Extension Factory Builder
21/11/2012 à 18:35
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Capture d'écran du site de la campagne 'Africa for Norway'. Capture d'écran du site de la campagne "Africa for Norway". © J.A.

Lancée par une association norvégienne d'aide humanitaire, une vidéo humoristique incite les Africains à donner leurs radiateurs aux Norvégiens, victimes du froid. Cette fausse campagne, baptisée "Africa for Norway" n'a en réalité qu'un objectif : briser les stéréotypes misérabilistes sur l'Afrique.

« L'Afrique au secours de la Norvège ». « Stop au froid dévastateur ». « Donnez vos radiateurs ! » Vous avez bien lu : il s'agit d'une campagne destinée aux Africains pour aider les Norvégiens à lutter contre... le froid ! Des images de routes verglacées, de tempêtes de neige et de femmes et enfants emmitouflés alternent avec des paysages ensoleillés à Durban, en Afrique du Sud.

Tout au long de ce spot parodique intitulé « Africa for Norway » et abrité par un site norvégien dédié à l'opération, des Africains reprennent en choeur des slogans pathétiques : « En Norvège, les enfants sont gelés, il est temps pour nous de les aider », ou encore « désormais les rôles se sont inversés, maintenant c'est l'Afrique au secours de la Norvège ».

Voir la vidéo "Africa for Norway" :

Tout au long du clip, de jeunes musiciens sud-africains emplissent leur camion de radiateurs récoltés chez des âmes généreuses. Sur la page d'accueil de Radi-Aid, le visiteur peut lire : « Imaginez qu’un Africain ne voit que cette vidéo sur la Norvège et que ce soit la seule information qu’il ait à propos de ce pays. Que penserait-il de la Norvège ? »

Plus de 430 000 vues

À l’origine un mouvement anti-apartheid

SAIH est né en 1961 d'un mouvement étudiant norvégien anti-apartheid. Aujourd'hui présent dans toute la Norvège, il vit des dons de ses quelque 130 000 membres qui comptent des étudiants, mais aussi des organisations estudiantines et académiques ou des conseils d'université. Les fonds récoltés chaque année s'élèvent à environ 6 millions de couronnes norvégiennes (soit plus de 800 000 euros). Un minimum de 70% de ces fonds est attribué à des projets humanitaires en Zambie, au Zimbabwe, en Afrique du Sud, en Bolivie et au Nicaragua, tandis que les 30% restants servent à financer la gestion de l'association au niveau national. Les sections locales reçoivent quant  à elles des fonds gouvernementaux.

« La Norvège est, certes, un pays froid, mais la majorité des Norvégiens n'aimeraient pas, à mon avis, que leur pays soit connu uniquement pour cela. Je crois qu'on peut dire qu'il se passe la même chose pour les pays africains. Nous voulons casser les stéréotypes que les gens ont sur l'Afrique », explique Nicklas Søsted Poulsen, vice-président du groupe SAIH (The Norwegian Students and Academics International Assistance Fund) qui a réalisé la vidéo (voir ci-contre). Exit donc les images d'un continent ravagé par la faim, la sécheresse, la pauvreté ou la corruption.

Commençant à faire le buzz sur la Toile et les réseaux sociaux, « Africa for Norway » a déjà été vue plus de 430 000 fois. « Notre but est de dénoncer et changer l'image de l'Afrique que donnent la plupart des organismes et les médias en menant des campagnes pour récolter des fonds », insiste Nicklas Søsted Poulsen. « Les Occidentaux sont, à notre avis, bien loin de la réalité des pays africains, surtout subsahariens ».

________

Par Marie Villacèque (@mvillaceque)

Et vous, que pensez-vous de cette initiative ? Vous pouvez réagir dans les commentaires ci-dessous, en vous conformant à la charte des commentaires que vous trouverez ici.
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Banque mondiale : Makhtar Diop reprend son poste de vice-président Afrique

Banque mondiale : Makhtar Diop reprend son poste de vice-président Afrique

 Écarté de son poste de vice-président Afrique de la Banque mondiale début octobre, l'économiste sénégalais, à qui l'on prêtait l'intention de briguer la pré[...]

Réfugiés africains pour audimat européen

Dans un camp de réfugiés du Darfour, la chaîne Arte tourne un documentaire bimédia "à jouer". Instrumentalisation de la détresse pour une courbe d’audience ? Ou[...]

Malick Ndiaye, le gourou à six cordes

À la tête du label ThinkZik ! depuis quinze ans, le mystérieux et exigeant producteur d'Imany et de Faada Freddy attend plus de la musique africaine.[...]

Art contemporain : rififi autour du prix Orisha

Décerné le 2 octobre à Paris au Béninois Kifouli Dossou, le premier prix Orisha pour l'art contemporain africain a suscité l'agacement de plusieurs artistes et commissaires.[...]

Algérie : des juges d'instruction français vont enquêter sur l'assassinat d'Hervé Gourdel

Des juges d'instruction français vont enquêter sur l'enlèvement et l'assassinat d'Hervé Gourdel, a-t-on appris vendredi de source judiciaire.[...]

Areva : Luc Oursel pas vraiment parti

En dépit du départ inattendu de Luc Oursel, pour des raisons thérapeutiques et son remplacement par son numéro deux Philippe Knoche le 22 octobre, l'organigramme d'Areva reste inchangé[...]

Ebola - Dr Eric Leroy : "L'épidémie continue d'évoluer dans le mauvais sens"

Le Dr Éric Leroy est l'un des plus grand spécialistes du virus Ebola. Selon lui, l'épidémie ne sera pas endiguée avant plusieurs mois. Interview.[...]

Brésil : Dilma Rousseff, surprise du chef

Les sondages la donnaient battue au second tour de la présidentielle par la socialiste Marina Silva. Ils se sont lourdement trompés. Avec 41,6 % des suffrages au premier, Dilma Rousseff est bien [...]

Un Michel peut en cacher un autre

Le nouveau Premier ministre se prénomme Charles et n'a que 38 ans. Mais il a de qui tenir. Louis, son père, est un vieux briscard de la politique locale. Et de la "Belgafrique".[...]

Terrorisme : le Maroc demande à la France de retirer son appel à la vigilance

Pour le ministre marocain de l'Intérieur, Mohamed Hassad, la présence du Maroc dans une liste de 40 pays dans lesquels la France appelle ses ressortissants à une vigilance renforcée "est[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers