Extension Factory Builder
23/11/2012 à 09:55
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Karim Wade, fils de l’ex-président sénégalais Abdoulaye Wade, le 15 novembre 2012, à Dakar. Karim Wade, fils de l’ex-président sénégalais Abdoulaye Wade, le 15 novembre 2012, à Dakar. © AFP

Karim Wade a quitté la gendarmerie de Dakar dans la nuit du jeudi 22 au vendredi 23 novembre. Le fils et ancien ministre de l'ex-président sénégalais Abdoulaye Wade y était interrogé sur un possible enrichissement illicite.

« Karim (Wade) a quitté la gendarmerie vers 03H30 (locale et GMT). Il est rentré chez lui », a déclaré Diagne Fada, un membre de son entourage. Une information confirmée par d'autres témoins.

Lors de son arrivée, jeudi vers 10H30, à la section de recherches de la gendarmerie de Colobane, un quartier populaire de Dakar, Karim a été accueilli par des responsables et militants de l'ex-parti au pouvoir, le Parti démocratique sénégalais (PDS), venus le soutenir.

Alors que Karim Wade a passé 15 heures dans les locaux de la gendarmerie pour répondre aux questions des enquêteurs sur un éventuel enrichissement illicite, il n'était pas possible dans l'immédiat de savoir si des charges avaient été retenues contre lui, ni s'il devrait répondre prochainement à une nouvelle convocation. Cette nouvelle audition est la quatrième après deux en juillet et le 15 novembre dernier.

"Super ministre"

Pendant la présidence d’Abdoulaye Wade, Karim Wade a été ministre de la Coopération internationale, des Transports aériens, des Infrastructures et de l'Énergie. Disposant de gros budgets, il avait été surnommé « Super ministre » ou « Ministre du ciel et de la terre ».

Le fils de l’ancien président sénégalais a également occupé plusieurs autres fonctions, dont celle de responsable de l'Agence nationale de l'Organisation de la conférence islamique, chargée de grands travaux avant le sommet de l'OCI organisé en mars 2008 à Dakar.

Après son audition du 15 novembre, Karim Wade et six autres dignitaire de l'ancien régime d'Abdoulaye Wade ont été interdits de sortie du territoire. Ces six anciens responsables doivent prochainement être auditionnés par la gendarmerie dans le cadre des enquêtes ouvertes à la demande de la Cour de répression de l'enrichissement illicite (CREI).

"Chasse aux sorcières"

La CREI, créée en 1981 par l'ancien président socialiste Abdou Diouf (1980-2000), en sommeil depuis des années, a été réactivée après l'élection de Macky Sall.

Dans un communiqué publié le 16 novembre, le PDS avait dénoncé les interdictions de sortie du territoire imposées à Karim Wade et aux autres ex-dignitaires, sans qu' « aucune mesure de contrôle judiciaire n'ait été légalement prise » à leur encontre. Le PDS accuse le nouveau régime de Macky Sall d'avoir lancé une « chasse aux sorcières » et se considère en « résistance ».

(Avec AFP)

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Sénégal

CAN 2015 : Le Sénégal arrache un point précieux

CAN 2015 : Le Sénégal arrache un point précieux

Le Sénégal a été tenu en échec par les Bafana Bafana (1-1) vendredi 23 janvier à Mongomo lors de la deuxième journée de la phase de poule. Menés au score dès le[...]

Sénégal - Mame Mactar Gueye : "'Charlie Hebdo' a jeté de l'huile sur le feu"

Mame Mactar Gueye est le vice-président de l'ONG islamique Jamra, à Dakar. À la veille de la manifestation anti-"Charlie Hebdo" prévue dans la capitale sénégalaise, il donne[...]

Foot : avant son exploit avec le Congo, les sept CAN de Claude Le Roy

Avec le Congo, Claude Le Roy dispute en Guinée équatoriale (17 janvier-8 février) sa huitième phase finale, un record. Le technicien français, champion d’Afrique en 1988 avec le Cameroun,[...]

Sénégal : le procès de Karim Wade dans l'impasse

Nouveau rebondissement au procès de Karim Wade : tandis que le principal accusé, qui dénonce "une parodie de justice", refuse d'assister aux audiences, les avocats des différents[...]

CAN 2015 : Le Sénégal est renversant !

Les Lions de la Teranga ont battu le Ghana dans le premier choc du groupe C grâce à un but de Moussa Sow à la dernière seconde de jeu (2-1). Un succès mérité pour des[...]

CAN 2015 : Algérie, Cameroun, Ghana, Sénégal... 4 favoris vus par 4 spécialistes

Alors que la CAN a débuté samedi 17 janvier, "Jeune Afrique" a demandé à quatre spécialistes du football africain de livrer le nom de leur favori pour la compétition. En[...]

CAN 2015 : ça s'annonce corsé...

Le Nigeria, tenant du titre, ne sera pas là, et une bonne demi-douzaine de sélections peuvent prétendre à sa succession. Avec, dans le costume du favori, l'Algérie. Suspense assuré[...]

Un vent de francophonie sur la CAN 2015

Cinq entraîneurs, onez pays francophones, une majorité de joueurs de Ligue 1, la CAN 2015 qui se tient en Guinée-Equatoriale du 17 janvier au 8 février ressemblerait presque à une coupe de la[...]

Foot : le top 10 des joueurs à suivre pendant la CAN 2015

Déjà connus ou en quête de reconnaissance, certains joueurs vont profiter de la CAN 2015 pour tenter de frapper les esprits. Jeune Afrique en a sélectionnés dix, toutes nationalités[...]

Sénégal : Mokhsine Diouf, le vin, c'est sa passion

Rien ne prédestinait pourtant Mokhsine Diouf à se faire un nom dans le milieu. À Dakar, il organise des dégustations et compte bientôt ouvrir une cave.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121123094603 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121123094603 from 172.16.0.100