Extension Factory Builder
16/11/2012 à 17:02
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des policiers empêchent des protestataires de passer, le 16 novembre à Amman. Des policiers empêchent des protestataires de passer, le 16 novembre à Amman. © Reuters

Depuis quatre jours, de violentes manifestations provoquées par la brusque hausse des prix du carburant agitent le royaume hachémite. Vendredi 16 novembre, plusieurs milliers de Jordaniens sont descendus dans les rues du pays pour réclamer la destitution du roi Abdallah II.

« Le peuple veut la chute du régime ! » : le slogan n'avait pas été entendu dans les rues d'Amman depuis les vives protestations du printemps 2011. Vendredi, près de 10 000 Jordaniens ont manifesté dans la capitale et plusieurs milliers dans d'autres villes de Jordanie. Initialement provoquées par la hausse brutale du prix de l'énergie, les manifestations ont pris une tournure politique, certains protestataires réclamant ouvertement le départ du roi Abdallah II.

À Amman, les manifestants, qui scandaient « Tu réformes ou tu t'en vas ! » ou « La liberté vient d'Allah, pas de toi Abdallah ! », ont été empêchés de s'approcher du palais royal. Les appels au départ du roi et insultes contre sa personne sont rares en Jordanie, où de tels propos sont illégaux et où ceux qui les tiennent risquent la prison. Des manifestations ont également eu lieu à Tafila (sud) et Irbid (nord).

Augmentation des prix de l'énergie

Tout a commencé mardi soir, lorsque le gouvernement jordanien a décidé d'augmenter les prix de l'énergie - jusqu'à 53 % pour le gaz domestique et 12 % pour l'essence - afin de faire face à un déficit budgétaire de 5 milliards de dollars. Cette hausse a déclenché une vague de manifestations qui ont parfois dégénéré. Selon la police, les violences ont fait un mort et 71 blessés, dont 54 policiers. Pour le moment, 158 personnes ont été arrêtées par les forces de l'ordre. Une nouvelle manifestation était prévue vendredi en fin d'après-midi près du ministère de l'Intérieur.

___

Benjamin Roger (@benja_roger)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Maghreb & Moyen-Orient

Armée tunisienne : la grande désillusion

Armée tunisienne : la grande désillusion

Incapable de venir à bout des maquis jihadistes, minée par des querelles au sommet, gangrenée par la politique, la grande muette a beaucoup perdu de sa superbe. Enquête exclusive sur une institut[...]

Égypte : l'ancien président Mohamed Morsi condamné à 20 ans de prison

Mohamed Morsi, l’ancien président égyptien, a été condamné mardi à 20 ans de prison. Il risquait la peine de mort.[...]

Égypte : verdict attendu pour Mohamed Morsi, qui risque la peine de mort

Mohamed Morsi, l’ancien président égyptien, pourrait écoper de la peine de mort mardi pour "incitation au meurtre", plus de 20 mois après sa destitution par l'ex-chef de l'armée[...]

Méditerranée : le bilan du naufrage de dimanche s'élève à 800 morts, l'Europe se réunit jeudi

L'Union européenne doit tenir jeudi un sommet extraordinaire dans le but de mettre un place un plan d'action pour répondre au drame des migrants en Méditerranée.[...]

Tunisie : chamboule-tout diplomatique

Les missions diplomatiques tunisiennes à Washington, Paris, Berne, Rome, Le Caire, Mascate, Koweït et Oslo (entre autres) auront prochainement de nouveaux chefs.[...]

Algérie : Bouteflika les secrets du quatrième mandat

Pourquoi et comment, malgré un AVC qui l'a cloué dans un fauteuil roulant, le président de la République algérienne a décidé de rempiler en 2014. Enquête sur une[...]

Méditerranée : plus de 300 migrants en plein naufrage, selon l'OIM

L'OIM a reçu lundi un appel au secours provenant d'une embarcation en train de sombrer en Méditerranée. Il y aurait plus de 300 migrants à son bord.[...]

Massacres de Sétif : la visite de Jean-Marc Todeschini diversement appréciée en Algérie

La presse algérienne n'a pas manqué de commenter la visite du secrétaire d'État français chargé des Anciens combattants, Jean-Marc Todeschini, à Sétif. La première[...]

Dans une vidéo, l'EI assassine 28 hommes présentés comme des chrétiens éthiopiens

Le groupe terroriste État islamique (EI) a diffusé dimanche une nouvelle vidéo de propagande de 29 minutes se terminant par l'exécution d'au moins 28 hommes, présentés comme des[...]

L'Europe et l'Afrique face aux drames de l'immigration en Méditerranée

Après le naufrage d'un bateau de migrants en Méditerranée dans la nuit de samedi à dimanche qui aurait fait près de 700 morts, l'Union européenne envisage prochainement un sommet[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121116170253 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121116170253 from 172.16.0.100