Extension Factory Builder
19/11/2012 à 19:26
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Les résultats provisoires non officiels semblent donner la victoire au président sortant. Les résultats provisoires non officiels semblent donner la victoire au président sortant. © AFP

Les résultats des élections générales - présidentielle, législatives, municipales et locales - ne devraient pas être connus avant le 26 novembre en Sierra Leone. Mais l’opposition a déjà dénoncé des fraudes, lundi 19 novembre. L’Union européenne (UE), si elle a salué le bon déroulement des scrutins, s’inquiète de possibles violences.

L'atmosphère était tendue, lundi 19 novembre en Sierra Leone, marquée par l'inquiétude et les dénonciations de fraudes. Alors que le décompte des voix se poursuit, après des élections générales qui se sont globalement bien déroulées dimanche, l’heure n’est pas à un optimisme démesuré. Il existe « des preuves » de « bourrage d'urnes dans plusieurs bureaux de vote (...) avec l'entière complicité du personnel de la Commission électorale nationale », a affirmé dans un communiqué Julius Mada Bio, candidat du Parti du peuple de Sierra Leone (SLPP).

Le principal rival du chef de l'État sortant, Ernest Koroma, à la présidentielle, a ajouté : « Il est évident que les résultats annoncés ne reflètent pas les véritables votes ». Car les médias locaux se sont fait l’écho de résultats provisoires et partiels qui semblent donner la victoire à Ernest Koroma.

Retard non-justifié

De son côté, la mission d’observation de l’Union européenne (UE), qui compte une centaine de membres, a manifesté ses inquiétudes quant à « un retard non justifié dans l'annonce des résultats qui pourrait amener des conflits dans une société où la rumeur joue un grand rôle ». Richard Howitt, chef de la mission a ajouté : « Nous espérons que les partis feront en sorte que tous leurs militants tiennent leur engagement de non-violence une fois les résultats connus, les vainqueurs comme les perdants ».

L’UE a reconnu que les élections s’étaient tenues de façon pacifique et qu’elles avaient bien mobilisé les électeurs, qui était 2,6 millions à être appelées aux urnes. Ces scrutins sont considérés comme une étape essentielle pour la reconstruction du pays, touché par une guerre civile de 1991 à 2002, qui a fait 120 000 victimes.

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Sierra Leone

Ebola : l'épidémie ralentit en Afrique de l'Ouest

Ebola : l'épidémie ralentit en Afrique de l'Ouest

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé mercredi un net ralentissement de l’épidémie d’Ebola en Guinée, au Liberia et en Sierra Leone, les trois pays les plus touch&[...]

Ebola : reflux de l'épidémie dans les trois pays les plus touchés

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé vendredi un léger fléchissement de l'épidémie Ebola en Sierra Leone, en Guinée et  au Libéria, les trois pays les[...]

Sierra Leone : Josephine Finda Sellu, infirmière en pointe contre Ebola

Les femmes puissantes sont de plus en plus nombreuses sur le continent. Voici notre sélection - forcément subjective - des 50 Africaines les plus influentes au monde.[...]

Ebola : l'ONU et l'OMS estime que la Sierra Leone dispose des moyens de maîtriser l'épidémie

  Le nouveau chef de la Mission de l'ONU pour la lutte contre Ebola (UNMEER), Ismaïl Ould Cheikh Ahmed et un haut responsable de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) ont estimé vendredi en Sierra[...]

Ebola : les trois dernières nouvelles du front

Selon les derniers chiffres de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), l'épidémie d'Ebola a causé la mort de 8 235 personnes sur les 20 747 personnes infectées en un peu plus d'un an. Le[...]

Ebola en Sierra Leone : le président Koroma appelle à une semaine de prières et de jeûne

Le président sierra-léonais Ernest Bai Koroma a appelé jeudi, dans un discours du Nouvel An, à observer une semaine de prières et de jeûne pour lutter contre l'épidémie[...]

Ebola : un an après le premier mort, dix chiffres sur un fléau

Il y a an, le 28 décembre 2013, la Guinée officialisait la première victime, un enfant de deux ans, de l'épidémie de virus Ebola en Afrique de l'Ouest. Où en est-on aujourd'hui ? Le point[...]

Ebola : grève d'infirmiers dans le nord du Sierra Leone au deuxième jour du confinement

La grève observée par des infirmiers d'un hôpital public de Makeni dans le nord de la Sierra Leone intervient au moment où toute la région, la plus vaste du pays, est confinée[...]

Ebola : confinement immédiat pour tout le nord de la Sierra Leone

La Sierra Leone, déjà privée de festivités de Noël et de Nouvel An à cause d'Ebola, a ordonné mercredi le confinement immédiat de tout le Nord, pour cinq jours, afin[...]

Sierra Leone : première peine de prison pour non-respect des restrictions anti-Ebola

Un chef coutumier local du sud-ouest du Sierra Leone a été condamné à six mois de prison ferme pour non-respect des règles contre Ebola. Il était accusé de cacher des personnes[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121119180146 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121119180146 from 172.16.0.100