Extension Factory Builder
19/11/2012 à 19:26
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Les résultats provisoires non officiels semblent donner la victoire au président sortant. Les résultats provisoires non officiels semblent donner la victoire au président sortant. © AFP

Les résultats des élections générales - présidentielle, législatives, municipales et locales - ne devraient pas être connus avant le 26 novembre en Sierra Leone. Mais l’opposition a déjà dénoncé des fraudes, lundi 19 novembre. L’Union européenne (UE), si elle a salué le bon déroulement des scrutins, s’inquiète de possibles violences.

L'atmosphère était tendue, lundi 19 novembre en Sierra Leone, marquée par l'inquiétude et les dénonciations de fraudes. Alors que le décompte des voix se poursuit, après des élections générales qui se sont globalement bien déroulées dimanche, l’heure n’est pas à un optimisme démesuré. Il existe « des preuves » de « bourrage d'urnes dans plusieurs bureaux de vote (...) avec l'entière complicité du personnel de la Commission électorale nationale », a affirmé dans un communiqué Julius Mada Bio, candidat du Parti du peuple de Sierra Leone (SLPP).

Le principal rival du chef de l'État sortant, Ernest Koroma, à la présidentielle, a ajouté : « Il est évident que les résultats annoncés ne reflètent pas les véritables votes ». Car les médias locaux se sont fait l’écho de résultats provisoires et partiels qui semblent donner la victoire à Ernest Koroma.

Retard non-justifié

De son côté, la mission d’observation de l’Union européenne (UE), qui compte une centaine de membres, a manifesté ses inquiétudes quant à « un retard non justifié dans l'annonce des résultats qui pourrait amener des conflits dans une société où la rumeur joue un grand rôle ». Richard Howitt, chef de la mission a ajouté : « Nous espérons que les partis feront en sorte que tous leurs militants tiennent leur engagement de non-violence une fois les résultats connus, les vainqueurs comme les perdants ».

L’UE a reconnu que les élections s’étaient tenues de façon pacifique et qu’elles avaient bien mobilisé les électeurs, qui était 2,6 millions à être appelées aux urnes. Ces scrutins sont considérés comme une étape essentielle pour la reconstruction du pays, touché par une guerre civile de 1991 à 2002, qui a fait 120 000 victimes.

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Sierra Leone

Ebola : inquiète des conséquences économiques, la BAD va mobiliser 150 millions de dollars

Ebola : inquiète des conséquences économiques, la BAD va mobiliser 150 millions de dollars

Après avoir octroyé 60 millions de dollars à l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), pour lutter contre l’épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, la Banque africaine de dév[...]

Ebola : British Airways suspend ses vols vers le Liberia et la Sierra Leone jusqu'en décembre

British Airways a annoncé mardi maintenir la suspension de ses vols à destination et depuis le Liberia et la Sierra Leone jusqu'à la fin de 2014. La compagnie aérienne a pris cette décision en[...]

CAN 2015 : Ouattara ne veut pas de match Côte d'Ivoire-Sierra Leone à Abidjan

Le président ivoirien Alassane Ouattara a exprimé à un ministre son refus de voir le match Côte d'Ivoire-Sierra Leone se tenir à Abidjan, le 6 septembre. Mais pour l'instant, aucune solution de[...]

Ebola : un médecin libérien traité avec le sérum ZMapp décède

Un médecin libérien contaminé par Ebola, qui avait reçu une dose du sérum expérimental ZMapp, est décédé dans la nuit de dimanche à lundi. Le ministre de la[...]

Ebola : pour la première fois, un expert de l'OMS touché par la maladie

Un expert de l'Organisation mondiale de la santé, opérant en Sierra Leone pour lutter contre l'épidémie d'Ebola, a contracté le virus à l'origine de la fièvre hémorragique,[...]

Ebola : ONU et OMS promettent des moyens sans précédent contre une épidémie "exceptionnelle"

L'ONU et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ont promis samedi des moyens "sans précédent" au Liberia pour faire face à la propagation foudroyante du virus Ebola, qui menace les acquis[...]

Ebola : stopper la progression de l'épidémie "prendra 6 à 9 mois", selon l'OMS

L'épidémie d'Ebola a atteint une telle vitesse de propagation qu'il faudra de six à neuf mois pour l'arrêter, a prévenu vendredi un haut responsable de l'Organisation mondiale de la santé[...]

Ebola : le Sénégal ferme sa frontière avec la Guinée, 13 décès suspects en RDC

Alors que commence la tournée du coordinateur de l'ONU contre le virus Ebola dans les pays les plus touchés par l'épidémie, le Sénégal a décidé jeudi de fermer ses[...]

Ebolaphobie : l'Afrique mise au ban du monde ?

La psychose suscitée par le virus Ebola atteint parfois des records d'absurdité. Les raccourcis, les incompréhensions et les confusions alimentent l'inquiétude à l'étranger... qui peut[...]

Ebola : Ellen Johnson-Sirleaf décrète le couvre-feu au Liberia

La présidente du Liberia, Ellen Johnson-Sirleaf, a décrété mardi un couvre-feu général à partir de mercredi soir et la mise en quarantaine de deux quartiers urbains, dont un dans[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex