Extension Factory Builder
21/11/2012 à 11:36
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Les hommes d'Aqmi sont suspectés d'être derrière l'enlèvement. Les hommes d'Aqmi sont suspectés d'être derrière l'enlèvement. © AFP

Un Francais d'origine portugaise de 61 ans a été enlevé, mardi 20 novembre dans la soirée, dans la localité de Diéma, située dans la région de Kayes (ouest du Mali). L'identité de ses ravisseurs n'est pas connue.

Mis à jour à 13h00.

« Un Européen parlant francais a été enlevé mardi soir à Diéma par sept hommes armés ayant la peau claire, ça c’est très vite passé », a déclaré une source sécuritaire de la région de Kayes, information confirmée par une source administrative de cette ville proche des frontières avec le Sénégal et la Mauritanie.

Un peu plus tard dans la matinée de mercredi, une source du Quai d'Orsay a précisé que l'homme était de nationalité franco-portugaise.

Il circulait dans un véhicule Peugeot de couleur blanche venant de Mauritanie au moment de son enlèvement. « Il avait la cinquantaine et a été enlevé par des hommes armés à la peau claire. Les recherches sont en cours », a précisé la source administrative mauritanienne.

Selon l'Agence mauritanienne d'information (AMI), l'homme s'appelle Jules Berto Rodriguez Léal. Né le 18 juillet 1951 à Laurichal (Portugal), il avait quitté le territoire mauritanien mardi vers 11 heures, au poste frontière de Gogui.

L'ombre d'Aqmi

Il y a environ quatre ans, un couple italo-burkinabé avait été enlevé dans cette même région par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi). Ils avaient été libérés après quelques mois de détention contre paiement d’une rançon.

Aqmi est l’un des trois groupes islamistes armés qui, avec le Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao) et Ansar Eddine (défenseurs de l’islam), occupent entièrement le Nord du Mali depuis fin juin. Aqmi y retient en otage neuf Européens, dont six Français, enlevés en septembre 2010 et novembre 2011. Le Mujao retient au moins trois otages algériens.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Mali

Moussa Mara : 'Il n'y aura pas de prime à l'impunité' au Mali

Moussa Mara : "Il n'y aura pas de prime à l'impunité" au Mali

Les priorités du Premier ministre malien, Moussa Mara ? La réforme territoriale, la reprise de l'aide du FMI et les négociations avec les groupes armés. Un domaine où il joue la carte de [...]

Mali : Casques bleus tchadiens excédés

Le 18 septembre, cinq Casques bleus tchadiens de la Minusma ont été tués au passage de leur véhicule sur un engin explosif dans les environs d'Aguelhok. C'est la troisième attaque[...]

Hajj : l'Afrique de l'Ouest dans les starting-blocks

Le Mali bénéficie cette année d'un quota de 9 000 pèlerins. À la différence du Sénégal, 90 % d'entre eux sont encadrés par des organismes [...]

Nouvelle ère pour Finagestion

 Rebaptisé Eranove, l'ex-Finagestion, holding de tête des compagnies d'électricité et d'eau en Côte d'Ivoire et au Sénégal ne veut plus être perçu comme un[...]

Terrorisme au Mali : identification de Meherig Djafar, le coup de pouce d'Interpol

La récente identification au Mali du jihadiste algérien Meherig Djafar démontre l'importance de la technologie dans la lutte contre le terrorisme.[...]

À Bamako, plusieurs milliers de manifestants disent non à la partition du Mali

Entre deux et trois milles personnes ont défilé jeudi à Bamako pour dénoncer toute velléité de partition du Mali.[...]

Christian Josz (FMI) : "Notre mission au Mali a été un grand succès"

Du 12 au 25 septembre, une mission du Fonds monétaire international a séjourné à Bamako pour faire la lumière sur un marché de 69 milliards de F CFA passé de gré à[...]

Mali - Ousmane Diarra : "Les jihadistes instrumentalisent la pureté de l'enfant"

Dans son troisième roman, La Route des clameurs, le conteur malien revient sur la terreur qui s'est abattue sur son pays. Et dissèque comment la folie s'est emparée des hommes.[...]

Suspense et morosité

L'enthousiasme qui avait saisi les acteurs économiques maliens après le sommet de Bruxelles, en mai 2013, au cours duquel une aide internationale de 4 milliards de dollars (3,25 milliards[...]

Ag Assarid ou l'art de la com

Comment défendre la cause de l'Azawad en Europe ? Le porte-parole du MNLA a eu l'idée d'organiser un événement invitant musiciens, calligraphes, activistes, historiens... Projet culturel ou [...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers