Extension Factory Builder
10/12/2012 à 18:42
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des membres du M23, le 26 novembre à Minova, dans l'est de la RDC. Des membres du M23, le 26 novembre à Minova, dans l'est de la RDC. © AFP

Au deuxième jour de négociations à Kampala entre le gouvernement congolais et le M23, lundi 10 décembre, les rebelles sont restés à leur hôtel. Les deux délégations se parleront-elles mardi ?

Les négociations entre la RDC et le Mouvement du 23 Mars étaient mal parties… elles ont été suspendues, lundi 10 décembre, à Kampala. « Nous ne venons pas. Nous sommes à notre hôtel », a affirmé René Abandi, responsable des relations extérieures du M23. « Nous sommes ici pour négocier, pas pour écouter la colère du gouvernement. Quand il nous semblera qu'il y a un cadre pour négocier, nous viendrons », a-t-il ajouté, sans préciser si les rebelles prendraient part aux discussions mardi.

Les pourparlers directs avaient été acceptés par Kinshasa en échange du retrait des rebelles de Goma, capitale du Nord-Kivu, à la suite d'une médiation des pays des Grands Lacs orchestrée par l'Ouganda.

René Abandi, chargé des affaires extérieures et de la coopération internationale du M23 :

« Dire que le M23 a boycotté les négociations aujourd’hui est une désinformation. Il n’y avait pas eu de plénière mais plutôt une conférence de presse du gouvernement. Il n’était donc pas question pour nous de prendre part à une conférence de presse destinée à dépeindre notre mouvement en noir. La délégation de Kinshasa dit qu’elle veut répliquer à nos déclarations d’hier (dimanche) sur l’état de la nation, mais nous, nous pensons qu’on n’est pas venu à Kampala pour entendre ses réponses. Dans ces conditions, il serait impossible de trouver un consensus à la crise à l’est du pays. Nous espérons que dès demain, les discussions pourront reprendre sur de bonnes bases ».

Propos recueillis par Trésor Kibangula.

Mais dès dimanche, au premier jour des échanges, les tensions ont été très vives. Le chef de la délégation du M23, François Rucugoza, a affirmé que le conflit dans l'est de la RDC était dû à une mauvaise gouvernance et, surtout, à un manque de leadership visionnaire. Le ministre congolais des Affaires étrangères, Raymond Tshibanda, a alors menacé de bloquer les pourparlers.

Ajournement

« On leur a laissé du temps, mais ils ne sont pas venus. C'est ça la démocratie ? Ils ne sont pas prêts à écouter », a répliqué Tshibanda, qui avait prévu de répondre aux accusations lancées par la partie adverse.

Le ministre ougandais de la Défense, Crispus Kiyonga, a de son côté décidé d'ajourner les discussions à mardi. « Pour aujourd'hui, c'est terminé », a-t-il dit.

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Rwanda

La ministre rwandaise Louise Mushikiwabo en visite officielle en Israël

La ministre rwandaise Louise Mushikiwabo en visite officielle en Israël

Louise Mushikiwabo, ministre rwandaise des Affaires étrangères, séjourne depuis dimanche à Tel-Aviv. Une visite officielle de deux jours en pleine crise israélo-palestinienne.[...]

RDC : le désarmement des FDLR expliqué à ceux qui ont raté le début

Les rebelles des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR) ont commencé fin mai à se rendre. Une reddition jusqu'ici timide mais suffisante pour obtenir la suspension des[...]

Téléphonie : le Rwanda, le Kenya et l'Ouganda abolissent leurs frontières

 Dès septembre prochain, les coûts de communication entre le Rwanda, le Kenya et l’Ouganda se feront aux tarifs des communications locales, en vertu d'un accord signé entre les trois pays le 08[...]

Cyclisme africain : pas de Tour de France, mais un sacré braquet !

On espérait des Sud-Africains et des Érythréens sur les routes du Tour de France. Mais, cette année encore, la compétition est orpheline du continent. Pourtant, l'Afrique est loin d'être[...]

Le Rwanda ou les secrets d'un bon élève

Dévasté par un génocide il y a vingt ans, le pays pauvre et enclavé réalise un spectaculaire redressement économique. Jeune Afrique analyse les ingrédients de cette[...]

Réseaux sociaux : le classement des villes africaines les plus actives sur Twitter

"Jeune Afrique" a établi un classement d'où il ressort un grand retard dans l'utilisation de Twitter par les villes africaines. Si certaines municipalités se démarquent, la plupart[...]

France-Rwanda : les juges bouclent leur enquête sur l'attentat contre Habyarimana

Nathalie Poux et Marc Trévidic, les juges français en charge de l'enquête sur l'attaque du 6 avril 1994 contre l'avion du président rwandais Juvénal Habyarimana, ont mis fin à leur[...]

RDC - Rwanda : que faire des ex-rebelles des FDLR ?

Ils sont à peine 200 à avoir déposé les armes, mais, en RDC, la question de l'avenir des rebelles des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR) se pose déjà.[...]

Rwanda - Paul Kagamé : "Dire non, rendre coup pour coup... C'est retrouver notre dignité"

Le président rwandais, Paul Kagamé, s'est montré très combatif lors de son discours de la fête nationale, vendredi à Kigali, exhortant l'Afrique toute entière à changer[...]

Rwanda : le centre culturel franco-rwandais de Kigali démoli à la pelleteuse

Après des années de tractations infructueuses sur l'avenir du centre culturel franco-rwandais de Kigali, le Rwanda a mis en oeuvre une décision radicale : détruire l'ensemble des bâtiments[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers