Extension Factory Builder
11/12/2012 à 12:06
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'Unicef lance un appel de fonds de 6 millions de dollars pour le Kivu (RDC). L'Unicef lance un appel de fonds de 6 millions de dollars pour le Kivu (RDC). © AFP

L’éducation pâtit de la reprise des combats dans l’est de la RDC. Selon l’Unicef, 240 000 élèves ont manqué plusieurs semaines de scolarité depuis l'éclatement de la rébellion du Mouvement du 23 mars (M23), en mai. Plus de 600 écoles sont concernées.

Le Fonds de l'ONU pour l'enfance (Unicef) lance un appel à l’aide. « Les nouveaux affrontements au Nord-Kivu [dans l'est de la République démocratique du Congo] ont accru le nombre total d'écoles touchées par le conflit cette année à plus de 600, ce qui représente plus du double par rapport à il y a trois mois », a affirmé l’organisation onusienne dans un communiqué, publié lundi 10 décembre.

« Des familles et les différentes parties impliquées dans le conflit ont occupé ou pillé depuis septembre quelque 250 écoles supplémentaires dans le Nord- et le Sud-Kivu », ajoute l'Unicef, qui lance un appel de fonds de 6 millions de dollars pour des activités éducatives dans le Kivu. Selon l’Unicef, 240 000 élèves ont manqué plusieurs semaines de scolarité depuis la mutinerie en avril des militaires qui ont créé en mai la rébellion du Mouvement du 23 mars (M23).

Voir l'interview vidéo de Dismas Kitenge, vice-président de la Fédération internationale des ligues des droits de l'homme (FIDH) :

Lors de la prise de Goma, le 20 novembre, de nombreux déplacés « ont trouvé refuge dans des écoles qui ont été utilisées comme cuisines, cantines, dortoirs, casernes ou entrepôts de munitions. (...) Les manuels scolaires et les bancs d'école ont même été utilisés comme bois de chauffage », poursuit l'agence onusienne.

Risques d'exploitation

« Nous craignons que de nombreux enfants puissent avoir des difficultés à rattraper le retard et passer leurs examens. Ils risquent même de perdre leur année scolaire ou d'abandonner l'école. Chaque heure compte », a indiqué le ministre congolais de l'Enseignement, Maker Mwangu Famba, cité dans le communiqué de l'Unicef.

Scolariser les enfants est « essentiel pour leur protection (...). Quand ils ne sont pas à l'école, les enfants du Nord-Kivu sont plus à risque d'être exploités, maltraités et même recrutés », avertit Barbara Bentein, représentante de l'Unicef en RDC, citée dans le communiqué. Quelque 80 000 élèves du Nord-Kivu doivent recevoir un « kit scolaire » d'ici la fin de l'année.

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

Lambert Mende à Kisangani pour rassurer sur l'arrivée des FDLR

Lambert Mende à Kisangani pour rassurer sur l'arrivée des FDLR

Lambert Mende, ministre de la Communication de RDC et porte-parole du gouvernement, est à Kisangani depuis matin. Objectif : calmer les inquiétudes de la population du chef-lieu de la Province orientale qui devrai[...]

RDC : les miliciens Enyele ont-ils attaqué le camp militaire Tshatshi ?

Quelques jours après l'attaque contre le camp militaire Tshatshi, le 22 juillet à Kinshasa, l'identité des assaillants et leurs motivations commencent à se préciser. Selon plusieurs sources[...]

Oreilles meurtries

Je vous ai parlé, il n'y a pas longtemps, de cet immeuble de vingt-deux niveaux situé sur le boulevard du 30-Juin, la plus grande artère du centre-ville de Kinshasa. Je vous ai dit que j'étais[...]

Mali - RDC : Nkulu Kalumba, un long chemin vers la liberté

À l'occasion de la Journée mondiale des réfugiés, le 20 juin, "Jeune Afrique" et le HCR au Mali ont organisé un concours de journalisme. C'est l'article d'une jeune étudiante[...]

RDC : retour au calme à Kinshasa après l'attaque du camp militaire Tshatshi

Les autorités congolaises ont affirmé mardi avoir déjoué l'attaque d'un groupe d'inconnus armés contre le camp militaire Tshatshi, à Kinshasa. Le calme était de retour en fin[...]

RDC : le camp militaire Tshatshi attaqué, Kinshasa appelle au calme

Des tirs ont été entendus mardi après-midi au camp militaire Colonel Tshatshi dans la ville de Kinshasa. Selon nos informations, il s'agirait d'une attaque à la machette d'un groupe de personnes qui[...]

RDC : Tshisekedi toujours "pas actif"

L'opposant historique Étienne Tshisekedi, leader de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), était toujours hospitalisé mi-juillet. Les détails sur son état de[...]

RDC : Cour constitutionnelle, mode d'emploi

Le président Kabila a nommé, le 7 juillet dernier, les neuf membres de la Cour constitutionnelle de RDC. Juge pénal du président de la République et du Premier ministre, cette juridiction est[...]

Festival d'Avignon : tous en choeur avec Serge Kakudji

Le contre-ténor congolais a fait l'unanimité au Festival d'Avignon. Il y présentait une oeuvre à la croisée du baroque et des sonorités africaines.[...]

RDC : une coalition de l'opposition veut voir Kabila à la CPI

La coalition des forces politiques et sociales de l’opposition a lancé mercredi une pétition pour que le président congolais, Joseph Kabila, soit traduit devant la CPI pour crimes contre[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers