Extension Factory Builder
16/11/2012 à 17:02
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des policiers empêchent des protestataires de passer, le 16 novembre à Amman. Des policiers empêchent des protestataires de passer, le 16 novembre à Amman. © Reuters

Depuis quatre jours, de violentes manifestations provoquées par la brusque hausse des prix du carburant agitent le royaume hachémite. Vendredi 16 novembre, plusieurs milliers de Jordaniens sont descendus dans les rues du pays pour réclamer la destitution du roi Abdallah II.

« Le peuple veut la chute du régime ! » : le slogan n'avait pas été entendu dans les rues d'Amman depuis les vives protestations du printemps 2011. Vendredi, près de 10 000 Jordaniens ont manifesté dans la capitale et plusieurs milliers dans d'autres villes de Jordanie. Initialement provoquées par la hausse brutale du prix de l'énergie, les manifestations ont pris une tournure politique, certains protestataires réclamant ouvertement le départ du roi Abdallah II.

À Amman, les manifestants, qui scandaient « Tu réformes ou tu t'en vas ! » ou « La liberté vient d'Allah, pas de toi Abdallah ! », ont été empêchés de s'approcher du palais royal. Les appels au départ du roi et insultes contre sa personne sont rares en Jordanie, où de tels propos sont illégaux et où ceux qui les tiennent risquent la prison. Des manifestations ont également eu lieu à Tafila (sud) et Irbid (nord).

Augmentation des prix de l'énergie

Tout a commencé mardi soir, lorsque le gouvernement jordanien a décidé d'augmenter les prix de l'énergie - jusqu'à 53 % pour le gaz domestique et 12 % pour l'essence - afin de faire face à un déficit budgétaire de 5 milliards de dollars. Cette hausse a déclenché une vague de manifestations qui ont parfois dégénéré. Selon la police, les violences ont fait un mort et 71 blessés, dont 54 policiers. Pour le moment, 158 personnes ont été arrêtées par les forces de l'ordre. Une nouvelle manifestation était prévue vendredi en fin d'après-midi près du ministère de l'Intérieur.

___

Benjamin Roger (@benja_roger)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Maghreb & Moyen-Orient

La Tunisie à la veille d'élections cruciales

La Tunisie à la veille d'élections cruciales

La Tunisie était engagée samedi dans les derniers préparatifs pour ses premières législatives depuis la révolution de 2011, un scrutin crucial pour lequel un vaste dispositif de séc[...]

Égypte : état d'urgence dans le Sinaï après l'attentat qui a tué 30 soldats

L’Égypte a décrété vendredi un état d'urgence de trois mois sur une partie de la péninsule du Sinaï, quelques heures après qu'un kamikaze a tué 30 soldats en[...]

Ebola - Football : que faire de la CAN 2015 ? Les professionnels répondent

Alors que le sort de la CAN 2015 se jouera début novembre, "Jeune Afrique" a demandé aux internautes s’ils souhaitaient que la compétition se dispute au Maroc aux dates prévues,[...]

France : les ressortissants tunisiens de France votent pour les législatives

Les ressortissants tunisiens de France se sont présentés aux urnes vendredi afin d’élire dix députés de l’Assemblée du peuple à l’occasion des élections[...]

Égypte : dans le Sinaï, un attentat fait de nombreuses victimes parmi les militaires

Un attentat à la voiture piégée a tué au moins 25 soldats égyptiens et blessé une vingtaine de personnes vendredi. Il visait un barrage de l'armée dans le nord de la[...]

Israël : l'armée arrête un enfant palestinien handicapé mental de onze ans

Cela risque de ne pas arranger l'image de l'armée israélienne. Mise en ligne le 20 octobre par une organisation de défense des droits de l'homme, une vidéo montre ses soldats arrêter, ligoter et[...]

Ligue des champions : Lusadisu (AS Vita Club) et Zerara (ES Sétif), l'interview croisée

Les milieux de terrain Guy Lusadisu - qui a remporté deux fois le trophée avec le TP Mazembe - et Toufik Zerara sont deux des hommes forts de l’AS Vita Club et de l’ES Sétif, qui[...]

L'impossible "État palestinien"

C'est le Moyen-Orient qui sollicite, une fois de plus, notre attention cette semaine. Non pas parce qu'il est le théâtre de conflits armés d'un nouveau genre ou d'atroces guerres civiles. Ni à[...]

Algérie : des juges d'instruction français vont enquêter sur l'assassinat d'Hervé Gourdel

Des juges d'instruction français vont enquêter sur l'enlèvement et l'assassinat d'Hervé Gourdel, a-t-on appris vendredi de source judiciaire.[...]

Tunisie : la campagne pour les législatives touche à sa fin

Dernier jour de campagne des législatives en Tunisie. En attendant la confirmation, ou pas, de la bipolarisation du paysage politique tunisien par les urnes, retour sur le terrain avec deux figures de Nidaa Tounes et[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers