Extension Factory Builder
13/12/2012 à 14:45
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Jean-Félix Mamalepot, ancien gouverneur de la BEAC.. Jean-Félix Mamalepot, ancien gouverneur de la BEAC.. © AFP

Jean-Félix Mamalepot, ancien gouverneur de la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC), s'est éteint à l'âge de 72 ans à Libreville.

Âgé de 72 ans, l’ancien gouverneur de la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC), est décédé le 12 décembre à son domicile de Libreville au Gabon. Courant novembre, il avait séjourné à l’hôpital Cochin de Paris pour des ennuis de santé qui l’ont progressivement éloigné des affaires publiques depuis plusieurs années.

"Règne"

C’est en juillet 1990 que Mamalepot est nommé au siège de Yaoundé comme gouverneur de l’institut d’émission en remplacement de Casimir Oyé Mba. Ce dernier est appelé à devenir le Premier ministre chargé d’appliquer les décisions de la Conférence nationale ouverte au Gabon en mai de la même année. Le « règne » de  ce dirigeant à poigne, voire autoritaire, va durer 17 ans. Il prendra fin de manière abrupte en avril 2007, en raison de des relations exécrables qu'il entretenait avec plusieurs présidents de pays membres de la Banque. Retour au pays en juin, pour être nommé Haut-commissaire à la présidence de la République, chargé de la mise en place de la zone franche de l’île Mandji. En novembre 2008, il est porté à la présidence du conseil d’administration de la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale, nouvelle mise en place.

En 2009, il est indirectement mis en cause dans la révélation par Jeune Afrique du scandale des détournements perpétrés au Bureau extérieur de Paris, un service déconcentré qui travaillant sous sa tutelle directe. Auditionné à huis clos par les chefs d’État des six pays membres le 14 décembre 2009, il a dû s’expliquer sur les dysfonctionnements internes qui ont permis que des détournements de fonds massifs aient lieu.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

1 réaction(s)

1.
Kinguélé - 14/12/2012 à 12h:12

Un voleur en moins pour le Gabon[...] Lire

Toutes les dépèches

Réagir à cet article

Gabon

Wikipédia : le classement des chefs d'État africains les plus populaires

Wikipédia : le classement des chefs d'État africains les plus populaires

Créé en 2001, Wikipédia s'est imposé depuis comme l'encyclopédie numérique la plus consultée au monde. Participative, elle rassemble des informations collectées par les utili[...]

Gabon : les caisses de l'État sous surveillance rapprochée

Un audit a révèlé l'ampleur de la disparition des fonds publics au Gabon au cours des dix dernières années. Pour reprendre la main, le gouvernement doit agir vite.[...]

Expatriés : les villes africaines toujours plus chères !

Les classements 2014 des cabinets Mercer et ECA International montrent que les villes africaines sont toujours plus chères pour les expatriés. En cause : une dépendance forte vis-à-vis des importations[...]

La Cemac entre rebelles, islamistes et pirates

C'est devant une Cemac impuissante que l'État centrafricain s'est effondré. Certes, la Communauté a tenté de s'interposer entre les parties en conflit. Mais pour mieux constater ensuite son[...]

Cyclisme africain : pas de Tour de France, mais un sacré braquet !

On espérait des Sud-Africains et des Érythréens sur les routes du Tour de France. Mais, cette année encore, la compétition est orpheline du continent. Pourtant, l'Afrique est loin d'être[...]

Cemac : l'histoire d'un long accouchement

Surprise ! Le 16 mars 1994 à N'Djamena, au Tchad, l'Union douanière et économique des États de l'Afrique centrale (Udeac) est morte, sans signe avant-coureur. Elle est remplacée, le[...]

Cemac : vingt ans... et des regrets

Gabegie administrative, projets en suspens, scandales financiers et rivalités politiques affaiblissent une organisation régionale dont les membres ne parviennent pas à définir une politique[...]

Voyager dans la zone Cemac : bakchichs, barrages, parano sécuritaire... Le parcours du combattant

Frontières tantôt ouvertes tantôt fermées, Bakchichs, barrages, paranoïa sécuritaire... La traversée des pays membres de la Communauté économique et monétaire[...]

Réseaux sociaux : le classement des villes africaines les plus actives sur Twitter

"Jeune Afrique" a établi un classement d'où il ressort un grand retard dans l'utilisation de Twitter par les villes africaines. Si certaines municipalités se démarquent, la plupart[...]

Cemac : esprit es-tu là ?

Peut-on modeler une union sur le décalque d'un croquis colonial ? Oui, non, peut-être... La Cemac, on l'avait un peu oublié, est, dans ses frontières actuelles, Guinée équatoriale[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers