Extension Factory Builder
11/12/2012 à 16:12
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Un soldat du M23, près de Goma. Un soldat du M23, près de Goma. © AFP

L'issue des discussions engagées à Kampala entre les rebelles du Mouvement du 23-Mars et les autorités de la République démocratique du Congo (RDC) s'annonce incertaine. Contrairement à ses engagements, sur le terrain, la rébellion a pris position à 3 km des portes de Goma, plongeant la capitale du Nord-Kivu dans l'inquiétude.

Le Mouvement du 23-Mars (M23) joue-t-il un double jeu ? Omar Kavota, vice-président de la société civile du Nord-Kivu, en est persuadé. Et il se montre guère optimiste quant à l’issue des discussions « préliminaires », entre les rebelles et Kinshasa, qui ont commencé dimanche à Kampala, la capitale de l’Ouganda, pays médiateur dans la crise. Des discussions d’ailleurs houleuses, et boycottées lundi par la délégation du groupe armé

"Une grande menace pèse sur Goma"

« Le M23 s’est engagé sur le plan diplomatique à des discussions avec Kinshasa, mais sur le terrain, il est en train de préparer une guerre. S’il n’obtient pas gain de cause à Kampala, alors il reprendra tout à zéro. Une grande menace pèse sur Goma », affirme Omar Kavota. Selon le vice-président de la société civile du Nord-Kivu, le groupe armé repositionne des armes sur des collines proches de la capitale de la riche province du Nord-Kivu, faisant fuir les populations alentour.

Car si les mutins se sont retirés de Goma, ils ne s’en sont pas éloignés d’une distance minimum de 20km au nord comme prévu. « Ils sont à Munigi, aux portes de Goma, à côté d’une position de la Monusco [Mission de l’ONU pour la stabilisation de la RDC, NDLR], confie un officier supérieur de l’armée régulière. Ils voient directement l’aéroport, et un peu tout Goma », où un bataillon d’environ 650 hommes a été déployé après le départ du M23.

« C’est de la stratégie basique. De même qu’ils ont pris Goma pour mettre la pression, ils restent à Goma au cas où, commente Thierry Vircoulon, directeur du projet Afrique centrale pour l'ONG de résolution des conflits, International Crisis Group (ICG). On ne peut pas exclure à l’heure actuelle qu’il y ait de nouveau une offensive de l’armée congolaise, et donc on ne peut pas non plus exclure qu’il y ait une offensive du M23. »

Position de faiblesse

Dans un tel scenario, l’officier supérieur estime que les forces loyalistes – appuyées par plus de 1 500 soldats de la Monusco et ses hélicoptères – risquent fort de se retrouver une nouvelle fois en position de faiblesse. « Nous avons un seul bataillon à Goma, insiste-t-il. C’est ça aussi le problème. Ce n’est pas avec un bataillon qu’on peut organiser une offensive. »

Le M23 revendique la pleine application de l’accord du 23 mars 2009 qui a régi l’entrée de ses hommes dans l’armée. Mais depuis, il a élargi ses doléances, qui touchent désormais à la politique, au social, à la santé, au développement… Pour Omar Kavota, c’est mauvais signe : « Il pourra toujours trouver un prétexte pour dire qu’on a répondu à tel aspect, mais pas à tel autre, et il va trouver des prétextes pour justifier sa guerre. »

___

Par Awa Diallo, à Kinshasa

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

RDC : Filimbi, drôles de révolutionnaires !

RDC : Filimbi, drôles de révolutionnaires !

Les jeunes militant pro-démocratie arrêtés par les autorités congolaises présentent des profils qui ne collent pas, mais alors pas du tout avec le portrait qu'en fait Kinshasa. Explications.[...]

Kyungu wa Kumwanza : "La RDC doit privilégier les échéances électorales importantes"

De retour de Kinshasa, où il a pris part la semaine dernière à la réunion du bureau politique de la coalition au pouvoir, convoquée par le président Joseph Kabila, Antoine Gabriel Kyungu[...]

RDC : que deviennent les militants congolais arrêtés le 15 mars ?

Près de deux semaines après leur arrestation à l’issue d’une conférence de presse organisée avec les responsables de Y’en a marre et le Balai citoyen, plusieurs militants[...]

Mouvements citoyens africains : qui sont ces jeunes leaders qui font du bruit ?

Citoyens avant tout, ils se sont pourtant imposés comme des acteurs politiques à part entière. Smockey le Burkinabè, Fadel Barro le Sénégalais, Fred Bauma le Congolais... Voici notre[...]

Rififi à Conakry

Difficile de s'y retrouver quand pouvoirs et oppositions font des calendriers électoraux un enjeu majeur de la démocratie.[...]

RDC : la Monusco reconduite, mais réduite

La Monusco comptera 2 000 soldats de moins. Cette reconduction du mandat de la force onusienne survient en pleine brouille entre les Nations unies et Kinshasa.[...]

RDC : les Américains derrière les mouvements citoyens ?

Les autorités congolaises, qui ont durement mis fin à la rencontre entre les mouvements citoyens étrangers et congolais la semaine dernière, ont trouvé en Washington un responsable à ce[...]

RDC : trente éléphants tués en quinze jours par des braconniers dans le parc de la Garamba

Trente éléphants ont été abattus en deux semaines dans le Parc national de la Garamba, dans le nord-est de la RDC. Les responsables du parc accusent un groupe de braconniers soudanais d'avoir commis[...]

RDC : remous dans la majorité au sujet de la loi électorale

Sept partis de la majorité congolaise (RDC) ont exprimé leurs inquiétudes sur la révision de la Constitution. Après une réunion agitée, ils ont fini par rentrer dans le rang. [...]

RDC : face aux rebelles rwandais, l'armée progresse sans vrai combat

"Une guerre sans combattants?" L'armée congolaise progresse au Sud-Kivu face à des rebelles rwandais des FDLR qui préfèrent fuir, faisant craindre que les problèmes causés par[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121211120920 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121211120920 from 172.16.0.100