Extension Factory Builder
10/12/2012 à 18:42
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des membres du M23, le 26 novembre à Minova, dans l'est de la RDC. Des membres du M23, le 26 novembre à Minova, dans l'est de la RDC. © AFP

Au deuxième jour de négociations à Kampala entre le gouvernement congolais et le M23, lundi 10 décembre, les rebelles sont restés à leur hôtel. Les deux délégations se parleront-elles mardi ?

Les négociations entre la RDC et le Mouvement du 23 Mars étaient mal parties… elles ont été suspendues, lundi 10 décembre, à Kampala. « Nous ne venons pas. Nous sommes à notre hôtel », a affirmé René Abandi, responsable des relations extérieures du M23. « Nous sommes ici pour négocier, pas pour écouter la colère du gouvernement. Quand il nous semblera qu'il y a un cadre pour négocier, nous viendrons », a-t-il ajouté, sans préciser si les rebelles prendraient part aux discussions mardi.

Les pourparlers directs avaient été acceptés par Kinshasa en échange du retrait des rebelles de Goma, capitale du Nord-Kivu, à la suite d'une médiation des pays des Grands Lacs orchestrée par l'Ouganda.

René Abandi, chargé des affaires extérieures et de la coopération internationale du M23 :

« Dire que le M23 a boycotté les négociations aujourd’hui est une désinformation. Il n’y avait pas eu de plénière mais plutôt une conférence de presse du gouvernement. Il n’était donc pas question pour nous de prendre part à une conférence de presse destinée à dépeindre notre mouvement en noir. La délégation de Kinshasa dit qu’elle veut répliquer à nos déclarations d’hier (dimanche) sur l’état de la nation, mais nous, nous pensons qu’on n’est pas venu à Kampala pour entendre ses réponses. Dans ces conditions, il serait impossible de trouver un consensus à la crise à l’est du pays. Nous espérons que dès demain, les discussions pourront reprendre sur de bonnes bases ».

Propos recueillis par Trésor Kibangula.

Mais dès dimanche, au premier jour des échanges, les tensions ont été très vives. Le chef de la délégation du M23, François Rucugoza, a affirmé que le conflit dans l'est de la RDC était dû à une mauvaise gouvernance et, surtout, à un manque de leadership visionnaire. Le ministre congolais des Affaires étrangères, Raymond Tshibanda, a alors menacé de bloquer les pourparlers.

Ajournement

« On leur a laissé du temps, mais ils ne sont pas venus. C'est ça la démocratie ? Ils ne sont pas prêts à écouter », a répliqué Tshibanda, qui avait prévu de répondre aux accusations lancées par la partie adverse.

Le ministre ougandais de la Défense, Crispus Kiyonga, a de son côté décidé d'ajourner les discussions à mardi. « Pour aujourd'hui, c'est terminé », a-t-il dit.

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Rwanda

Génocide des Tutsis au Rwanda : déjà condamné en Allemagne, Rwabukombe sera rejugé

Génocide des Tutsis au Rwanda : déjà condamné en Allemagne, Rwabukombe sera rejugé

L'ancien maire rwandais Onesphore Rwabukombe, condamné l'an passé pour "complicité" dans le génocide des Tutsis en 1994, encourt désormais la perpétuité. Il est soup&ccedi[...]

Stromae, griot sarcastique malgré lui

Le chanteur belge Stromae est en tournée africaine. Ecoutées au premier degré ou pastichées, les chansons de son album "Racine carrée" illustrent la politique du continent.[...]

Kagamé le tchatcheur, Buhari l'influent... la vie des leaders africains sur Twitter

Des leaders et institutions du continent se déploient de plus en plus sur Twitter. Certains, comme le Rwandais Paul Kagamé, sont déjà des modèles d'interactivité pour le monde entier. Mais[...]

Borloo court après Kaberuka

L'ancien ministre français Jean-Louis Borloo est la recherche d'une personnalité africaine de premier plan pour diriger l'agence chargée de piloter son projet d'électrification du continent. En[...]

France - Rwanda : beaucoup de bruit pour rien ?

Trois semaines après la décision symbolique de la présidence de la République française de déclassifier une partie de ses archives sur le Rwanda entre 1990 et 1995,[...]

Incident frontalier entre le Rwanda et la RDC : qui dit vrai ?

Les autorités du Nord-Kivu, dans l'est de la RDC, ont confirmé jeudi l’"infiltration" depuis dimanche de troupes rwandaises sur le territoire congolais. Mais il ne s'agirait que de[...]

RDC : le gouverneur du Nord-Kivu dénonce une incursion rwandaise à 120 km au nord de Goma

Les autorités congolaises ont confirmé mercredi l'incursion de militaires rwandais en RDC, dans le Nord-Kivu, en plein parc des Virunga. La raison de leur présence n'a toutefois pas été[...]

Rwanda : fin de l'interminable ultime audience du TPIR

Créé en 1994, le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) a clôturé mercredi à Arusha l'audience de son ultime procès en appel. Le verdict est attendu au mois[...]

Le modèle burundais à l'épreuve

Trop souvent, l'histoire du génocide des Tutsis au Rwanda, telle que racontée par les grands médias occidentaux, se focalise exagérément sur son "élément[...]

Rwanda, Côte d'Ivoire, RDC... : Stromae annonce une grande tournée africaine avec 8 dates de concert dans 8 pays

Stromae a annoncé vendredi les dates de sa première tournée africaine. Le chanteur de "Papaoutai" se rendra au Sénégal, en Côte d'Ivoire, au Cap-Vert au Cameroun, au Gabon, au[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers