Extension Factory Builder
03/12/2012 à 09:30
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des partisans du président Morsi devant la Haute cour constitutionnelle, le 2 décembre 2012. Des partisans du président Morsi devant la Haute cour constitutionnelle, le 2 décembre 2012. © Mahmoud Khaled/AFP

Le référendum sur la Constitution égyptienne, prévu le 15 décembre, ne devrait pas être supervisé par les juges, qui ont décidé de le boycotter pour protester contre le passage en force du président Mohamed Morsi. L'opposition appelle quant à elle à de nouvelles manifestations, mardi 4 décembre.

Le bras de fer entre Mohamed Morsi et le pouvoir judiciaire se poursuit en Égypte, alors qu’un référendum sur le projet de Constitution est prévu pour le 15 décembre. « Tous les juges d'Égypte et les Clubs des juges hors de la capitale se sont accordés pour ne pas le superviser et pour le boycotter », a annoncé dans un communiqué, dimanche 2 décembre, le président du Club des juges, Ahmed al-Zind, cité par l'agence de presse officielle Mena.

En cause : le décret du 22 novembre par lequel le président a considérablement renforcé ses prérogatives, mettant en particulier ses décisions à l'abri d'un recours en justice. Mais Morsi est également confronté à une grève illimitée de la Haute cour constitutionnelle qui entend protester contre les « pressions » des partisans du chef de l'État, qui ont encerclé ses locaux alors qu'elle voulait se réunir pour examiner la validité de la commission constituante et de la chambre haute du Parlement, toutes deux dominées par les islamistes.

Pression

La grève de la Cour constitutionnelle, composée de 19 juges et chargée d'examiner la constitutionnalité des lois, fait monter la pression sur le président. Samedi, des centaines de milliers d'islamistes ont manifesté leur soutien à M. Morsi, au lendemain d'un rassemblement massif de l'opposition contre l'accroissement des pouvoirs du président et le projet de Constitution, accusé de menacer la liberté de religion ou d'expression ainsi que les droits des femmes.

Plusieurs partis et groupes de l'opposition ont annoncé dimanche un nouveau rassemblement qualifié de « dernier avertissement », mardi devant le palais présidentiel. Ces opposants avaient déjà appelé samedi à rejeter le décret et à réclamer l'annulation du projet de Constitution, adopté en quelques heures entre jeudi et vendredi après des mois de blocages.

(avec AFP)

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Egypte

Mohamed Talbi : 'L'islam est né laïc'

Mohamed Talbi : "L'islam est né laïc"

L'auteur tunisien de "Ma religion c'est la liberté" n'en démord pas : le Coran est porteur de modernité et de rationalité, mais son message a été altéré par[...]

Égypte : quand Sissi tacle la France au sujet du dossier libyen

Lors d'une rencontre au Caire avec une délégation française, le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi n'a pas manqué de faire savoir ce qu'il pensait de la gestion par la France du[...]

Égypte : entre les pavés, les jeunes pousses font leur révolution

Nouvelle tendance postrévolutionnaire, la création d'entreprises fait florès en Égypte. Un marché alléchant pour de nombreux investisseurs.[...]

L'Égypte promet de "punir" les auteurs de l'attaque ayant tué 22 soldats

L'Égypte a promis dimanche de "punir" les auteurs de l'attaque contre un point de contrôle militaire qui a tué la veille 22 soldats, l'une des plus meurtrières contre l'armée depuis[...]

Des députés français constatent le retour de l'Égypte sur la scène africaine

Première visite du genre depuis l'élection d'Abdel Fatah al-Sissi, une délégation de six députés français s’est rendue au Caire du 15 au 19 juillet. Le ministre des Affaires[...]

Égypte : attaque contre un point de contrôle de l'armée, 21 soldats tués

Vingt et un soldats de l'armée égyptienne ont été tués samedi dans une attaque perpétrée par des hommes armés contre un point de contrôle militaire dans l'ouest du[...]

Égypte : premières condamnations à vie pour des agressions sexuelles

Pour la première fois, un tribunal égyptien a condamné mercredi sept hommes à la prison à vie pour des agressions sexuelles sur la place Tahrir, au Caire. Certaines avaient été[...]

Libye : les voisins s'invitent dans la crise, au grand dam des Occidentaux

Inquiets de voir le pays sombrer dans le chaos, les six pays frontaliers s'impliquent dans le dossier. Mais leur initiative, soutenue par l'Union africaine et la Ligue arabe, n'est pas du goût des Occidentaux.[...]

Conflit israélo-palestinien : John Kerry attendu en Égypte mardi pour discuter d'une trêve

Selon la presse égyptienne, le secrétaire d'État américain, John Kerry, est attendu mardi en Égypte, alors que les appels se multiplient pour un arrêt des hostilités entre[...]

Égypte : sept morts à El-Arish dans le Nord-Sinaï

Trois roquettes se sont abattues dans la nuit de dimanche à lundi sur El-Arish, la capitale régionale du Nord-Sinaï. Sept et un soldat ont été tués, ont indiqué des sources[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers