Extension Factory Builder
19/11/2012 à 15:08
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Mahamadou Issoufou (à gauche) et Mohamed Ould Abdel Aziz. Mahamadou Issoufou (à gauche) et Mohamed Ould Abdel Aziz. © AFP/Montage JA

Toujours en France, où il se remet d'une blessure par balle, Mohamed Ould Abdelaziz a reçu, le 16 novembre, son homologue nigérien, Mahamadou issoufou, pour un entretien d'une vingtaine de minutes. Le président mauritanien a aussi prévu une rencontre avec le chef de l'État français, François Hollande.

Toujours en convalescence dans une résidence privée, située à 120 kilomètres de Paris, le président mauritanien Mohamed Ould Abdelaziz continue de recevoir des visites à titre privé. Après le ministre français de l’Intérieur, Manuel Valls, il s’est entretenu le 16 novembre avec son homologue nigérien, Mahamadou Issoufou. Selon la famille de ce dernier, « Aziz » l’a accueilli debout et lui a semblé en « bonne santé » lors de cette discrète entrevue qui a duré une vingtaine de minutes.

Prochaine étape dans l’agenda d’Aziz : un rendez-vous avec le président français François Hollande. Prévue depuis plusieurs semaines (et confirmée à J.A. par l’Élysée), cette rencontre n’a toujours pas été officiellement programmée. Elle devrait néanmoins avoir lieu avant le retour d’Aziz à Nouakchott, annoncé par ses proches d’ici au 28 novembre, jour de la fête nationale de l’Indépendance. Le président n’a pas regagné la Mauritanie depuis son évacuation en France le 14 octobre, après avoir été officiellement blessé par balles à l’abdomen à la suite d’une méprise d’un jeune lieutenant de l’armée de l’air.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Mauritanie

Interventions armées : l'Afrique de papa revient, vive l'ingérence ?

Interventions armées : l'Afrique de papa revient, vive l'ingérence ?

De la Mauritanie à Djibouti, leur présence ne fait plus grincer des dents. Américains, Français ou Britanniques, on se les arrache au nom de la lutte contre le terrorisme. Résultat : les [...]

Mobutu, Bédié, Ben Ali... Ces chefs d'État africains qui ont fui leurs palais

Délogés par des coups d'État, des rébellions ou des révolutions, de nombreux chefs d'État africains ont définitivement quitté leurs palais dans des conditions parfois[...]

Éthiopie : Hiroute Guebre Sellassie, une diplomate tout-terrain pour le Sahel

De Nouakchott à Niamey, le nouvel envoyé spécial de l'ONU se démène pour mobiliser chefs d'État et partenaires internationaux. Son nom ? Hiroute Guebre Sellassie.[...]

Mauritanie : réélu, Aziz change de Premier ministre

Le président mauritanien Mohamed Ould Abdelaziz, investi le 2 août pour un second mandat, a nommé mercredi un nouveau Premier ministre, Yahya Ould Hademine. Cet ancien ministre de l'Équipement et des[...]

Mauritanie : le président Aziz investi pour un second mandat

Le président mauritanien Mohamed Ould Abdelaziz, réélu en juin avec près de 82% des voix, a été investi samedi pour un second mandat de cinq ans, promettant de continuer à lutter[...]

Wikipédia : le classement des chefs d'État africains les plus populaires

Créé en 2001, Wikipédia s'est imposée depuis comme l'encyclopédie numérique la plus consultée au monde. Participative, elle rassemble des informations collectées par les[...]

Mauritanie : la nouvelle vie d'Ahmed Baba Miské

L'ancien diplomate et militant de la libération des peuples, Ahmed Baba Miské, couche désormais sur le papier sa très longue expérience africaine. Rencontre.[...]

Ramadan 2014 : Aïd mabrouk !

Un peu partout dans le monde, les musulmans ont commencé à fêter l’Aïd el-Fitr, la fête de la fin du mois sacré de ramadan. Si certains ont débuté les festivités[...]

Mohamed Talbi : "L'islam est né laïc"

L'auteur tunisien de "Ma religion c'est la liberté" n'en démord pas : le Coran est porteur de modernité et de rationalité, mais son message a été altéré par[...]

Opposition mauritanienne : Ould Daddah et Ould Boulkheir ne raccrochent pas

Même s'ils ont dû renoncer à leurs ambitions présidentielles en boycottant le scrutin de juin, les opposants Ahmed Ould Daddah et Messaoud Ould Boulkheir ne raccrochent pas les gants.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers