Extension Factory Builder
20/11/2012 à 11:49
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des femmes au travail dans un champ au Burkina Faso. Des femmes au travail dans un champ au Burkina Faso. © AFP

Selon un sondage Ipsos réalisé pour l'Agence française de développement, plus d'un Français sur deux estime que l'aide publique au développement n'est pas de l'argent gaspillé et souhaite qu'elle soit maintenue voire augmentée. L'Afrique et la lutte contre la pauvreté sont considérées comme prioritaires.

Les Français restent attachés à l'aide publique au développement (APD). Malgré le contexte de crise qui frappe l'Europe, 65% d'entre eux trouvent normal que la France continue d'aider les pays en développement. C'est ce que démontre un sondage Ipsos réalisé pour l'Agence française de développement (AFD) et publié le 19 novembre.

"Bienveillance" et "solidarité"

« Les Français continuent de manifester leur bienveillance et leur solidarité », se réjouit Stéphane Zumsteeg, directeur du département opinion et recherche sociale d'Ipsos. Près de la moitié d'entre eux (44%), souhaite que de plus grands moyens soient consacrés aux projets de l'AFD, avec notamment une augmentation de la part budgétaire de l'État français dans ce domaine. Une affectation des recettes de la taxe européenne sur les transactions financières (TTF), qui devrait bientôt être mise en place par 12 États membres de l'Union, est également plébiscitée pour dégager des ressources supplémentaires. Cependant, 49% des Français jugent que l'aide n'est pas toujours efficace, en particulier lorsqu'elle est destinée à des pays en développement où règne la corruption (70%).

Parmi les objectifs que les Français jugent prioritaires pour l'AFD, la lutte contre la pauvreté pour les populations les plus démunies arrive en tête (56%), incluant notamment la réduction de la faim et des maladies telles que le VIH ou le paludisme, mais aussi l'assurance d'une éducation pour tous. La démocratie et les droits de l'homme viennent en deuxième place (41%), sans surprise, puisqu'il s'agit d' « une spécificité bien française », selon Stéphane Zumsteeg. Enfin, une large majorité considère que l'aide doit contribuer à la protection de l'environnement. 87% affirment qu'il est important de se développer tout en préservant ses ressources naturelles.

Environnement et pauvreté

Une étude publiée hier par la Banque mondiale (BM) met d'ailleurs l'accent sur le lien entre environnement et pauvreté. Elle explique en effet que le réchauffement climatique pourrait entraîner une cascade de « cataclysmes » susceptibles de frapper les pays les plus fragiles. Ces derniers seraient alors en proie à la sécheresse, aux inondations et à la malnutrition, avec une aggravation des « pénuries d'eau » en Afrique de l'Est, au Moyen-Orient ou en Asie du Sud, ainsi qu'un « rebond significatif » de la mortalité infantile en Afrique subsaharienne.

Cette dernière région est d'ailleurs la plus plébiscitée par les Français pour augmenter les efforts de l'aide publique (56%), suivie par les pays d'Afrique du Nord (17%) touchés notamment par le Printemps arabe, devant ceux d'Amérique du Sud (13%), d'Asie (9%) et du Proche et Moyen-Orient (5%). « Les attentes des Français correspondent bien à la réalité puisque 60% de l'aide au développement est affectée aux pays africains au sud du Sahara et 20% à ceux du bassin méditerranéen », explique Pascal Canfin, ministre français délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé du Développement. 

Si 72% des Français estiment que l'aide n'est pas de l'argent gaspillé, ils n'accordent cependant pas la même confiance à tous les acteurs. Les ONG sont jugées les plus efficaces (35%), les plus crédibles (26%) et les plus impartiales (24%), devant les organisations internationales telles l'ONU, l'Unicef ou l'Union européenne, et devant les États.

________

Par Marie Villacèque (@mvillaceque)


 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Ebola : le codécouvreur du virus, Peter Piot, redoute une propagation en Chine

Ebola : le codécouvreur du virus, Peter Piot, redoute une propagation en Chine

Le codécouvreur du virus Ebola, Peter Piot, a fait part jeudi de son inquiétude quant aux risques de propagation du virus en Chine, qui a une très importante communauté en Afrique de l'Ouest.[...]

Justice française : le Franco-Togolais Kofi Yamgnane mis en examen pour trafic d'influence

Le candidat proclamé à la présidentielle togolaise Kofi Yamgnane a été mis en examen mercredi dans la soirée pour "trafic d'influence".[...]

Pourquoi le cabinet Orrick a fait le choix d'Abidjan

Pour sa première implantation sur le continent, le cabinet d'avocats né aux États-Unis a préféré la capitale économique ivoirienne à Casablanca ou à[...]

Un soldat français des forces spéciales tué dans le nord du Mali

Un sergent-chef français, membre des forces spéciales, a été tué mercredi au Mali lors d'une opération destinée à freiner la résurgence des jihadistes dans le nord du[...]

RDC 

Boxe : 30 octobre 1974 à Kinshasa, le jour où Muhammad Ali entra dans la légende

Ce fut, à n'en pas douter, la rencontre du siècle : il y a quarante ans, le 30 octobre 1974, l'ancien champion du monde des poids lourds, Muhammad Ali, défiait le tenant du titre, George Foreman,[...]

Le Franco-Togolais Kofi Yamgnane placé en garde à vue dans l'affaire Rocancourt

Le Franco-Togolais Kofi Yamgnane a été placé en garde à vue, dans l'affaire Rocancourt, mercredi 29 octobre, selon l'AFP.[...]

"Black Panther" : Chadwick Boseman, premier super-héros noir en solo au cinéma chez Marvel

Marvel a enfin dévoilé mardi soir les neufs productions de la "phase 3" de son univers cinématographique pour les cinq prochaines années. Une nouveauté : l'Africain-Américain[...]

Francophonie : Macky Sall soutient Henri Lopès, Alain Juppé préfère Michaëlle Jean

À l'approche de la tenue du sommet de l'Organisation internationale de la francophonie, à Dakar en novembre, les voix commencent à se délier sur les préférences au poste de[...]

France : Patrick Balkany, faux Foccart, vrai tocard

Le député français, Patrick Balkany, a été mis en examen dans le cadre d'une affaire d'évasion fiscale liée à son "activisme" africain sous Nicolas Sarkozy. [...]

Football : Yaya Touré, seul candidat africain au Ballon d'or 2014

La liste des 23 candidats au Fifa-Ballon d'or 2014 a été dévoilée mardi. Parmi eux, les habitués tels que Cristiano Ronaldo, Lionel Messi, ainsi qu'une ribambelle de champions du monde[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers