Extension Factory Builder
30/11/2012 à 17:45
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Une marche de protestation le 30 novembre 2012 à Siliana. Une marche de protestation le 30 novembre 2012 à Siliana. © AFP

Manifestants et policiers se sont affrontés vendredi 30 novembre à Siliana, pour le quatrième jour consécutif.

Comme c’est le cas quotidiennement depuis le début de la semaine, manifestants et policiers se sont affrontés vendredi 30 novembre à Siliana. Ses habitants réclament le départ du gouverneur, la fin de la violence policière et la mise en place d'un programme d'aide à cette région économiquement sinistrée, située au sud-ouest de Tunis.

Les heurts ont éclaté lorsque plusieurs centaines de protestataires, des jeunes dans leur grande majorité, ont attaqué avec des pierres un important poste de police. Les forces de l'ordre ont répliqué peu après avec des gaz lacrymogène et pourchassé les assaillants dans les rues, répétant le scénario de la veille.

Les représentants de la principale centrale syndicale du pays, l'UGTT, ont appelé sans succès les manifestants à se disperser. « Rentrez chez vous, c'est dangereux. Ils vont tirer à balles réelles », a lancé Abdesattar Manaï, un responsable régional du syndicat. Plus tôt, une vaste manifestation avait rassemblé dans le calme en matinée des milliers de personnes pour une marche « symbolique » de cinq kilomètres en direction de Tunis.

"Chaos"

Le Premier ministre Hamadi Jebali, issu du parti islamiste Ennahdha, a lancé vendredi soir un appel au calme en soulignant que le développement économique ne pouvait avoir lieu « dans le chaos ». « Si la situation continue comme ça, je vais devoir fermer mon usine. Ça fait trois jours que les ouvriers ne sont pas venus », a indiqué à l'AFP Antonio Botorel, un Italien qui dirige une usine textile dans la région.

Le ministre de l'Intérieur, Ali Larayedh, a défendu vendredi les actions de ses hommes devant l'Assemblée nationale constituante (ANC), alors que des députés d'oppositions appelaient à sa démission. « Nous allons continuer notre action en respectant la loi et protéger les citoyens et les mouvements (de contestation) pacifiques », a-t-il déclaré.

La présidence tunisienne a annoncé que le chef de l'État Moncef Marzouki prononcerait vers 19H00 GMT une allocution télévisée sur la situation à Siliana.

(Avec AFP)

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Tunisie

Interactif : où doit-on payer le plus cher en Afrique pour être candidat à la présidentielle ?

Interactif : où doit-on payer le plus cher en Afrique pour être candidat à la présidentielle ?

Dans la réforme électorale engagée en RDC, la caution exigée pour prendre part à la présidentielle a été revue à la hausse. Une démarche très fréq[...]

Tunisie : la demi-surprise du chef

En désignant Habib Essid, un technocrate indépendant, au poste de Premier ministre, le président se prémunit contre l'accusation de monopolisation du pouvoir par un seul parti.[...]

Internet, mobiles, SMS : quand nos États misent sur la censure

En réponse aux dernières manifestations en RDC, le gouvernement congolais a censuré Internet et SMS. Un classique : avant lui, de nombreux gouvernements du continent avait utilisé le même[...]

Tunisie : pourquoi le Sud a choisi Marzouki à la présidentielle

Négligés depuis l'indépendance par le pouvoir central, les électeurs tunisiens du Sud ont massivement voté pour le président sortant, perçu comme l'homme de la vraie rupture[...]

Tunisie : "Si Béji" et les bajboujettes

Le tout nouveau président tunisien, appelé affectueusement Bajbouj, doit aux femmes sa victoire à la présidentielle. Et qu'un électorat féminin porte un candidat à la[...]

Tunisie : Maison de l'image et espace d'expressions

Comment filmer, photographier et dire la Tunisie d'aujourd'hui ? Olfa Feki, architecte, et Wassim Ghozlani, photographe, viennent de créer dans ce but la Maison de l'image.[...]

La Tunisie lève un milliard de dollars sur les marchés internationaux

La Tunisie a obtenu le 27 janvier un milliard de dollars sur les marchés internationaux, davantage que les 750 millions prévus. La demande a atteint 4,3 milliards.[...]

CAN 2015 : La RD Congo rejoint sur le fil la Tunisie en quarts !

Longtemps éliminés, les Congolais qui ont égalisé grâce à Bokila face à la Tunisie (1-1) rejoignent leur adversaire du soir en quarts de finale de la CAN 2015. Le Cap-Vert et la[...]

Tunisie : report du vote de confiance au gouvernement de Habib Essid

À peine formé, le gouvernement proposé par le nouveau chef de l’exécutif, Habib Essid, suscite de vives critiques. Au point que le vote de confiance à l’Assemblée des[...]

Gouvernement tunisien : pourquoi Afek Tounes a jeté l'éponge

Le parti tunisien Afek Tounes déplore la méthode de négociation quelque peu expéditive du Premier ministre désigné, Habib Essid, pour la formation de son gouvernement.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121130172806 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121130172806 from 172.16.0.100