Extension Factory Builder
14/12/2012 à 13:18
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Sakhr el-Materi a été condamné à 15 ans de réclusion par contumace. Sakhr el-Materi a été condamné à 15 ans de réclusion par contumace. © DR

Les Seychelles laisseront-elles un arrière-goût de paradis perdu à Sakhr el-Materi, gendre de l’ancien président tunisien ? Selon le ministre tunisien de la Justice, celui-ci voulait entrer à Mahé, le 12 décembre, avec un passeport diplomatique périmé. Tunis essaye de profiter de la situation pour demander son extradition.

Sous le coup d’un mandat d’arrêt international, Sakhr el-Materi semble avoir très régulièrement séjourné aux Seychelles depuis son éloignement, en septembre 2012, du Qatar, malgré le statut de résident permanent qui lui a été accordé par les autorités de Doha après la révolution tunisienne. C’est en voulant entrer à Mahé, le 12 décembre, avec un passeport diplomatique périmé que le gendre de Ben Ali s’est mis dans une position délicate vis-à-vis des autorités de l’archipel, qui l’interrogent sur les raisons de sa présence sur leur sol.

La Tunisie compte profiter de l’incident pour demander l’extradition de Materi, mais aucun accord judiciaire connu entre les deux pays n’était opérationnel avant la révolution tunisienne. Une chose est sûre : la Tunisie a établi récemment des relations diplomatiques beaucoup plus étroites avec la république seychelloise.

Ascension fulgurante

Condamné à 15 ans de réclusion par contumace et faisant l’objet d’autres poursuites judiciaires, l’époux de Nesrine, fille aînée de Leïla Ben Ali, a eu une ascension fulgurante depuis son mariage en 2004. Présent dans la finance, le tourisme et les médias, le magnat de 31 ans réalisait 200 millions de dollars de chiffre d’affaires.

Son empire est, aujourd’hui, sous tutelle de l’État avant d’être mis en vente. Celui que Leïla Ben Ali préparait à prendre la relève de son mari affichait un islamisme modéré, malgré son goût pour la fête, et avait noué des relations avec les islamistes en exil à Londres, dont Rached Ghannouchi, président du parti d’Ennahdha aujourd’hui au pouvoir.

Émissaire

Lors d’un entretien téléphonique avec Jeune Afrique en octobre 2011, suite à la publication de son portrait, ce fils d’une famille nationaliste et bourgeoise s’était défendu d’avoir commis des malversations et avait confié son souhait d’être traité de manière équitable par la justice tunisienne, tout en estimant nécessaire un audit d’experts internationaux pour évaluer les opérations qu’il avait réalisées. Au cas où son extradition se concrétiserait, une question se pose : comment les islamistes vont-ils traiter l’un des hommes qui leur servait d’émissaire avec Ben Ali ?

________

Par Frida Dahmani, à Tunis

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Tunisie

Leekens, sélectionneur de la Tunisie : 'Il faut suspendre cet arbitre pour sauver la CAN 2015'

Leekens, sélectionneur de la Tunisie : "Il faut suspendre cet arbitre pour sauver la CAN 2015"

Georges Leekens, sélectionneur de la Tunisie, demande la suspension de l'arbitre mauricien Rajindraparsad Seechurn pour "sauver" la CAN-2015, après la polémique sur le penalty égalisateur de l[...]

Tunisie-Guinée équatoriale : pour la fédération tunisienne, la décision de l'arbitre est presque un "viol"

Le chef de la délégation tunisienne en Guinée équatoriale, Hichem Ben Omrane, a évoqué en des mots très dur l'arbitrage de la rencontre Guinée équatoriale-Tunisie[...]

CAN 2015 : la Guinée équatoriale élimine la Tunisie dans un parfum de polémique

Menée jusqu'à la 90e minute par la Tunisie, qui se dirigeait vers une victoire logique, la Guinée équatoriale a égalisé dans le temps additionnel sur un penalty inexistant. C'est Javier[...]

CAN 2015 : Les trois atouts de la Guinée équatoriale avant les quarts

La Guinée équatoriale, pays hôte de la CAN 2015, va tenter de se qualifier pour la première fois pour les demi-finales du tournoi. Le rapport de force face à la Tunisie paraît à son[...]

CAN 2015 : début des quarts, derby congolais et Tunisie-Guinée équatoriale

L'indécis derby entre Congo et RDC ouvre la phase des quarts de finale de la CAN-2015 samedi à Bata avant que la Tunisie ne se présente en favori face à la Guinée équatoriale[...]

Interactif : où doit-on payer le plus cher en Afrique pour être candidat à la présidentielle ?

Dans la réforme électorale engagée en RDC, la caution exigée pour prendre part à la présidentielle a été revue à la hausse. Une démarche très[...]

Tunisie : la demi-surprise du chef

En désignant Habib Essid, un technocrate indépendant, au poste de Premier ministre, le président se prémunit contre l'accusation de monopolisation du pouvoir par un seul parti.[...]

Internet, mobiles, SMS : quand nos États misent sur la censure

En réponse aux dernières manifestations en RDC, le gouvernement congolais a censuré Internet et SMS. Un classique : avant lui, de nombreux gouvernements du continent avait utilisé le même[...]

Tunisie : pourquoi le Sud a choisi Marzouki à la présidentielle

Négligés depuis l'indépendance par le pouvoir central, les électeurs tunisiens du Sud ont massivement voté pour le président sortant, perçu comme l'homme de la vraie rupture[...]

Tunisie : "Si Béji" et les bajboujettes

Le tout nouveau président tunisien, appelé affectueusement Bajbouj, doit aux femmes sa victoire à la présidentielle. Et qu'un électorat féminin porte un candidat à la[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121214125141 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121214125141 from 172.16.0.100