Extension Factory Builder
03/12/2012 à 09:17
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Alain Peligat, Emilie Lelouch et Eric Breteau, membres de l'Arche de Zoé, en 2007 à N'Djamena. Alain Peligat, Emilie Lelouch et Eric Breteau, membres de l'Arche de Zoé, en 2007 à N'Djamena. © AFP

Le procès des six membres de l'association humanitaire l'Arche de Zoé, qui avait tenté en 2007 d'exfiltrer 103 enfants du Tchad vers la France, s'ouvre lundi 3 décembre à Paris en l'absence de deux de ses principaux protagonistes et sur fond de colère des familles tchadiennes.

L'affaire avait fait scandale. En 2007, des membres de l'association l'Arche de Zoé avaient tenté d'exfiltrer 103 enfants depuis le Tchad vers la France en les faisant passer pour des orphelins. Cinq ans plus tard, le procès de six membres de l'association s'ouvre lundi devant le tribunal correctionnel de Paris.

Deux des protagonistes seront toutefois absents dans le box des accusés. Eric Breteau, président de l'association humanitaire, et sa compagne, Emilie Lelouch, ont fait savoir qu'ils refusaient de comparaître devant le tribunal correctionnel pour « exercice illicite de l'activité d'intermédiaire pour l'adoption », « aide au séjour irrégulier » et « escroquerie » au préjudice des 358 familles accueillantes.

En revanche, les quatre autres prévenus - le médecin Philippe van Winkelberg, le logisticien Alain Péligat, la journaliste Agnès Pelleran et Christophe Letien, un membre de l'association resté en France - seront présents. Une vingtaine de familles française se sont constituées partie civile, estimant que l'Arche de Zoé a abusé de leur désir d'enfant, en jouant sur « les sentiments, l'affectif ».

Faux pansements

Le 25 octobre 2007, dix-sept Européens, dont neuf Français, ont été arrêtés à Abéché, dans l'est du Tchad. Ils s'apprêtaient à faire embarquer illégalement vers la France 103 enfants affublés de faux pansements, présentés comme des orphelins du Darfour, région soudanaise frontalière du Tchad.

Les enfants, promis à des familles d'adoptants en France, étaient en réalité pour la plupart Tchadiens et la quasi-totalité d'entre eux n'étaient pas des orphelins, comme l'association l'affirmait sur internet, appelant à leur adoption.

En juillet 2007, près de quatre mois après cet appel, la justice française avait ouvert une enquête à la suite d'un signalement du ministère des Affaires étrangères sur les agissements de l'Arche de Zoé.

Colère des familles tchadiennes

En novembre, le gouvernement tchadien avait libéré trois journalistes, un pilote belge et des Espagnols impliqués dans cette opération rocambolesque. Le 26 décembre, un mois après leur arrestation, les six Français de l'Arche de Zoé avaient été condamnés à N'Djamena à huit ans de prison assortis de travaux forcés. Ils étaient en outre condamnés à verser « solidairement » aux familles des enfants 6,3 millions d'euros de dommages et intérêts.

Trois mois plus tard, le régime tchadien avait gracié les membres de l'Arche de Zoé, mais la question des dommages et intérêts reste entière.

Selon une source proche de la présidence de la République tchadienne, qui fait état de l'exaspération des familles, « le gouvernement français s'était engagé à payer l'indemnisation aux parents de victimes, mais jusqu'à maintenant rien n'a été fait ». La France a toujours nié cet accord, affirmant ne rien devoir au Tchad.

Le procès doit durer jusqu'au 12 décembre.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Immigration clandestine : Obama et Renzi insistent sur une solution en Libye

Immigration clandestine : Obama et Renzi insistent sur une solution en Libye

La crise tragique de l'immigration clandestine en Méditerranée ne pourra être résolue sans stabilisation de la situation en Libye, ont martelé jeudi Matteo Renzi et Barack Obama, soulignant que[...]

Énergie : à Paris, des maires africains se mobilisent pour l'électrifrication du continent

Une vingtaine de maires francophones de grandes villes africaines se sont réunis vendredi à Paris, à l'initiative de Jean-Louis Borloo et de Anne Hidalgo, maire de la capitale française, pour mettre en[...]

Fifa : Figo, Hayatou et les lusophones

L'Afrique unie derrière Issa Hayatou, l'inamovible patron de la CAF, pour voter comme un seul homme pour Sepp Blatter, l'inamovible patron de la Fifa ? Voire...[...]

Baisers amers d'Istanbul

Istanbul. Printemps 2015. J'ai vu la ville aux mille mosquées penchée sur le Bosphore au milieu de ses splendeurs ottomanes.[...]

Cambodge : 17 avril 1975, le cauchemar commence

Il y a tout juste quarante ans, Phnom Penh tombait entre les mains des soldats de Pol Pot et était aussitôt évacué par la force. Jusqu'en 1979, le régime khmer rouge allait faire[...]

Peinture : l'Ivoirien Ouattara Watts, au-delà de Basquiat

L'artiste ivoirien Ouattara Watts expose jusqu'au 5 mai à Paris. L'occasion de revenir sur l'œuvre de celui qui fréquenta le génie de l'art contemporain Basquiat à la fin de sa vie.[...]

Méditerranée : des migrants musulmans accusés d'avoir jeté douze chrétiens à la mer

Un drame mêlant religion et immigration s’est produit mercredi en Méditerranée. Douze Chrétiens auraient été jetés par-dessus bord après une altercation avec des[...]

Les sons de la semaine #35 : "Shake The Dust", Art Melody, Lino, Neg Marrons

Bienvenue dans notre d'horizon musical hebdomadaire ![...]

Moi, Batista, immigré angolais, la France m'a jeté en prison après des tests osseux

Batista, immigré angolais, dit être né en 1996. Arrivé en France en 2012, il a bénéficié, en tant que mineur et durant deux ans, de l'aide sociale à l'enfance. Avant que[...]

Tunisie : tapis rouge pour la démocratie

La visite de Béji Caïd Essebsi à Paris a été marquée par des honneurs exceptionnels. Les deux pays peuvent maintenant envisager une nouvelle amitié. En attendant que les[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121203084645 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121203084645 from 172.16.0.100