Extension Factory Builder
18/12/2012 à 19:50
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Omar Sy, César du meilleur acteur pour son rôle dans 'Intouchables'. Omar Sy, César du meilleur acteur pour son rôle dans "Intouchables". © Reuters

Depuis son césar pour son rôle dans "Intouchables", Omar Sy est omniprésent dans les médias. Pourtant, alors même qu’il est en pleine promotion de son dernier film, "De l’autre côté du périh", de nombreux journaux, notamment panafricains, peinent à obtenir des interviews. François Durpaire, spécialiste de la diversité culturelle, analyse le rapport des stars de la diversité aux médias, tout en invitant à une certaine indulgence.

Peut-on dire des stars issues de la diversité qu’ils prennent facilement la grosse tête ?

François Durpaire (en photo ci-dessous) : Il faut tenir compte du contexte et de l’entourage. En France, il est difficile de percer dans le milieu artistique. Cela l’est encore davantage pour les jeunes issus de l’immigration. Omar Sy et Jamel Debbouze, par exemple, appartiennent à une génération passée par l’humour pour atteindre la notoriété. Et cette performance mérite d’autant plus d’être saluée que l’humour est particulièrement clivant, la société française ayant peu l’occasion de partager les mêmes centres d’intérêt. Il serait donc malencontreux, pour quiconque réussit ce tour de force de rassembler au-delà de son propre « camp », de donner l’impression de s’enfermer dans une communauté, de se laisser réduire à ses seules origines, catalogué comme artiste noir, maghrébin ou issu des quartiers.

À la décharge de ces célébrités, on dira qu’ils se sentent acculés de toutes parts, parfois pris en otage par leurs producteurs, qui veillent au grain, les rendant pratiquement inaccessibles. D’ailleurs, pourquoi un artiste issu des quartiers devrait-il forcément être accessible ? Cette interrogation renvoie aussi à la gestion de la réussite au sein de ces communautés. La question de l’accessibilité se pose-t-elle pour un Vincent Cassel, par exemple ? Je ne crois pas. Dans tous les domaines, les stars sont forcément difficiles à approcher.

Mais ils sont très attendus par les leurs, qui redoutent de les voir se détourner de certaines causes.

Dans l’idéal, il faudrait qu’ils soient tous plus présents pour les causes liées à la diversité. Mais les artistes n’ont pas nécessairement vocation à être des militants. Quand ils décident de l’être, c’est à eux de choisir la cause à défendre. Zinedine Zidane s’engage pour les enfants malades ? C’est son droit. On est dans un monde globalisé et universel, où chacun se positionne par rapport à sa propre histoire.

Mais il y a aussi le désir de fuir certains discours ?

Comme nombre de citoyens français d’origine africaine, les célébrités de la diversité se laissent quelquefois piéger par des discours anti communautaristes et stigmatisants. Ils se présentent comme républicains, fuyant les communautarismes alors même que se mettent en place, juste en face, des lobbies divers. Les artistes eux aussi doivent avoir leur mot à dire dans le choix des médias qui les interrogent. Lorsque leur entourage leur fournit la liste des médias dans lesquels ils sont censés intervenir, c’est à eux de signaler ceux qu’il ne faut surtout pas oublier. Mais la presse doit aussi trouver les moyens d’arriver à ses fins. C’est aussi aux médias panafricains d’adopter des stratégies pour s’imposer.

___

Propos recueillis par Clarisse Juompan-Yakam
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

Algérie : des juges d'instruction français vont enquêter sur l'assassinat d'Hervé Gourdel

Algérie : des juges d'instruction français vont enquêter sur l'assassinat d'Hervé Gourdel

Des juges d'instruction français vont enquêter sur l'enlèvement et l'assassinat d'Hervé Gourdel, a-t-on appris vendredi de source judiciaire.[...]

Areva : Luc Oursel pas vraiment parti

Le départ inattendu de Luc Oursel, pour  des raisons thérapeutiques et son remplacement par son numéro deux Philippe Knoche le 22 octobre ne sont, officiellement, que temporaires...[...]

Ebola - Dr Eric Leroy : "L'épidémie continue d'évoluer dans le mauvais sens"

Le Dr Éric Leroy est l'un des plus grand spécialistes du virus Ebola. Selon lui, l'épidémie ne sera pas endiguée avant plusieurs mois. Interview.[...]

Brésil : Dilma Rousseff, surprise du chef

Les sondages la donnaient battue au second tour de la présidentielle par la socialiste Marina Silva. Ils se sont lourdement trompés. Avec 41,6 % des suffrages au premier, Dilma Rousseff est bien [...]

Un Michel peut en cacher un autre

Le nouveau Premier ministre se prénomme Charles et n'a que 38 ans. Mais il a de qui tenir. Louis, son père, est un vieux briscard de la politique locale. Et de la "Belgafrique".[...]

Terrorisme : le Maroc demande à la France de retirer son appel à la vigilance

Pour le ministre marocain de l'Intérieur, Mohamed Hassad, la présence du Maroc dans une liste de 40 pays dans lesquels la France appelle ses ressortissants à une vigilance renforcée "est[...]

Allemagne, la crise d'asthme

Les mauvaises nouvelles se succèdent, l'économie s'essouffle et le spectre de la récession menace. Mais Angela Merkel refuse d'infléchir sa politique. Louable opiniâtreté ou[...]

Algérie : nouveau blocage dans l'enquête sur la mort des moines de Tibhirine ?

Les magistrats français qui se sont rendus en Algérie la semaine dernière n'ont pas pu emporter les prélèvements effectués sur les restes des crânes des sept moines[...]

Migration : quand les Africains ne défendent pas les Africains

En pleine polémique européenne sur l’immigration, Daxe Dabré n’a pas honte de publier le livre "Je suis noir : j'ai honte...". Aiguillon salutaire dans le débat ou ramassis de[...]

Ebola business, commerce macabre autour d'une épidémie

Des boucles d'oreille aux peluches en forme de virus, les produits dérivés à l'effigie d'Ebola se multiplient sur la Toile. Alors que l'épidémie fait rage, avec un bilan de 10 000 cas en Afrique[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers