Extension Factory Builder
07/12/2012 à 13:20
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Alain Giresse n'a pas encore dit oui à la Libye. Alain Giresse n'a pas encore dit oui à la Libye. © AFP

Alors que son nom circule avec une certaine insistance au Sénégal, Alain Giresse est devenu la priorité de la fédération libyenne. L’ancien sélectionneur du Mali se rendra dans les prochains jours à Tripoli pour poursuivre les discussions.

Le Sénégal souhaite nommer un nouveau sélectionneur à la mi-décembre, comme l’a confié à Jeune Afrique Augustin Senghor, le président de la Fédération sénégalaise de Football (FSF). Les Libyens aussi. Et depuis quelques jours, ils ne se privent pas de communiquer sur leurs intentions, et notamment celle d’offrir à Alain Giresse (60 ans) un bail d’un an renouvelable, pour un salaire mensuel (hors primes et avantages) de 25 000 euros. Selon Muftah Goueidar, le président de la fédération libyenne, Giresse, « avec qui les négociations sont très avancées »,  est attendu à Tripoli afin « d’y signer son contrat » comme l’a déclaré le dirigeant à l’AFP.

Un contexte particulier

Mais l’ancien sélectionneur de la Géorgie (2004-2005), du Gabon (2006-2010) et du Mali (2010-2012) est un homme pondéré, pour qui chaque mot a son importance. « J’ai rencontré récemment en Tunisie des dirigeants de la fédération libyenne. Ils m’ont exposé le projet, fait une proposition concrète, et cela m’intéresse. Je vais donc me rendre à Tripoli très rapidement, pour rencontrer le président de la fédération et d’autres personnes. C’est ce que j’avais fait avant de m’engager avec le Gabon et le Mali. »

Il profitera de sa présence en Libye pour poser certaines questions à propos de la sécurité et de la situation du football local. « Le championnat est à l’arrêt depuis début 2011, et on ne sait pas quand il va reprendre. L’équipe nationale joue ses matches à domicile sur terrain neutre. C’est une situation particulière, et je devrai les évoquer. »
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Libye

Libye : des milices ont commis des 'crimes de guerre' à l'Ouest, selon Amnesty

Libye : des milices ont commis des "crimes de guerre" à l'Ouest, selon Amnesty

Dans un rapport publié jeudi, Amnesty International accuse des milices et des groupes armés d'avoir commis "des violations généralisées des droits de l'Homme, y compris des crimes de guerre&[...]

Mohamed Dayri : "La priorité doit être donnée à l'édification d'un État fort en Libye"

Le ministre des Affaires étrangères libyen, Mohamed Dayri, prône le dialogue avec les islamistes et les kadhafistes. Interview.[...]

Libye : l'ambassade du Niger assiégée, Niamey dénonce un "incident gravissime"

Des miliciens ont assiégé de lundi à mardi au petit matin l'ambassade du Niger en Libye. Un "incident" qualifié de "gravissime" par les autorités nigériennes.[...]

Libye : les partisans de Kadhafi contre-attaquent

Trois ans après la fin tragique du "Guide" libyen, Mouammar Kadhafi, le renversement d'alliances qui est en train de s'opérer en douceur a remis en selle une frange des partisans de l'ancien[...]

Trois ans après Kadhafi, les Libyens entre déception et peur

Le 20 octobre 2011 chutait Mouammar Kadhafi. Trois ans plus tard, nombre de Libyens sont déçus, tant le pays est plongé dans le chaos et livré aux milices.[...]

Libye : la deuxième vie de Khalifa Haftar au Tchad et la défaite finale de Ouadi Doum

Khalifa Haftar a récemment refait surface en prenant en Libye la tête d'une offensive toujours en cours contre les milices islamistes de Misrata et Benghazi. Dans ce quatrième et avant-dernier billet de[...]

Libye : 75 morts en moins d'une semaine dans les combats de Benghazi

Neuf personnes ont été tuées dimanche dans de nouvelles violences à Benghazi, portant à 75 le bilan des morts depuis le début d'une offensive contre les groupes islamistes qui[...]

Libye : les États-Unis et des pays européens réclament la fin des combats

Les Etats-Unis et les grandes puissances d'Europe occidentale ont réclamé samedi la "fin immédiate" des combats en Libye, où des forces gouvernementales ont lancé des[...]

Libye : Abdelhakim Belhadj prend du galon

Ancien opposant à Kadhafi, l'islamiste nationaliste Abdelhakim Belhadj  s'impose comme un interlocuteur incontournable au milieu du chaos libyen.[...]

Libye : au moins 17 morts en 24 heures à Benghazi

Au moins 17 personnes ont été tuées en 24 heures dans les affrontements à Benghazi, selon une source hospitalière.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers