Extension Factory Builder
19/12/2012 à 15:48
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Alain Mabanckou : 'Nous en avons assez de cette culture qui demande de payer'. Alain Mabanckou : "Nous en avons assez de cette culture qui demande de payer". © Georges Seguin/Wikimedia Commons

Le festival de littérature Étonnants Voyageurs tiendra sa 24e édition en février 2013 au Congo, une première pour ce petit pays d'Afrique centrale. À cette occasion, des dizaines de romanciers de toute l'Afrique se rendront à Brazzaville pour échanger avec la jeunesse et discuter des enjeux de la littérature.

À force d’insister, Alain Mabanckou aura eu gain de cause. La prochaine édition du festival de littérature Étonnants Voyageurs, du 13 au 17 février 2013, se déroulera donc dans le pays natal du prolifique auteur : le Congo-Brazzaville.

Si le festival se tient chaque année à Saint-Malo, il en existe également un double international, un rôle assuré entre autres par Bamako. Mais l’instabilité du climat politique a empêché la tenue du festival au Mali cette année, et les organisateurs ont opté pour le pays d’origine de Mabanckou, qui est aussi codirecteur des Étonnants Voyageurs.

« Nous ne renonçons pas au Mali de façon définitive ; c’est plutôt une façon pour nous de dire aux intolérants que la culture ne peut être touchée, et que nous continuerons à en parler partout », a soutenu Alain Mabanckou lors d’un point presse tenu le 17 décembre à Paris pour dévoiler le programme de l’événement.
Il n’a pas manqué de mettre en avant les mérites littéraires du Congo-Brazzaville, citant des poids lourds tels Emmanuel Dongala, Henri Lopes et Tchicaya U Tam’si. « Les Congolais ont soif de littérature, à un point tel qu’ils se rabattent sur les bottins téléphoniques lorsqu’ils n’ont plus rien à se mettre sous la dent », a-t-il raconté.

Voir l'interview vidéo de Alain Mabanckou :

Toutes langues confondues

L’auteur de Black Bazar, qui a quitté le Congo-Brazzaville à l’âge de 20 ans et réside désormais aux États-Unis, se réjouit de l’espoir que pourra insuffler une démonstration culturelle de cette envergure à ses quelque quatre millions de compatriotes. Les artistes locaux auront ainsi l’occasion de faire connaître leur travail tout en profitant de leurs échanges avec les grands noms de la littérature.

Des écrivains lusophones tels Mia Couto et José Eduardo Agualusa convergeront vers Brazzaville en février, au même titre que les Sud-Africains André Brink ou Breyten Breytenbach et l’Haïtien Lyonel Trouillot. « Nous aurons, en quelque sorte, une véritable cartographie des littératures africaines pour cette édition grâce à la présence d’écrivains de l’est, de l’ouest et du sud du continent », a expliqué le fondateur du festival, Michel Le Bris.

Outre les habituelles rencontres avec les auteurs, les organisateurs ont prévu tout un éventail d’activités pour tenter d’attirer le plus large public possible pour la 24e édition des Étonnants Voyageurs : des ateliers de slam et de hip-hop, des projections de films et des expositions de photographie sont au programme. Et à l’instar des autres éditions du festival, l’accès aux activités sera gratuit. « Nous en avons assez de cette culture qui demande de payer. Celui qui a faim devrait-il débourser pour écouter un auteur ? Nous refusons cela dans notre festival », a lancé Alain Mabanckou.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Congo (Brazzaville)

Stromae, griot sarcastique malgré lui

Stromae, griot sarcastique malgré lui

Le chanteur belge Stromae est en tournée africaine. Ecoutées au premier degré ou pastichées, les chansons de son album "Racine carrée" illustrent la politique du continent.[...]

Cameroun, Congo, Gabon, Mali, RDC... : ci-gît la Corsafrique !

De l'île au continent - comme des affaires à la politique -, il n'y a qu'un pas, que les Corses ont très tôt franchi. Mais après s'être taillé un royaume en Afrique,[...]

Congo-Brazzaville : les musulmanes interdites de port du voile intégral

Épargné par les violences islamistes qui touchent son voisin camerounais, le Congo a décidé d'interdire aux musulmanes de porter le voile intégral dans les lieux publics "pour[...]

Congo-Brazzaville : Kolélas contre Kolélas...

À quatorze mois de l'élection présidentielle, le camp du pouvoir peine à clarifier ses positions sur la question d'une nouvelle candidature de Denis Sasssou Nguesso.[...]

"Le Méridional" : Henri Lopes, un étranger sur l'île

Pour qui n'a jamais lu un roman de l'écrivain congolais Henri Lopes, Le Méridional serait une porte d'entrée idéale.[...]

Airtel Trace Music Star : la star Akon adoube Mayunga, un jeune prodige tanzanien

Les chaînes musicales de Trace ont diffusé le 18 avril la finale d'Airtel Trace Music Star. Un concours étalé sur six mois à l'issue duquel le jury présidé par la star[...]

Rwanda, Côte d'Ivoire, RDC... : Stromae annonce une grande tournée africaine avec 8 dates de concert dans 8 pays

Stromae a annoncé vendredi les dates de sa première tournée africaine. Le chanteur de "Papaoutai" se rendra au Sénégal, en Côte d'Ivoire, au Cap-Vert au Cameroun, au Gabon, au[...]

Guinée Équatoriale : Malabo contre Boko Haram

Face aux terroristes nigérians, Teodoro Obiang Nguema souhaite s'imposer comme le garant financier de la sécurité régionale. L'occasion de se rendre incontournable à un an de la[...]

Congo-Brazzaville : enquête sur l'étrange contrat d'un négociant pétrolier suisse

 Dans un rapport détaillé, l'ONG suisse la Déclaration de Berne dénonce les conditions, jugées anormalement avantageuses, d'un contrat attribué par l'entreprise publique congolaise[...]

Sénégal - Ghana au Havre... et autres matchs amicaux en France

Un match amical de prestige opposera les Lions de la Teranga du Sénégal aux Black Stars du Ghana, le 28 mars au stade Océane du Havre. D'autres sélections africaines ont également prévu[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers