Extension Factory Builder
18/12/2012 à 19:50
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Omar Sy, César du meilleur acteur pour son rôle dans 'Intouchables'. Omar Sy, César du meilleur acteur pour son rôle dans "Intouchables". © Reuters

Depuis son césar pour son rôle dans "Intouchables", Omar Sy est omniprésent dans les médias. Pourtant, alors même qu’il est en pleine promotion de son dernier film, "De l’autre côté du périh", de nombreux journaux, notamment panafricains, peinent à obtenir des interviews. François Durpaire, spécialiste de la diversité culturelle, analyse le rapport des stars de la diversité aux médias, tout en invitant à une certaine indulgence.

Peut-on dire des stars issues de la diversité qu’ils prennent facilement la grosse tête ?

François Durpaire (en photo ci-dessous) : Il faut tenir compte du contexte et de l’entourage. En France, il est difficile de percer dans le milieu artistique. Cela l’est encore davantage pour les jeunes issus de l’immigration. Omar Sy et Jamel Debbouze, par exemple, appartiennent à une génération passée par l’humour pour atteindre la notoriété. Et cette performance mérite d’autant plus d’être saluée que l’humour est particulièrement clivant, la société française ayant peu l’occasion de partager les mêmes centres d’intérêt. Il serait donc malencontreux, pour quiconque réussit ce tour de force de rassembler au-delà de son propre « camp », de donner l’impression de s’enfermer dans une communauté, de se laisser réduire à ses seules origines, catalogué comme artiste noir, maghrébin ou issu des quartiers.

À la décharge de ces célébrités, on dira qu’ils se sentent acculés de toutes parts, parfois pris en otage par leurs producteurs, qui veillent au grain, les rendant pratiquement inaccessibles. D’ailleurs, pourquoi un artiste issu des quartiers devrait-il forcément être accessible ? Cette interrogation renvoie aussi à la gestion de la réussite au sein de ces communautés. La question de l’accessibilité se pose-t-elle pour un Vincent Cassel, par exemple ? Je ne crois pas. Dans tous les domaines, les stars sont forcément difficiles à approcher.

Mais ils sont très attendus par les leurs, qui redoutent de les voir se détourner de certaines causes.

Dans l’idéal, il faudrait qu’ils soient tous plus présents pour les causes liées à la diversité. Mais les artistes n’ont pas nécessairement vocation à être des militants. Quand ils décident de l’être, c’est à eux de choisir la cause à défendre. Zinedine Zidane s’engage pour les enfants malades ? C’est son droit. On est dans un monde globalisé et universel, où chacun se positionne par rapport à sa propre histoire.

Mais il y a aussi le désir de fuir certains discours ?

Comme nombre de citoyens français d’origine africaine, les célébrités de la diversité se laissent quelquefois piéger par des discours anti communautaristes et stigmatisants. Ils se présentent comme républicains, fuyant les communautarismes alors même que se mettent en place, juste en face, des lobbies divers. Les artistes eux aussi doivent avoir leur mot à dire dans le choix des médias qui les interrogent. Lorsque leur entourage leur fournit la liste des médias dans lesquels ils sont censés intervenir, c’est à eux de signaler ceux qu’il ne faut surtout pas oublier. Mais la presse doit aussi trouver les moyens d’arriver à ses fins. C’est aussi aux médias panafricains d’adopter des stratégies pour s’imposer.

___

Propos recueillis par Clarisse Juompan-Yakam
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

Total : Christophe de Margerie, l'hommage et la relève

Total : Christophe de Margerie, l'hommage et la relève

Après la mort de Christophe de Margerie, dont les obsèques ont eu lieu le 27 octobre à Paris, c'est Patrick Pouyanné qui prend les rênes de la major pétrolière française. [...]

Algérie : Valls, Taubira et les moines de Tibhirine

Manuel Valls, le Premier ministre français, et Christiane Taubira, la garde des Sceaux, seraient attendus en visite officielle à Alger avant la fin de l'année.L'occasion pour les familles des moines[...]

Francophonie : Annick Girardin n'a rien contre Michaëlle Jean

Dans une mise au point qu'elle a fait parvenir à Jeune Afrique, la secrétaire d'État française au Développement et à la Francophonie, Annick Girardin, s'élève contre[...]

Ebola : le codécouvreur du virus, Peter Piot, redoute une propagation en Chine

Le codécouvreur du virus Ebola, Peter Piot, a fait part jeudi de son inquiétude quant aux risques de propagation du virus en Chine, qui a une très importante communauté en Afrique de l'Ouest.[...]

Justice française : le Franco-Togolais Kofi Yamgnane mis en examen pour trafic d'influence

Le candidat proclamé à la présidentielle togolaise Kofi Yamgnane a été mis en examen mercredi dans la soirée pour "trafic d'influence".[...]

Pourquoi le cabinet Orrick a fait le choix d'Abidjan

Pour sa première implantation sur le continent, le cabinet d'avocats né aux États-Unis a préféré la capitale économique ivoirienne à Casablanca ou à[...]

Un soldat français des forces spéciales tué dans le nord du Mali

Un sergent-chef français, membre des forces spéciales, a été tué mercredi au Mali lors d'une opération destinée à freiner la résurgence des jihadistes dans le nord du[...]

RDC 

Boxe : 30 octobre 1974 à Kinshasa, le jour où Muhammad Ali entra dans la légende

Ce fut, à n'en pas douter, la rencontre du siècle : il y a quarante ans, le 30 octobre 1974, l'ancien champion du monde des poids lourds, Muhammad Ali, défiait le tenant du titre, George Foreman,[...]

Le Franco-Togolais Kofi Yamgnane placé en garde à vue dans l'affaire Rocancourt

Le Franco-Togolais Kofi Yamgnane a été placé en garde à vue, dans l'affaire Rocancourt, mercredi 29 octobre, selon l'AFP.[...]

"Black Panther" : Chadwick Boseman, premier super-héros noir en solo au cinéma chez Marvel

Marvel a enfin dévoilé mardi soir les neufs productions de la "phase 3" de son univers cinématographique pour les cinq prochaines années. Une nouveauté : l'Africain-Américain[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers