Extension Factory Builder
03/12/2012 à 09:17
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Alain Peligat, Emilie Lelouch et Eric Breteau, membres de l'Arche de Zoé, en 2007 à N'Djamena. Alain Peligat, Emilie Lelouch et Eric Breteau, membres de l'Arche de Zoé, en 2007 à N'Djamena. © AFP

Le procès des six membres de l'association humanitaire l'Arche de Zoé, qui avait tenté en 2007 d'exfiltrer 103 enfants du Tchad vers la France, s'ouvre lundi 3 décembre à Paris en l'absence de deux de ses principaux protagonistes et sur fond de colère des familles tchadiennes.

L'affaire avait fait scandale. En 2007, des membres de l'association l'Arche de Zoé avaient tenté d'exfiltrer 103 enfants depuis le Tchad vers la France en les faisant passer pour des orphelins. Cinq ans plus tard, le procès de six membres de l'association s'ouvre lundi devant le tribunal correctionnel de Paris.

Deux des protagonistes seront toutefois absents dans le box des accusés. Eric Breteau, président de l'association humanitaire, et sa compagne, Emilie Lelouch, ont fait savoir qu'ils refusaient de comparaître devant le tribunal correctionnel pour « exercice illicite de l'activité d'intermédiaire pour l'adoption », « aide au séjour irrégulier » et « escroquerie » au préjudice des 358 familles accueillantes.

En revanche, les quatre autres prévenus - le médecin Philippe van Winkelberg, le logisticien Alain Péligat, la journaliste Agnès Pelleran et Christophe Letien, un membre de l'association resté en France - seront présents. Une vingtaine de familles française se sont constituées partie civile, estimant que l'Arche de Zoé a abusé de leur désir d'enfant, en jouant sur « les sentiments, l'affectif ».

Faux pansements

Le 25 octobre 2007, dix-sept Européens, dont neuf Français, ont été arrêtés à Abéché, dans l'est du Tchad. Ils s'apprêtaient à faire embarquer illégalement vers la France 103 enfants affublés de faux pansements, présentés comme des orphelins du Darfour, région soudanaise frontalière du Tchad.

Les enfants, promis à des familles d'adoptants en France, étaient en réalité pour la plupart Tchadiens et la quasi-totalité d'entre eux n'étaient pas des orphelins, comme l'association l'affirmait sur internet, appelant à leur adoption.

En juillet 2007, près de quatre mois après cet appel, la justice française avait ouvert une enquête à la suite d'un signalement du ministère des Affaires étrangères sur les agissements de l'Arche de Zoé.

Colère des familles tchadiennes

En novembre, le gouvernement tchadien avait libéré trois journalistes, un pilote belge et des Espagnols impliqués dans cette opération rocambolesque. Le 26 décembre, un mois après leur arrestation, les six Français de l'Arche de Zoé avaient été condamnés à N'Djamena à huit ans de prison assortis de travaux forcés. Ils étaient en outre condamnés à verser « solidairement » aux familles des enfants 6,3 millions d'euros de dommages et intérêts.

Trois mois plus tard, le régime tchadien avait gracié les membres de l'Arche de Zoé, mais la question des dommages et intérêts reste entière.

Selon une source proche de la présidence de la République tchadienne, qui fait état de l'exaspération des familles, « le gouvernement français s'était engagé à payer l'indemnisation aux parents de victimes, mais jusqu'à maintenant rien n'a été fait ». La France a toujours nié cet accord, affirmant ne rien devoir au Tchad.

Le procès doit durer jusqu'au 12 décembre.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Milliardaires africains : l'argent ne fait pas le bonheur... des pauvres

Milliardaires africains : l'argent ne fait pas le bonheur... des pauvres

La récente étude du Wealth Report sur la multiplication des milliardaires africains et le nouveau rapport du PNUD sur les mauvais résultats du continent en terme de développement humain ne sont pas con[...]

L'analyse des boîtes noires du vol AH 5017 pourrait prendre "plusieurs semaines"

Selon Frédéric Cuvillier, secrétaire d'État français aux transports, l'analyse des boîtes noires de l'avion d'Air Algérie qui s'est écrasé jeudi dernier au Mali[...]

Ramadan 2014 : Aïd mabrouk !

Un peu partout dans le monde, les musulmans ont commencé à fêter l’Aïd el-Fitr, la fête de la fin du mois sacré de ramadan. Si certains ont débuté les festivités[...]

Vol AH 5017 : les deux boîtes noires transférées à Paris

Les deux boîtes noires de l'avion d'Air Algérie qui s'est écrasé au Mali ont été transférées dimanche soir de Bamako à Paris, où elles doivent être[...]

Vol AH 5017 : les enquêteurs au travail

Les experts enquêtant sur le crash d'un avion d'Air Algérie dans le nord du Mali poursuivaient dimanche leur travail dans une zone d'accès difficile où l'appareil s'est désintégré[...]

Football : indignation suite aux propos racistes de Carlo Tavecchio

Le monde du ballon rond en Italie est en pleine effervescence après des propos racistes tenus en fin de semaine par le favori au poste de président de la fédération italienne de football, Carlo[...]

Vol AH 5017 : rien que des débris sur la scène du crash

Une vision à peine soutenable sur la scène du crash de l'avion d'Air Algérie au Mali : "des petits morceaux, pas grand-chose pour reconnaître un avion", lance un Burkinabè,[...]

Gaza : l'armée israélienne annonce la fin de la trêve

L'armée israélienne a annoncé dimanche matin la fin de la trêve humanitaire et la reprise de ses opérations militaires dans la bande de Gaza en réplique aux "tirs incessants de[...]

Vol AH 5017 : Blaise Compaoré reçoit une délégation des familles des victimes

Blaise Compaoré et son chef d'état major, le général Gilbert Dienderé, se sont rendus vendredi après-midi au Mali, sur la zone du crash du vol AH 5017. Une délégation des[...]

Crash du vol AH5017 : la deuxième boîte noire retrouvée, les enquêteurs attendus sur place

Au lendemain de la découverte de la première boîte noire de l'avion d'Air Algérie qui s'est écrasé dans le nord du Mali, des experts de l'ONU ont retrouvé la seconde samedi sur le[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers