directeur général d’Alstom International

- M. Jean-Christophe KUGLER, Directeur de la Région Euromed de Renault

- M. Meziane IDJEROUIDENE, Aigle Azur

- M. Pierre MONGIN, Président directeur général de la RATP

- M. Jacques SAADÉ, Président directeur général de CMA-CGM

- M. Reynald SEZNEC, Président directeur général de Thalès International

- M. Jean SOUCHAL, Président du directoire de Pomagalski

Bâtiments et Travaux Publics :

- M. René CAMART , Président du directoire de La pierre de France

- M. Christian COMBES, Directeur du développement grand international, Eiffage Travaux Publics

- M. Laurent FAYAT, Président Directeur général de Razel

- Mme Ouarda KARRAÏ, Directrice développement chez Bouygues Construction

- M. Bruno LAFONT, Président directeur général de Lafarge

- Mme Agnès LENOIR, Président directeur général d’Actiplast

- M. Olivier-Marie RACINE, Président directeur général de Bouygues Bâtiment International

- Mme Isabelle SCHLUMBERGER, Directrice générale commerce et développement,  J.C. Decaux

- M. Christian TERRASSOUX, Président directeur général de Pitch Promotion

- M. Jean-Jacques WAGNER, Directeur général de Ceric Technologies

Santé :

- M. Jean-Marc CHALOT, Président directeur général de Peters Surgical

- M. Arnaud GOBET, Président d’Innothera

- M. Antoine ORTOLI, Senior vice-president, Opérations pharmaceutiques intercontinentales, Sanofi Aventis

- M. Frédéric VAILLANT, Président directeur général de Medasys

Agro-alimentaire :

- M. Christian COUILLEAU, Groue Even

- M. Marc GILLAUX, SWING

- M. Bertrand PIGNOLET, Directeur général de Tecnoma

- M. Armel REMINIAC, Groupe Emeraude SFPI

- M. Benoît RIGAL, Gérant de France Exportea

- M. Emmanuel VALLENTIN-DULAC, Directeur général de SH Biaugeaud

Technologie de l’Information et de la Communication :

- M. Jean-François BEUZE, Président directeur général de Sifaris

- M. Nicolas DALLERY, Président de Thomson Broadcast

- Mme Nathalie MARTHE-BISMUTH, Directrice générale d’IGN France-International

- M. Stéphane RICHARD, Président directeur général de France Telecom Orange

MEDEF International :

- M. Thierry COURTAIGNE, Vice-président, directeur général du Medef International

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Algérie

IIe guerre mondiale : les victoires oubliées des 'indigènes'

IIe guerre mondiale : les victoires oubliées des "indigènes"

Avant le grand débarquement, la reconquête des Alliés est amorcée par la Corse et l'Italie. Des batailles aussi épiques que méconnues menées par les "indigènes&qu[...]

IIe guerre mondiale : les tirailleurs africains, ces héros de l'ombre

De Provence jusqu'en Alsace, des milliers de soldats venus des colonies sont morts pour libérer la France. Soixante-dix ans plus tard, Paris leur rend hommage. Une douzaine de chefs d'État africains devraient[...]

Youb Lalleg, tirailleur algérien : "La France m'a maltraité en retour"

L'Algérien Youb Lalleg, 95 ans, s'était engagé volontairement dans l'armée française en 1941. Malgré les injustices subies et la répression dont il a été[...]

Mali : les négociations de paix d'Alger reportées au 1er septembre

Après une première phase préparatoire en juillet, les pourparlers entre le gouvernement malien et les groupes armés vont reprendre le 1er septembre à Alger et non plus le 17 août comme[...]

Histoire : Alger, capitale de la résistance française

Alors qu'on célèbre, le 15 août, les 70 ans du débarquement de 1944 en Provence, auquel ont participé des milliers de combattants issus de l'empire colonial français, retour sur un[...]

Tirailleurs : le chagrin des indigènes

Tierno Monénembo est un écrivain guinéen, Prix Ahmadou-Kourouma 2012 pour Le Terroriste noir, sur Addi Bâ, héros méconnu de la Résistance..[...]

L'Algérie et le Maroc intensifient la lutte contre le trafic d'essence transfrontalier

Depuis le début de l'année, quelque 500 000 litres de carburant algérien destinés à l'exportation frauduleuse vers le Maroc ont été saisis par les gendarmes. La lutte s'intensifie[...]

Amor Hakkar, "La preuve" et le choix d'Ali

Accusé d'être le père d'un enfant conçu hors mariage, un Algérien hésite à avouer sa stérilité. Le considérera-t-on toujours comme un homme ?[...]

Le Maghreb des misogynes

Dignes descendantes des moudjahidate algériennes, nobles battantes du Maroc, filles de Bourguiba, vous pouvez être fières de vos élus ! Si, si. Je vais vous donner trois exemples qui vont vous[...]

Ramtane Lamamra : "L'Algérie est là pour régler les différends, pas pour les exacerber"

Catastrophe du vol AH 5017, négociations intermaliennes, relations avec le Maroc et la France, situation à Gaza, participation de l'armée nationale au défilé du 14 Juillet à[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers