Extension Factory Builder
20/11/2012 à 09:32
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Un soldat israélien nettoie son tank, le 20 novembre 2012 près de Gaza. Un soldat israélien nettoie son tank, le 20 novembre 2012 près de Gaza. © AFP

L'État hébreu a décidé de repousser son offensive terrestre sur la bande de Gaza pour préserver les efforts de trêve avec le Hamas. La secrétaire d'État américaine Hillary Clinton est attendue mardi 20 novembre au Proche-Orient - Israël, Égypte, Ramallah - pour tenter de trouver une solution à la crise.

C'est un maigre réconfort pour les habitants de la bande de Gaza. Mardi, un haut responsable israélien a annoncé qu'Israël avait décidé de repousser son offensive terrestre sur le territoire palestinien pour maintenir les chances d'une éventuelle trêve entre le Hamas et Tsahal.

« Une décision a été prise de suspendre provisoirement tout projet d'offensive terrestre pour donner des chances à un succès des efforts diplomatiques », a dit ce haut responsable après une réunion dans la nuit de lundi à mardi du forum des neufs principaux ministres du gouvernement autour du Premier ministre Benjamin Netanyahu. « Ils ont discuté à la fois de l'état des (efforts) diplomatiques et de l'opération militaire », a poursuivi ce responsable qui a requis l'anonymat.

Cette annonce intervient alors que l'ONU, l'Égypte et Washington intensifient leurs efforts pour empêcher une escalade majeure dans une région au bord de l'explosion.

Hillary Clinton attendue mardi

Actuellement en tournée en Asie avec Barack Obama, la secrétaire d'État américaine Hillary Clinton quittera mardi Phnom Penh, au Cambodge, pour se rendre en Israël, en Égypte et à Ramallah.

Alors que les États-Unis tentent d'empêcher une escalade de la crise à Gaza, Hillary Clinton rencontrera le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu à Jérusalem, et discutera de la crise avec des responsables égyptiens et palestiniens.

Le président américain a décidé de dépêcher sa secrétaire d'État après avoir parlé deux fois lundi soir avec le président égyptien Mohamed Morsi et le Premier ministre israélien Netanyahu, a précisé le conseiller adjoint à la sécurité nationale Ben Rhodes. Hillary Clinton va souligner l'intérêt américain pour une solution pacifique qui protège et augmente la sécurité d'Israël et la sécurité régionale, a-t-il expliqué, sans aller jusqu'à parler de mission de médiation.

109 Palestiniens tués

De son côté, le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a appelé mardi au Caire toutes les parties en conflit à Gaza à cesser le feu immédiatement au 7e jour de l'opération israélienne « Pilier de défense » contre les groupes armés dans la bande de Gaza. « Toutes les parties doivent cesser le feu immédiatement. Toute nouvelle escalade mettrait toute la région en péril », a-t-il indiqué au cours d'une conférence de presse au côté du chef de la Ligue arabe Nabil al-Arabi. « Je suis dans la région en raison de la situation alarmante à Gaza. Je suis ici pour appeler personnellement à la fin des violences », a-t-il ajouté.

M. Ban Ki-moon a présenté ses condoléances aux nombreux civils pris dans le conflit et plus spécialement aux familles des victimes tuées et blessées. « Une fois de plus des familles et des enfants meurent en raison de violences insensées », a-t-il ajouté, soulignant qu'une éventuelle opération terrestre israélienne créerait une tragédie encore plus grande

Selon des sources médicales, depuis le début de l'opération militaire israélienne contre les groupes armés de Gaza, 109 Palestiniens ont été tués et près de 900 blessés.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Maghreb & Moyen-Orient

Palestine : le Hamas et l'OLP scellent leur réconciliation

Palestine : le Hamas et l'OLP scellent leur réconciliation

Peu après l'annonce mercredi de la formation d'un gouvernement d'union entre le Hamas et l'Organisation de libération de la Palestine (OLP), l'aviation israélienne a effectué une frappe sur le nord de[...]

Patrick Seale, une passion arabe

Orientaliste dans l'âme, grand spécialiste de la Syrie et éditorialiste engagé, notre collaborateur s'est éteint le 11 avril à Londres, à l'âge de 83 ans.[...]

Racisme : les Libyens et immigrés noirs, boucs émissaires des milices

Bien que représentés dans les plus hautes sphères, les Noirs sont trop souvent assimilés aux mercenaires de Kaddafi, et, à ce titre, persécutés.[...]

Le Marrakech Air Show 2014 ouvre ses portes

La quatrième édition de Marrakech Air Show, le salon marocain de l’aéronautique, ouvre ses portes ce mercredi 23 avril 2014. Les constructeurs aériens présents espèrent[...]

Libye - Ali Zeidan : "Je n'ai pas dit mon dernier mot"

Démis de ses fonctions à l'instigation des islamistes, l'ex-Premier ministre aujourd'hui en exil, Ali Zeidan, entend revenir à Tripoli malgré les risques encourus.[...]

Algérie : une vidéo de violences policières en Kabylie suscite colère et indignation

La vidéo d’une manifestation sauvagement réprimée par des policiers en Kabylie, dimanche dernier, provoque un tollé et oblige la police nationale à ouvrir une enquête. À[...]

Algérie : la traque de jihadistes se poursuit en Kabylie après une attaque contre les militaires

L'armée algérienne continuait mardi de ratisser les montagnes de Kabylie (est d'Alger) après l'attentat qui a coûté la vie à onze soldats samedi soir.[...]

Ould Mansour : "Une candidature unique de l'opposition peut redonner espoir aux Mauritaniens"

Jemil Ould Mansour, le président du Rassemblement national pour la réforme et le développement (RNRD, islamiste), plus connu sous le nom de Tawassoul, explique la position de l'opposition mauritanienne[...]

Algérie bashing

En Occident, et en France en particulier, où la rengaine "quand on voit ce qu’on leur a laissé et ce qu’ils en ont fait" a la vie dure, l’Algérie génère, par[...]

Les quatre journalistes otages en Syrie sont de retour en France

Libérés le 19 avril, les quatre journalistes qui avaient été faits otages en Syrie dix mois auparavant ont regagné la France dimanche. Ils ont décrit des conditions de détention[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces