Extension Factory Builder
16/11/2012 à 17:04
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le planning familial pourrait avoir de nombreux bienfaits en Afrique. Le planning familial pourrait avoir de nombreux bienfaits en Afrique. © DR

Selon le rapport 2012 de l’ONU sur l’état de la population mondiale, les investissements dans la planification familiale représentent un énorme avantage économique pour l’Afrique. Un constat qui n’est pas inédit. Pourtant, les États semblent peu pressés de s’y mettre.

Le rapport 2012 de l’ONU sur l’état de la population mondiale ne révèle rien de fracassant. Le discours est même bien connu en Afrique, où le plaidoyer pour la planification familiale dure depuis des décennies. Et pourtant, les efforts consentis par les États sont encore insuffisants, déplore l’ONU.

L’équation est simple. Des enfants moins nombreux et en meilleure condition, tout comme leur mère, c’est également moins de personnes à soigner par la suite. Exemple : selon l’ONU, si les mères nigérianes se limitaient dans les vingt prochaines années à quatre enfants, au lieu de cinq, l’État y gagnerait au moins 30 milliards de dollars.

D’autant qu’une jeune maman plus disponible, potentiellement plus éduquée, se fait plus facilement une place sur le marché du travail. En meilleure santé, elle y reste même plus longtemps. Résultat : moins de dépenses pour les enfants et davantage de revenus pour le foyer. Toujours selon les Nations Unies, un accroissement d’une seule année de l’espérance de vie permettrait au PIB par habitant d’augmenter de 4%. En d’autres termes, en Afrique subsaharienne, le PIB moyen par habitant passerait de 1000 à 1040 dollars.  

Où sont les États ?

L’ONG américaine Population Reference Bureau avance même un chiffre édifiant : un dollar alloué au planning familial permettrait à l’État d’en gagner trois. Pour l’Afrique de l’Ouest, l’organisation estime que 84 millions de dollars investis permettrait d’en économiser 246 millions, notamment dans le secteur de la santé.

Cependant, malgré ces évidences, la planification familiale n’est pas un investissement à la mode. En Afrique subsaharienne, où les réticences culturelles demeurent fortes, les États n’en ont pas fait une priorité, lui préférant des secteurs jugés plus urgents, notamment le traitement des maladies infectieuses. Résultat, en RDC, quinze personnes sur 100 utilisaient la contraception en 1997. Dix ans plus tard, ils n’étaient plus que 7%.

Les efforts restent insuffisants face à une explosion de la population et des besoins : dans les pays en développement, plus de 8 milliards de dollars seraient aujourd’hui nécessaires pour les satisfaire. Quatre milliards sont encore manquants.

Par Mathieu Olivier (@MathieuOlivier)



 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Afrique Subsaharienne

Burkina : Mariam Sankara, retour confirmé le 14 mai à Ouagadougou

Burkina : Mariam Sankara, retour confirmé le 14 mai à Ouagadougou

La veuve de Thomas Sankara est attendue le jeudi 14 mai dans la capitale burkinabè. Elle doit notamment être entendue par le juge d’instruction militaire en charge de l’enquête sur l’assassin[...]

Viols sur mineurs : la Centrafrique va engager des poursuites contre les militaires français accusés

L'État centrafricain va engager des poursuites contre les militaires français accusés de viol d'enfants à Bangui.[...]

Guinée : la lettre envoyée par Alpha Condé à Cellou Dalein Diallo

Le président guinéen Alpha Condé recevra vendredi 8 mai son principal adversaire et chef de file de l’opposition guinéenne, Cellou Dalein Diallo, au Palais Sékhoutouréya, à[...]

Burundi : arrestation d'un opposant, Nkurunziza promet de ne pas se représenter s'il est réélu

La police burundaise a procédé mercredi à l'arrestation de l'opposant Audifax Ndabitoreye, l'un des leaders de la campagne anti-troisième mandat de Pierre Nkurunziza et candidat déclaré[...]

Dire "non" au mariage précoce, un cri du coeur, un appel à l'action

Monique Clesca est la représentante du Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA) au Niger. "J'ai le regret de vous annoncer le décès d'une de nos filles âgée de 18 ans de l'espace[...]

Togo : quand Emmanuel Adebayor lave son linge sale sur Facebook

Emmanuel Adebayor a réglé mardi soir ses comptes avec plusieurs membres de sa famille, sur Facebook. Un déballage 2.0 destiné à "servir de leçon" aux familles africaines, avance[...]

Burundi - Pacifique Nininahazwe : "On ne peut négocier que le renoncement de Nkurunziza"

L'un des leaders de la campagne anti-troisième mandat de Pierre Nkurunziza, Pacifique Nininahazwe, président du Forum pour la conscience et le développement*, a confié mercredi à "Jeune[...]

Côte d'Ivoire : l'État va régler aux Éléphants les primes disparues de la CAN 2015

Alors que le ministre des Sports, Alain Lobognon, continue de réclamer une confrontation des protagonistes de l'affaire de la disparition des primes de la CAN 2015 (plusieurs centaines de millions de F CFA), Alassane[...]

Huit ans de prison requis contre Gilles Le Guen, le Français qui avait rejoint Aqmi au Mali

Le Français de 60 ans est poursuivi pour avoir rejoint les rangs d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) au Mali en 2012 et 2013. Le tribunal rendra sa décision le 15 mai.[...]

Côte d'Ivoire : trois cadres du parti de Laurent Gbagbo placés en détention

Appréhendés lundi, trois cadres du FPI ont été placés en détention mardi. Ils sont poursuivis pour atteinte à l'ordre public et complicité d'assassinat, entre autres. [...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121116170415 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121116170415 from 172.16.0.100