Extension Factory Builder
22/11/2012 à 19:13
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Un rebelle du M23. Un rebelle du M23. © AFP

Les combats ont repris jeudi 22 novembre à Saké, localité conquise la veille par les rebelles du Mouvement du 23 mars (M23). Les forces loyalistes, appuyées par une milice locale maï-maï, ont lancé une offensive contre ces derniers. Une reprise des hostilités qui stoppe l’avancée de la rébellion vers Bukavu, capitale du Sud-Kivu.

Le M23 est bloqué dans sa progression vers Bukavu, chef-lieu de la province du Sud-Kivu en RDC. Après avoir pris, la veille, la ville de Saké, à 27 km de Goma, les hommes de Sultani Makenga s’apprêtaient à poursuivre leur offensive lorsqu’ils ont été surpris par une contre-offensive des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) appuyées par une milice locale, Maï-Maï.

« Selon les informations qui nous sont parvenues, les combats ont repris ce jeudi vers 14 heures (heure locale) à Saké entre les rebelles du M23 et la coalition FARDC/Maï-Maï », a signalé Sy Kumbo, la chargée d’information publique de la Monusco au Nord-Kivu.

Après trois heures d’affrontements, les forces loyalistes seraient de nouveau rentrées dans la localité, repoussant les éléments du M23 qui se seraient retirés « en partie » de la localité. « Les combats se poursuivaient encore avant la tombée de la nuit », nuance Sy Kumbo.

La reprise des hostilités entraîne par ailleurs son corollaire, les problèmes humanitaires. « Plusieurs habitants de Saké ont fui leur domicile pour venir se réfugier à Goma, évitant d’aller à Minova (50 km du chef-lieu du Nord-Kivu), prochaine cible déclarée du M23 », souligne-t-elle.

Sommet extraordinaire le 24

À Kampala, où ils étaient réunis en sommet extraordinaire, les chefs d'États de la région - l'Ougandais Yoweri Museveni, le Congolais Joseph Kabila et le Rwandais Paul Kagamé - avaient déjà appelé, le 21 novembre, les rebelles à se retirer de Goma. Un sommet extraordinaire des chefs d’État de la Conférence internationale sur la région des Grands lacs (CIRGL) a été convoqué samedi 24 novembre pour se pencher de nouveau sur la situation.

Le M23 qui exige désormais des « négociations directes » avec le pouvoir de Kinshasa avant son retrait de Goma ne semble pas prêt à obtempérer. Son leader politique, Jean-Marie Runiga, a dû annuler ce jeudi une conférence de presse qu’il devait tenir à Goma pour se rendre à Kampala sur invitation du médiateur de la CIRGL. Un premier rendez-vous officiel adressé au mouvement rebelle.

______________
Par Trésor Kibangula (@Tresor_k)

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

RDC : le camp militaire Tshatshi attaqué, Kinshasa appelle au calme

RDC : le camp militaire Tshatshi attaqué, Kinshasa appelle au calme

Des tirs ont été entendus mardi après-midi au camp militaire Colonel Tshatshi dans la ville de Kinshasa. Selon nos informations, il s'agirait d'une attaque à la machette d'un groupe de personnes qui vou[...]

RDC : Tshisekedi toujours "pas actif"

L'opposant historique Étienne Tshisekedi, leader de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), était toujours hospitalisé mi-juillet. Les détails sur son état de[...]

RDC : Cour constitutionnelle, mode d'emploi

Le président Kabila a nommé, le 7 juillet dernier, les neuf membres de la Cour constitutionnelle de RDC. Juge pénal du président de la République et du Premier ministre, cette juridiction est[...]

Festival d'Avignon : tous en choeur avec Serge Kakudji

Le contre-ténor congolais a fait l'unanimité au Festival d'Avignon. Il y présentait une oeuvre à la croisée du baroque et des sonorités africaines.[...]

RDC : une coalition de l'opposition veut voir Kabila à la CPI

La coalition des forces politiques et sociales de l’opposition a lancé mercredi une pétition pour que le président congolais, Joseph Kabila, soit traduit devant la CPI pour crimes contre[...]

RDC 

"Esclavage sexuel" et "travail forcé" en RDC, MSF tire la sonnette d'alarme

MSF a dénoncé mercredi les violences que les milices armées des régions minières de l'est de la République démocratique du Congo infligent aux civils. Selon l'ONG, les exploitants[...]

RDC - Me Kapiamba : "Le clientélisme a totalement détruit la justice congolaise"

Après le scandale autour de la mort d'une petite fille d'un an et demi en détention à Kinshasa, le président de l'Association congolaise pour l'accès à la justice (ACAJ), Georges Kapiamba,[...]

RDC : le désarmement des FDLR expliqué à ceux qui ont raté le début

Les rebelles des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR) ont commencé fin mai à se rendre. Une reddition jusqu'ici timide mais suffisante pour obtenir la suspension des[...]

RDC : Lubumbashi en proie à de vives tensions pour l'anniversaire de la sécession katangaise

La ville de Lubumbashi est sous tension vendredi pour l'anniversaire de la sécession katangaise. Des forces de sécurité ont été déployées en prévention d'une attaque des[...]

Expatriés : les villes africaines toujours plus chères !

Les classements 2014 des cabinets Mercer et ECA International montrent que les villes africaines sont toujours plus chères pour les expatriés. En cause : une dépendance forte vis-à-vis des importations[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers