Extension Factory Builder
13/12/2012 à 14:45
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Jean-Félix Mamalepot, ancien gouverneur de la BEAC.. Jean-Félix Mamalepot, ancien gouverneur de la BEAC.. © AFP

Jean-Félix Mamalepot, ancien gouverneur de la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC), s'est éteint à l'âge de 72 ans à Libreville.

Âgé de 72 ans, l’ancien gouverneur de la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC), est décédé le 12 décembre à son domicile de Libreville au Gabon. Courant novembre, il avait séjourné à l’hôpital Cochin de Paris pour des ennuis de santé qui l’ont progressivement éloigné des affaires publiques depuis plusieurs années.

"Règne"

C’est en juillet 1990 que Mamalepot est nommé au siège de Yaoundé comme gouverneur de l’institut d’émission en remplacement de Casimir Oyé Mba. Ce dernier est appelé à devenir le Premier ministre chargé d’appliquer les décisions de la Conférence nationale ouverte au Gabon en mai de la même année. Le « règne » de  ce dirigeant à poigne, voire autoritaire, va durer 17 ans. Il prendra fin de manière abrupte en avril 2007, en raison de des relations exécrables qu'il entretenait avec plusieurs présidents de pays membres de la Banque. Retour au pays en juin, pour être nommé Haut-commissaire à la présidence de la République, chargé de la mise en place de la zone franche de l’île Mandji. En novembre 2008, il est porté à la présidence du conseil d’administration de la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale, nouvelle mise en place.

En 2009, il est indirectement mis en cause dans la révélation par Jeune Afrique du scandale des détournements perpétrés au Bureau extérieur de Paris, un service déconcentré qui travaillant sous sa tutelle directe. Auditionné à huis clos par les chefs d’État des six pays membres le 14 décembre 2009, il a dû s’expliquer sur les dysfonctionnements internes qui ont permis que des détournements de fonds massifs aient lieu.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

1 réaction(s)

1.
Kinguélé - 14/12/2012 à 12h:12

Un voleur en moins pour le Gabon[...] Lire

Toutes les dépèches

Réagir à cet article

Gabon

Gabon - France : un intermédiaire nommé Ali Bongo Ondimba

Gabon - France : un intermédiaire nommé Ali Bongo Ondimba

Le président du Gabon, Ali Bongo Ondimba, s'est entretenu avec son homologue français le 8 avril. Crise centrafricaine, relations commerciales, Rwanda... Retour sur les discussions qui se sont tenues.[...]

Côte d'Ivoire - Gabon : quand Ali Bongo prend conseil auprès de Ouattara

Le président gabonais Ali Bongo Ondimba était en visite à Abidjan, vendredi 11 avril. L'occasion de s'enquérir de la santé de son homologue ivoirien, Alassane Ouattara, et de s'entretenir avec[...]

Gabon : rencontre Hollande-Bongo, ou quand "l'affaire Total" s'invite à l'Élysée

Officiellement, le président français, François Hollande, et son homologue gabonais, Ali Bongo, ont discuté mardi à Paris de la crise centrafricaine et des relations entre leurs pays. Mais[...]

RDC, Gabon, Maroc, Togo : short-list des sélectionneurs potentiels

De nombreuses sélections africaines, dont celles de RDC, du Gabon, du Maroc et du Togo, cherchent un nouveau coach. Tour d’horizon des candidats les plus sérieux.[...]

Mali : une enquête française vise un "parrain" corse lié à l'Afrique

Le quotidien français "Le Monde" daté de vendredi fait état d'une enquête lancée par la justice française contre Michel Tomi, homme d'affaires corse à la tête d'un[...]

Gabon - France : Ali Bongo Ondimba à Paris du 7 au 9 avril

Le président gabonais Ali Bongo Ondimba se rend en France du 7 au 9 avril. Économie et crise centrafricaine sont au menu des discussions.[...]

Gabon : la présidentielle de 2016, c'est déjà demain

La page du scrutin local de décembre 2013 à peine tournée, commencent les grandes manoeuvres en vue de la présidentielle. Dissidences, alliances, jeu de chaises musicales dans les[...]

Joseph John-Nambo : "L'opposition gabonaise essaie d'exister comme elle le peut"

À deux ans de la présidentielle gabonaise, Joseph John-Nambo, le co-fondateur du courant des Souverainistes, branche radicale du mouvement de l’Union national (UN), tire à boulets rouges sur la politique[...]

Gabon - Faustin Boukoubi : "L'opposition manque de crédibilité"

Quand il donne son avis sur le paysage politique gabonais, le secrétaire général du Parti démocratique gabonais (au pouvoir), Faustin Boukoubi, ne mâche pas ses mots. Entretien.[...]

Gabon : à Libreville, la Cemac cherche encore des locaux

La capitale gabonaise prépare l'arrivée du site temporaire de relocalisation de la Cemac.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers