Extension Factory Builder
20/11/2012 à 12:34
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Goma serait aux mains du M23. Goma serait aux mains du M23. © AFP

Vingt-quatre heures après l’offensive sur Goma, les rebelles du M23 ont pris le contrôle, mardi 20 novembre, de l’aéroport et d'une grande partie de la capitale du Nord-Kivu. Le gouverneur de la province, Julien Paluku, dit craindre "le massacre sélectif de personnalités proches du pouvoir de Kinshasa" par les nouveaux maîtres de la ville.

Goma change de mains. Après avoir pris le contrôle de l’aéroport, mardi 20 novembre au matin, les rebelles du M23 sont entrés sans résistance majeure dans la ville, abandonnée par les FARDC. Quelques tirs sporadiques se faisaient encore entendre en milieu de journée et les réfugiés congolais continuaient à arriver à Gisenyi, ville rwandaise frontalière proche de Goma.

Le gouverneur de la province du Nord-Kivu (est de la RDC), Julien Paluku, s’avoue vaincu et accuse : « Les rebelles du M23 se sont coalisés avec l’armée rwandaise pour prendre le contrôle de l’aéroport de Goma. Actuellement, ils sont rentrés dans la ville où ils contrôlent déjà plusieurs quartiers. Nos troupes se sont retranchées, pour l’instant, à Himbi, Mungungu et à Ndosho, dans la partie est de la ville ».

Suivre l'évolution de la situation en direct sur jeuneafrique.com.

L’autorité provinciale dit craindre cependant des « massacres sélectifs » par les rebelles du M23. « Certaines sources nous rapportent que les maisons des personnalités proches du pouvoir de Kinshasa sont visitées par les hommes de Sultani Makenga [chef militaire du M23, NDLR] », explique-t-il.

Kabila lance un appel "au peuple"

De son côté, le président congolais Joseph Kabila a aussitôt lancé, à Kinshasa, un appel « au peuple ainsi qu'à toutes les institutions » à se mobiliser contre l'agression dont la RDC se dit victime de la part du Rwanda voisin. « Je demande la participation de toute la population à défendre notre souveraineté », a-t-il ajouté.

Dans Goma, certains habitants sortent de chez eux pour serrer la main de nouveaux maîtres de la ville. Alors qu’à Kinshasa, les jeunes sont descendus dans les rues de la capitale pour manifester leur colère après l’annonce de la prise de la ville par les rebelles. Ce tournant dans le conflit armé à l’est de la RDC contraindra-t-il Kinshasa à accepter des « négociations directes » avec le M23 ? « Pas question », persiste Lambert Mende, le porte-parole du gouvernement. « Si nous le faisons, ce serait une façon de laver la responsabilité du Rwanda dans cette guerre », soutient-il.

À New-York, la France a déposé lundi au Conseil de sécurité un projet de résolution sur l’élargissement du mandat de la Monusco qui se limite actuellement à la protection des populations civiles. « La résolution doit être adoptée avant jeudi 22 novembre pour donner aux troupes onusiennes sur place une mission plus étendue », explique-t-on dans l'entourage de la ministre française chargée de la Francophonie, Yamina Benguigui. « Des sanctions additionnelles contre les dirigeants du M23 sont également prévues », ajoute-t-on.

_________

Par Trésor Kibangula (@Tresor_k), avec Pierre Boisselet (@PierreBoisselet), envoyé spécial à Gisenyi

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

RDC - Affaire Chebeya : plainte contre Mwilambwe confirmée au Sénégal

RDC - Affaire Chebeya : plainte contre Mwilambwe confirmée au Sénégal

À la suite de la plainte déposée par la FIDH et les familles des victimes dans l'affaire Chebeya début juin, la justice sénégalaise a ouvert mardi une information judicaire à l'enco[...]

RDC 

Kin-Kiey Mulumba : "La majorité des Congolais souhaitent voir Kabila continuer"

Au cœur du débat sur l'éventuelle modification de la Constitution en RDC, Kin-Kiey Mulumba, ministre congolais en charge des Nouvelles technologies, lance "Kabila désir". Une structure qui[...]

RDC : l'épidémie d'Ebola n'a "aucun lien avec celle qui sévit en Afrique de l'Ouest"

"Les résultats sont sortis positifs. Le virus Ebola est confirmé en RDC", a déclaré le ministre congolais (RDC) de la Santé, Félix Kabange Numbi.[...]

RDC : la fièvre hémorragique d'origine indéterminée "sous contrôle"

Le ministre congolais de la Santé, le Dr Félix Kabange Numbi, a annoncé vendredi que la fièvre hémorragique d'origine indéterminée qui a fait treize morts depuis le 11 août[...]

RDC : Jean-Claude Kifwa, le général "action, réaction" à Kisangani

Alors que Kisangani, dans le nord-est de la RDC, s’apprête à accueillir temporairement des ex-rebelles FDLR, le climat est tendu entre société civile et autorités militaires. Sur place, le[...]

RDC - Congo : Mbata ya bakolo, un retour fortement conseillé

Les ressortissants de RDC sont priés de se mettre en règle ou de quitter le pays. Une opération qui accentue les tensions entre les deux voisins.[...]

CAN 2015 : Etekiama s'explique, le Rwanda va faire appel

Agiti Taddy Etekiama, alias Dady Birori, l’attaquant rwandais d’origine congolaise (RDC), a été suspendu par la CAF, qui a également exclu le Rwanda des qualifications pour la CAN 2015 au profit du[...]

Architecture : pourquoi s'approprier l'héritage colonial est une bonne chose

L'héritage achitectural colonial a souvent été délaissé en Afrique. Mais la tendance commence à s'inverser.[...]

RDC : le dernier rapatriement de réfugiés angolais a commencé

Le rapatriement des réfugiés angolais en RDC touche à sa fin. La dernière opération de retour a débuté mardi à Kinshasa.[...]

Est de la RDC : 3 000 victimes de violences sexuelles recensées au premier semestre 2014

Près de 3 000 victimes de violences sexuelles ont été recensées lors du premier semestre de 2014 dans deux provinces de l'est de la République démocratique du Congo, où[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex