Extension Factory Builder
05/12/2012 à 10:37
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Didier Six, sélectionneur de l'équipe du Togo. Didier Six, sélectionneur de l'équipe du Togo. © AFP

Depuis qu’Emmanuel Adebayor a annoncé son forfait pour la CAN 2013 en Afrique du Sud (19 janvier-10 février), le Togo navigue à vue. Certains joueurs envisageraient d’imiter l’attaquant de Tottenham, et Didier Six, le sélectionneur des Éperviers multiplie les contacts pour savoir sur qui il pourra compter. Ce qui ne l’empêche pas de se poser aussi des questions.

Jeune Afrique : pensez-vos que le forfait d’Emmanuel Adebayor est définitif ?

Didier Six : Je lui ai posé la question. Il m’a dit que oui, que sa décision était irrévocable. Je prends acte, même si, au fond de moi, j’espère qu’il changera d’avis.

Tente-t-il de régler des comptes avec la fédération et éventuellement avec le gouvernement ?

C’est à lui qu’il faut poser la question.

Avez-vous eu l’occasion de parler avec d’autres joueurs de la sélection, et notamment les cadres ?

Oui, je passe beaucoup de temps au téléphone. C’est une situation compliquée. La tendance actuelle, c’est que la plupart des joueurs ne veulent pas se priver de cette CAN. Ils sont très attachés à leur pays et au maillot du Togo.

Certains d’entre eux évoquent une mauvaise ambiance…

L’ambiance au sein du groupe est bonne et saine, pourtant.

Oui, je me réserve une porte de sortie

Votre démission est-elle envisageable ?

Je suis dans une phase d’action, mais aussi de réflexion. En début de semaine, j’étais en Allemagne pour régler les détails concernant les équipements avec Puma. Vendredi, je dois me rendre à Accra (Ghana), pour organiser le stage que nous effectuerons là-bas en janvier. Et ensuite, je me rendrai en Afrique du Sud pour voir notre camp d’entraînement. Mais en fonction des évènements, oui, je me réserve une porte de sortie.

Avez-vous eu l’occasion de vous entretenir avec Gabriel Ameyi, le président de la Fédération Togolaise de Football ?

Bien sûr. Il a conscience de la situation. Je lui ai demandé que tout soit fait pour mettre la sélection dans les meilleures dispositions. J’ai été joueur, et je sais ce dont ils ont besoin. Autrement dit, je lui ai demandé de prendre position sur toutes les questions concernant la préparation, les voyages, l’hébergement, les conditions d’entraînement, etc…

Et pour les primes ?

J’ai rencontré le Premier ministre (Arthème Ahoomey-Zunu, NDLR) et le ministre des Sports (Bakalawa Fofana, NDLR) à ce propos, et on doit se revoir prochainement. Il faut que tout soit fait pour que le Togo puisse aller en Afrique du Sud dans les meilleures conditions. Et que tout soit donc réglé avant le 10 décembre. Dans mon esprit, je n’abdique pas face à une situation dont je ne suis pas responsable. Mais j’ai le droit de me poser certaines questions, et mettre tout en place pour que les joueurs aient la meilleure préparation, même en laissant de côté mes problèmes personnels au Togo.

___

Propos recueillis par Alexis Billebault
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Togo

Exclusif : Pourquoi le tribunal d'Abidjan a lourdement condamné Ecobank

Exclusif : Pourquoi le tribunal d'Abidjan a lourdement condamné Ecobank

Jeune Afrique révèle le contenu de la décision du Tribunal de commerce d'Abidjan ayant mené à la condamnation du groupe Ecobank, du sud-africain PIC et de Daniel Matjila à payer 7,5 m[...]

Vers une présidentielle en avril au Togo ?

Dans un climat politique tendu, la Cour constitutionnelle doit néanmoins annoncer sans tarder la date du prochain scrutin présidentiel. On se dirigerait vers une élection en avril.[...]

Affaire Ecobank/Tanoh : "La décision du Tribunal d'Abidjan est dépourvue de tout fondement", estime Ecobank

Suite à sa condamnation à payer 7,5 milliards de FCFA à Thierry Tanoh, son ancien directeur général, Ecobank conteste dans un communiqué la compétence du Tribunal de[...]

France : la "marche républicaine" des dirigeants africains à Paris

Plusieurs présidents et ministres du continent ont défilé dimanche à Paris aux côtés de dirigeants du monde entier pour la "marche républicaine" contre le terrorisme. De la[...]

Togo : qui exploitera le mégagisement de Kpémé ?

Désignés en 2012, dans le cadre d'un appel d'offres, trois candidats pour l'exploitation du gisement carbonaté de Kpémé ont dû déposer des offres initiales[...]

Goodluck Jonathan, Laurent Gbagbo, Alpha Condé... Ils seront au coeur de l'actualité en 2015

Qui sera président du Burkina Faso dans un an ? La chute de Blaise Compaoré aura-t-elle un effet au Togo ? Quel sera l'impact de Boko Haram sur le vote des Nigérians ? Qui affrontera Alassane Ouattara[...]

Classement 2014 : Algérie, Tunisie et Sénégal au sommet des sélections africaines de foot

Après l’Égypte (2010), la Côte d’Ivoire (2011), la Zambie (2012) et le Nigeria (2013), l’Algérie, huitième de finaliste de la Coupe du monde et facilement qualifiée pour[...]

Le Camerounais Alain Nkontchou rejoint le conseil d'administration d'Ecobank

 Le conseil d'administration d'Ecobank a annoncé la nomination de quatre nouveaux administrateurs non-exécutifs à son conseil d’administration, parmi lesquels le financier camerounais Alain[...]

Togo : les trois réformes que l'opposition réclame à cor et à cri

À quelques mois de l'élection présidentielle de 2015, pouvoir et opposition se déchirent sur la question des réformes institutionnelles et constitutionnelles. Les modifications[...]

Togo : l'opposition appelle à de nouvelles manifestations

L'opposition togolaise a appelé jeudi à un rassemblement "massif" et réclamé une réforme de la Constitution qui n'empêche pas en l'état le président Faure[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121205182552 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121205182552 from 172.16.0.100