Extension Factory Builder
23/11/2012 à 16:53
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Affiche du film 'Rebelle', en salles le 28 novembre. Affiche du film "Rebelle", en salles le 28 novembre. © DR

Les longs-métrages traitant des enfants-soldats ne sont pas légion. D’autant qu’ils ont rarement les faveurs des salles obscures et du box-office. "Rebelle", du canadien Kim Nguyen, au cinéma en France le 28 novembre, pourrait faire exception. Cette aventure humaine à travers les affres d’une rébellion d’Afrique centrale se confronte au public parisien avant de représenter le Canada aux Oscars.

Des portraits de Lumumba dans les maisons. Des allusions à des combats pour le coltan. Pas de doutes, nous sommes en RDC. Pourtant, à aucun moment dans le long métrage de Kim Nguyen, tourné à Kinshasa, le nom du pays n’est mentionné. Et pour cause : Rebelle n’a rien d’un jugement politique. Komona, 12 ans, personnage principal du film, interprété de façon magistrale par Rachel Mwanza, ne fait que raconter à son enfant à naître son aventure.

Reconnaissance internationale

Le film Rebelle a d’ores et déjà acquis une certaine reconnaissance internationale. Présenté à Kinshasa, il a reçu les honneurs du festival de Berlin où Rachel Mwanza a reçu un Ours d’argent, soit le second prix d’interprétation féminine.

Le long-métrage de Kim Nguyen a également été choisi par le Canada pour être le représentant du pays aux Oscars, en février 2013. Avant de potentiellement conquérir Hollywood en tant que « meilleur film en langue étrangère », Rebelle s’attaque aux salles obscures françaises, qu’il a déjà testées à l’occasion du festival « Cinéma et droits humains », organisé par Amnesty International du 7 au 13 novembre 2012. Sa sortie est prévue le 28 novembre.

Le scénario est d’abord classique : pillage, massacres et recrutement d’enfants soldats. Pour Komona, forcée de tuer ses parents, la vie bascule alors qu’à 12 ans, elle voit un groupe rebelle faire irruption dans son village. De petite fille, elle devient « rebelle ». Commence alors l’« initiation », le basculement dans un univers où père et mère assassinés n’ont qu’un substitut : son arme, une kalachnikov.

"C’est important que tu comprennes"

« Adoptée » par un mouvement rebelle qui voit en elle une sorcière, un porte-bonheur dans la lutte armée, la jeune fille oscille entre la rebelle qu'elle est devenue par contrainte et l’enfant qu'elle est. Entre la mort et son amour naissant puis assuré pour « Le Magicien », enfant-soldat albinos, incarné par le remarquable Serge Kanyinda. Rebelle est une plongée dans la vie quotidienne de Komona. Terrifiante dans ses descentes en enfer,  amusante dans ses joies simples, touchante dans ses moments de bonheur.

Le réalisateur Kim Nguyen réussit avec succès à mettre en scène ces personnages aux vies à la fois difficiles, dérangeantes, bouleversantes mais finalement touchantes. En ouverture du film, la jeune Komona chuchote à son futur enfant, fruit de son amour avec « Le Magicien », ces paroles : « Écoute bien quand je te raconte mon histoire, parce que c’est important que tu comprennes ». Tout est là.

Par Mathieu Olivier (@MathieuOlivier)

 

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

France : un gouvernement enfin cohérent, mais si fragile !

France : un gouvernement enfin cohérent, mais si fragile !

Après l'éviction d'Arnaud Montebourg et des ministres frondeurs, le gouvernement Valls II va pouvoir mener une politique ouvertement sociale-libérale. Ce changement de cap peut-il lui permettre de retr[...]

Racisme italien et humour de ses victimes

Quelle est la part d’humour dans le bras de fer entre le Congolais Clément Kikoko Kyenge et le président du Sénat italien Roberto Calderoli ? “Sans rire”, le second accuse le premier[...]

Santé : un test rapide et peu coûteux pour détecter le paludisme

Un nouveau test rapide et peu coûteux pour détecter le paludisme a été mis au point par des chercheurs de Singapour et des États-Unis. La maladie tropicale coûte la vie à 600 000[...]

Cisjordanie : Israël s'empare de 400 hectares de terres

Les autorités israéliennes ont annoncé, dimanche, le lancement d’une procédure d’appropriation de 400 hectares de terres situées en Cisjordanie, dans le secteur de Bethléem.[...]

Référendum

En brumeuse Écosse le 18 septembre, mais surtout, en ce qui nous concerne, au Burkina, dans les deux Congo, au Rwanda et au Burundi, cinq pays où pourraient être organisées dès 2015[...]

Inde : de la syrah au pays de Shiva

Alors que la consommation nationale de vin est en pleine croissance, plusieurs producteurs locaux commencent à se faire un nom. Parmi eux, Sula Vineyards, qui s'apprête à exporter... en France.[...]

Italie : le père de Cécile Kyenge a-t-il (vraiment) ensorcelé Roberto Calderoli ?

Connu notamment pour ses insultes racistes, Roberto Calderoli a affirmé mardi que le père de Cécile Kyenge l'avait ensorcelé. Et le sénateur italien dit détenir des preuves de ses[...]

France - Libye : Sarkozy, Kadhafi et la piste malienne

Comme l'a révélé J.A. en exclusivité, les juges qui enquêtent sur le financement de la campagne de l'ex-président français en 2007 ont adressé une demande d'entraide[...]

Élite africaine : l'École des riches, euh... des roches !

Cet établissement français, où une année d'internat coûte plus de 25 000 euros, accueille depuis toujours les fils et les filles de personnalités africaines. À ce tarif,[...]

François Hollande : "Bachar al-Assad ne peut pas être un partenaire de la lutte contre le terrorisme"

Lors de son discours annuel devant les ambassadeurs, jeudi, le président français, François Hollande, a affirmé qu'il refusait coopération avec le gouvernement de Bachar al-Assad pour lutter[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex