Extension Factory Builder
18/12/2012 à 19:50
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Omar Sy, César du meilleur acteur pour son rôle dans 'Intouchables'. Omar Sy, César du meilleur acteur pour son rôle dans "Intouchables". © Reuters

Depuis son césar pour son rôle dans "Intouchables", Omar Sy est omniprésent dans les médias. Pourtant, alors même qu’il est en pleine promotion de son dernier film, "De l’autre côté du périh", de nombreux journaux, notamment panafricains, peinent à obtenir des interviews. François Durpaire, spécialiste de la diversité culturelle, analyse le rapport des stars de la diversité aux médias, tout en invitant à une certaine indulgence.

Peut-on dire des stars issues de la diversité qu’ils prennent facilement la grosse tête ?

François Durpaire (en photo ci-dessous) : Il faut tenir compte du contexte et de l’entourage. En France, il est difficile de percer dans le milieu artistique. Cela l’est encore davantage pour les jeunes issus de l’immigration. Omar Sy et Jamel Debbouze, par exemple, appartiennent à une génération passée par l’humour pour atteindre la notoriété. Et cette performance mérite d’autant plus d’être saluée que l’humour est particulièrement clivant, la société française ayant peu l’occasion de partager les mêmes centres d’intérêt. Il serait donc malencontreux, pour quiconque réussit ce tour de force de rassembler au-delà de son propre « camp », de donner l’impression de s’enfermer dans une communauté, de se laisser réduire à ses seules origines, catalogué comme artiste noir, maghrébin ou issu des quartiers.

À la décharge de ces célébrités, on dira qu’ils se sentent acculés de toutes parts, parfois pris en otage par leurs producteurs, qui veillent au grain, les rendant pratiquement inaccessibles. D’ailleurs, pourquoi un artiste issu des quartiers devrait-il forcément être accessible ? Cette interrogation renvoie aussi à la gestion de la réussite au sein de ces communautés. La question de l’accessibilité se pose-t-elle pour un Vincent Cassel, par exemple ? Je ne crois pas. Dans tous les domaines, les stars sont forcément difficiles à approcher.

Mais ils sont très attendus par les leurs, qui redoutent de les voir se détourner de certaines causes.

Dans l’idéal, il faudrait qu’ils soient tous plus présents pour les causes liées à la diversité. Mais les artistes n’ont pas nécessairement vocation à être des militants. Quand ils décident de l’être, c’est à eux de choisir la cause à défendre. Zinedine Zidane s’engage pour les enfants malades ? C’est son droit. On est dans un monde globalisé et universel, où chacun se positionne par rapport à sa propre histoire.

Mais il y a aussi le désir de fuir certains discours ?

Comme nombre de citoyens français d’origine africaine, les célébrités de la diversité se laissent quelquefois piéger par des discours anti communautaristes et stigmatisants. Ils se présentent comme républicains, fuyant les communautarismes alors même que se mettent en place, juste en face, des lobbies divers. Les artistes eux aussi doivent avoir leur mot à dire dans le choix des médias qui les interrogent. Lorsque leur entourage leur fournit la liste des médias dans lesquels ils sont censés intervenir, c’est à eux de signaler ceux qu’il ne faut surtout pas oublier. Mais la presse doit aussi trouver les moyens d’arriver à ses fins. C’est aussi aux médias panafricains d’adopter des stratégies pour s’imposer.

___

Propos recueillis par Clarisse Juompan-Yakam
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

Littérature : 'Un racisme en Noir(e) et Blanc(he)'

Littérature : "Un racisme en Noir(e) et Blanc(he)"

Beaucoup d'ouvrages évoquant la question du racisme entre le Noir et le Blanc butent souvent sur le principal écueil lié à cette question : une perception manichéenne qui "noircit&[...]

Le Brésil, une démocratie malade

Ce sont les évêques brésiliens qui ont le mieux pris la mesure du péril qui menace leur pays. Dans un communiqué du 10 mars, cinq jours avant les manifestations géantes contre[...]

Oncle Jacques (Foccart) et Tonton Lee (Kuan Yew)

Beaucoup d'encre, de temps de parole, de grésillements d'antenne et un colloque de deux jours pour assez peu de chose finalement que cette très médiatique publication de l'inventaire du fonds Foccart[...]

États-Unis : un étudiant inculpé pour avoir attaché une corde au cou de la statue d'un Noir

Un étudiant de l'université du Mississippi a été inculpé, vendredi, pour avoir  passé une corde au cou d’une statue érigée sur le campus de [...]

Lee Kuan Yew, l'homme qui inventa Singapour

Premier ministre pendant trente ans, Lee Kuan Yew avait fait de l'économie de l'île-État l'une des plus florissantes de la planète. Il est mort le 23 mars à l'âge de[...]

Idris Elba pas assez "anglais-anglais" pour interpréter James Bond, selon Roger Moore

Faute d'être "anglo-anglais", Idriss Elba ne pourra pas incarner James Bond, a déclaré l'ancien agent 007 Roger Moore, dans une interview accordée à Paris Match. Face à la[...]

Football : Luis Fernandez sur le point de signer avec la sélection guinéenne ?

Le Français Luis Fernandez pourrait signer son contrat de sélectionneur de la Guinée dans le week-end.  [...]

Les sons de la semaine #33 : Les Ambassadeurs du Motel de Bamako, Protoje, FKA Twigs, Kaaris

Bienvenue dans notre d'horizon musical hebdomadaire ![...]

Djibouti : Le Drian viendra... mais plus tard

Très attendue par les autorités comme par les militaires français, la visite de Jean-Yves Le Drian à Djibouti, qui devait avoir lieu au mois d'avril, a été reportée.[...]

Santiago Zannou : un rôle à jouer

De père béninois et de mère espagnole, le réalisateur place l'immigration et le métissage au coeur de ses films. La singularité de ses histoires lui a ouvert les portes du[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121218141825 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121218141825 from 172.16.0.100