Extension Factory Builder
23/11/2012 à 09:55
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Karim Wade, fils de l’ex-président sénégalais Abdoulaye Wade, le 15 novembre 2012, à Dakar. Karim Wade, fils de l’ex-président sénégalais Abdoulaye Wade, le 15 novembre 2012, à Dakar. © AFP

Karim Wade a quitté la gendarmerie de Dakar dans la nuit du jeudi 22 au vendredi 23 novembre. Le fils et ancien ministre de l'ex-président sénégalais Abdoulaye Wade y était interrogé sur un possible enrichissement illicite.

« Karim (Wade) a quitté la gendarmerie vers 03H30 (locale et GMT). Il est rentré chez lui », a déclaré Diagne Fada, un membre de son entourage. Une information confirmée par d'autres témoins.

Lors de son arrivée, jeudi vers 10H30, à la section de recherches de la gendarmerie de Colobane, un quartier populaire de Dakar, Karim a été accueilli par des responsables et militants de l'ex-parti au pouvoir, le Parti démocratique sénégalais (PDS), venus le soutenir.

Alors que Karim Wade a passé 15 heures dans les locaux de la gendarmerie pour répondre aux questions des enquêteurs sur un éventuel enrichissement illicite, il n'était pas possible dans l'immédiat de savoir si des charges avaient été retenues contre lui, ni s'il devrait répondre prochainement à une nouvelle convocation. Cette nouvelle audition est la quatrième après deux en juillet et le 15 novembre dernier.

"Super ministre"

Pendant la présidence d’Abdoulaye Wade, Karim Wade a été ministre de la Coopération internationale, des Transports aériens, des Infrastructures et de l'Énergie. Disposant de gros budgets, il avait été surnommé « Super ministre » ou « Ministre du ciel et de la terre ».

Le fils de l’ancien président sénégalais a également occupé plusieurs autres fonctions, dont celle de responsable de l'Agence nationale de l'Organisation de la conférence islamique, chargée de grands travaux avant le sommet de l'OCI organisé en mars 2008 à Dakar.

Après son audition du 15 novembre, Karim Wade et six autres dignitaire de l'ancien régime d'Abdoulaye Wade ont été interdits de sortie du territoire. Ces six anciens responsables doivent prochainement être auditionnés par la gendarmerie dans le cadre des enquêtes ouvertes à la demande de la Cour de répression de l'enrichissement illicite (CREI).

"Chasse aux sorcières"

La CREI, créée en 1981 par l'ancien président socialiste Abdou Diouf (1980-2000), en sommeil depuis des années, a été réactivée après l'élection de Macky Sall.

Dans un communiqué publié le 16 novembre, le PDS avait dénoncé les interdictions de sortie du territoire imposées à Karim Wade et aux autres ex-dignitaires, sans qu' « aucune mesure de contrôle judiciaire n'ait été légalement prise » à leur encontre. Le PDS accuse le nouveau régime de Macky Sall d'avoir lancé une « chasse aux sorcières » et se considère en « résistance ».

(Avec AFP)

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Sénégal

Bling-bling : mariage fastueux, mariage malheureux...

Bling-bling : mariage fastueux, mariage malheureux...

Alors que les cérémonies nuptiales africaines sont des démonstrations de force financière, une récente étude américaine indique qu’une bague de fiançailles trop ch&eg[...]

Sénégal - Macky Sall : "Mes principaux adversaires ne sont pas Wade et consorts, ce sont les inégalités sociales"

Réformes, Wade père et fils, procès Habré, Ebola, diplomatie... Macky Sall, le chef de l'État sénégalais répond à toutes nos questions, et défend son [...]

Sénégal : pas de production pétrolière avant 2020

Le Sénégal espère produire son premier baril d'or noir en 2019-2020 à la suite de la récente découverte de pétrole au large de ses côtes, a affirmé le 15 octobre[...]

Carte interactive : ces événements menacés ou annulés à cause d'Ebola

Depuis le début de l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, en décembre 2013, une dizaine d'événements ont été annulés sur le continent. D'autres, censés se[...]

Omar Sy : "Je ne suis pas un acteur noir"

Le comédien le plus populaire de France incarne un sans-papiers dans "Samba", le dernier film d'Éric Toledano et Olivier Nakache. Son dernier rôle, son aventure hollywoodienne, la place des[...]

Le Sénégalais Makhtar Diop ne sera pas candidat à la BAD

Quelques jours après avoir été mis en retrait de la vice-présidence Afrique de la Banque mondiale, Makhtar Diop annonce sur Twitter sa décision de ne pas se présenter à la[...]

CAN 2015 : le Sénégal concède le nul face à la Tunisie aux qualifications

Le Sénégal et la Tunisie se sont neutralisés 0-0 vendredi à Dakar et conservent la tête du Groupe G pour la 3e journée des éliminatoires de la CAN 2015, alors que le Maroc a[...]

Prostitution et sexe 2.0 en Afrique

Nouvelles technologies, marketing, offre et demande, concurrence... À bien des égards, en Afrique aussi, les relations tarifées ressemblent de plus en plus à un business comme un autre.[...]

Sénégal : Karim Wade n'était pas éligible à la présidence !

La Constitution de 2001 stipule que les candidats à la présidence doivent être "exclusivement" de nationalité sénégalaise... Ce qui n'est pas le cas de Karim Wade.[...]

Francophonie : le sommet de Dakar en suspens

L'incertitude plane toujours autour du sommet de la Francophonie prévu à Dakar fin novembre. L'épidémie d'Ebola dans la sous-région peut-elle le remettre en cause ?[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers