Extension Factory Builder
16/11/2012 à 17:04
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le planning familial pourrait avoir de nombreux bienfaits en Afrique. Le planning familial pourrait avoir de nombreux bienfaits en Afrique. © DR

Selon le rapport 2012 de l’ONU sur l’état de la population mondiale, les investissements dans la planification familiale représentent un énorme avantage économique pour l’Afrique. Un constat qui n’est pas inédit. Pourtant, les États semblent peu pressés de s’y mettre.

Le rapport 2012 de l’ONU sur l’état de la population mondiale ne révèle rien de fracassant. Le discours est même bien connu en Afrique, où le plaidoyer pour la planification familiale dure depuis des décennies. Et pourtant, les efforts consentis par les États sont encore insuffisants, déplore l’ONU.

L’équation est simple. Des enfants moins nombreux et en meilleure condition, tout comme leur mère, c’est également moins de personnes à soigner par la suite. Exemple : selon l’ONU, si les mères nigérianes se limitaient dans les vingt prochaines années à quatre enfants, au lieu de cinq, l’État y gagnerait au moins 30 milliards de dollars.

D’autant qu’une jeune maman plus disponible, potentiellement plus éduquée, se fait plus facilement une place sur le marché du travail. En meilleure santé, elle y reste même plus longtemps. Résultat : moins de dépenses pour les enfants et davantage de revenus pour le foyer. Toujours selon les Nations Unies, un accroissement d’une seule année de l’espérance de vie permettrait au PIB par habitant d’augmenter de 4%. En d’autres termes, en Afrique subsaharienne, le PIB moyen par habitant passerait de 1000 à 1040 dollars.  

Où sont les États ?

L’ONG américaine Population Reference Bureau avance même un chiffre édifiant : un dollar alloué au planning familial permettrait à l’État d’en gagner trois. Pour l’Afrique de l’Ouest, l’organisation estime que 84 millions de dollars investis permettrait d’en économiser 246 millions, notamment dans le secteur de la santé.

Cependant, malgré ces évidences, la planification familiale n’est pas un investissement à la mode. En Afrique subsaharienne, où les réticences culturelles demeurent fortes, les États n’en ont pas fait une priorité, lui préférant des secteurs jugés plus urgents, notamment le traitement des maladies infectieuses. Résultat, en RDC, quinze personnes sur 100 utilisaient la contraception en 1997. Dix ans plus tard, ils n’étaient plus que 7%.

Les efforts restent insuffisants face à une explosion de la population et des besoins : dans les pays en développement, plus de 8 milliards de dollars seraient aujourd’hui nécessaires pour les satisfaire. Quatre milliards sont encore manquants.

Par Mathieu Olivier (@MathieuOlivier)



 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Afrique Subsaharienne

Football : l'Ivoirien Copa Barry passé du rôle de bouc émissaire à celui de héros de la CAN

Football : l'Ivoirien Copa Barry passé du rôle de bouc émissaire à celui de héros de la CAN

Héros d’une finale qu’il ne devait pas jouer, Boubacar Copa Barry a inscrit le tir au but qui a offert la Coupe d’Afrique des nations 2015 (CAN) à la Côte d’Ivoire face au Ghana en f&eac[...]

JO-2016 : Claude Le Roy accuse le Ghana de tricher sur l'âge des joueurs

Le sélectionneur du Congo Brazzaville Claude Le Roy, a accusé dimanche le Ghana d'avoir aligné des joueurs trop âgés samedi lors de la défaite (1-0) de son équipe en qualifications[...]

Football : Drogba quitte Chelsea mais ne prend pas sa retraite

 Le buteur ivoirien Didier Drogba, 37 ans, a annoncé dimanche qu'il quitterait Chelsea à la fin de la saison et qu'il entendait jouer encore un an au moins dans un autre club avant de prendre sa retraite.[...]

Burundi : des milliers de personnes aux funérailles de l'opposant assassiné

 De deux à trois mille personnes ont assisté dimanche à Bujumbura aux funérailles de l'opposant Zedi Feruzi, abattu la veille avec un garde du corps par des inconnus devant son domicile d'un[...]

De Paris à Ouagadougou et Rio, mobilisation de milliers de manifestants contre Monsanto

  De Paris à Ouagadougou et Rio, plusieurs milliers de personnes ont manifesté samedi contre le géant américain de la biotechnologie agricole Monsanto, et plus spécialement contre les OGM,[...]

Éthiopie : ouverture des bureaux de vote, l'EPRDF au pouvoir favori

  Plus de 36 millions d'éthiopiens ont commencé a voter dimanche pour des élections législatives et régionales qui devraient voir une large victoire de la coalition au pouvoir depuis[...]

Burundi : les anti-troisième mandat suspendent le "dialogue" après l'assassinat d'un opposant

  Les leaders du mouvement de la contestation contre un troisième mandat du président burundais Pierre Nkurunziza ont annoncé dimanche "suspendre" le dialogue initié avec le[...]

Nigeria : l'armée dit avoir tué des dizaines d'islamistes de Boko Haram

  L'armée nigériane a affirmé samedi avoir tué des dizaines d'islamistes du groupe armé Boko Haram et libéré 20 otages lors d'une opération dans un fief des[...]

Religion : béatification d'Irene Stefani, "mère pitié" vénérée au Kenya

Des dizaines de milliers de catholiques se sont réunis samedi à Nyeri, à 150 kilomètres au nord de la capitale kényane Nairobi, pour la cérémonie de béatification de la[...]

Naufrages de migrants en Méditerranée : le silence des dirigeants africains

  Les dirigeants africains se montrent remarquablement silencieux sur les naufrages de migrants en Méditerranée, qui concernent pourtant nombre de leurs citoyens, en particulier dans l'ouest du continent, une[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers