Extension Factory Builder
19/11/2012 à 10:00
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Roger Jean-Claude Mbédé a été condamné en 2011 à trois ans de prison ferme. Roger Jean-Claude Mbédé a été condamné en 2011 à trois ans de prison ferme. © DR

Lundi 19 novembre, Roger Jean-Claude Mbédé devrait être fixé sur son sort. Condamné en 2011 à trois ans de prison ferme pour avoir avoué son amour à un autre homme par SMS, ce Camerounais attend la décision de la Cour d’appel de Yaoundé. Son espoir : que la mobilisation en sa faveur sur Internet pousse le tribunal à abandonner les charges.

La décision pourrait être historique. La Cour d’appel de Yaoundé va rendre son verdict, lundi 19 novembre, dans le procès de Roger Jean-Claude Mbédé. Ce Camerounais de 33 ans avait été condamné le 28 avril 2011 à trois années de prison ferme pour homosexualité. Son délit : avoir avoué son amour à un autre homme. « Roger a été arrêté pour avoir envoyé ce SMS à un autre homme : "Je suis très amoureux de toi" », explique ainsi l’association de défense des droits des homosexuels, All Out.

Écroué à la prison Kondengui de Yaoundé, Roger Mébdé risquait pour ce simple geste jusqu’à cinq années de prison. Soutenu par des militants des droits de l’homme, il avait cependant remporté une première victoire en obtenant une remise en liberté provisoire, le 16 juillet. Depuis, ayant fait appel de la décision du tribunal, Roger Mbédé espère mieux : un abandon des charges.

"Des possibilités sans précédent"

Avec lui, près de 120 000 personnes, signataires d’une pétition mise en ligne sur Internet le 13 septembre, attendent avec impatience la décision de la Cour d’appel de Yaoundé. Un soutien qui n’est pas négligeable et qui met en lumière l’apparition, grâce à Internet, d’un espace de liberté d’expression qui pourrait bien favoriser l’évolution des mentalités au Cameroun.

Yves, signataire de la pétition interrogé par le site Radio Netherlands worldwide, explique : « Je n’aurais jamais été capable de parler aussi ouvertement dans un journal papier ou à la radio. L’anonymat qu’offre Internet me permet de me battre librement pour mes droits sans avoir peur de finir en prison. »

Attaques et prison

La route est toutefois encore longue, tant l’homophobie est ancrée dans le paysage camerounais. « Si quelqu'un comme Roger peut être jeté en prison pour avoir envoyé un SMS à un autre homme, comment les gays et les lesbiennes du Cameroun peuvent-ils espérer défendre leurs droits fondamentaux sans craindre les attaques ou la prison ? » s'est ainsi interrogé le directeur exécutif de All Out, Andre Banks.

Un autre cas, celui d'Hugues Fouatie, n'incite guère à l'optimisme. Ce dernier a en effet obtenu, le 5 novembre, l’asile politique en Suisse. Son crime : être homosexuel au Cameroun. Sa seule solution, pour le moment : la fuite.

Par Mathieu Olivier (@MathieuOlivier)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Cameroun

Après Ebola, le virus Nipah sur les rangs...

Après Ebola, le virus Nipah sur les rangs...

Selon une étude américaine réalisée au Cameroun, le virus nipah a déjà infecté de nombreuses personnes en Afrique. Jusque là seulement observé en Asie, il est potentie[...]

Cameroun - Épervier : Gervais Mendo Ze, fric et frasques

Limogé il y a neuf ans, l'ex-directeur de la Radiotélévision du Cameroun a été arrêté. Rattrapé par l'opération anticorruption Épervier.[...]

CAN 2015 : Sénégal, Afrique du Sud, Cameroun, Zambie, Burkina et Gabon qualifiés

Le Sénégal d'Alain Giresse, l'Afrique du Sud, le Cameroun, la Zambie, le Burkina Faso et le Gabon se sont qualifiés samedi pour la CAN 2015, lors de l'avant-dernière journée des [...]

Cameroun : l'affaire Yen Eyoum rebondit

L'affaire Lydienne Yen Eyoum va-t-elle rebondir en France, alors que l'avocate franco-camerounaise a été condamnée à vingt-cinq ans de prison au Cameroun en septembre ? C'est en tout cas le souhait de[...]

Boko Haram a mené des attaques simultanées au Cameroun, faisant au moins 3 morts

Le 9 novembre, Boko Hara a mené plusieurs attaques dans des villes du Nord-Cameroun. Les violences ne cessent d'augmenter à la frontière entre le Nigeria, pays d'origine de la secte islamiste, et son voisin [...]

Cameroun - Nigeria : dans la lutte contre Boko Haram, qui poursuit qui ?

Dans la lutte contre Boko haram, l'heure n'est pas à la franche coopération entre le Nigeria et le Cameroun. La délicate question du droit de poursuite sur le territoire du voisin échauffe en[...]

Hervé Tcheumeleu, porte-parole de l'Afrique en Allemagne

Originaire du Cameroun et installé en Allemagne depuis treize ans, ce biochimiste reconverti dans le journalisme entend améliorer l'image de son continent.[...]

Mode : la vague "nappy" déferle en Afrique

Depuis le début des années 2000, la diaspora vante les bienfaits d'être "nappy". Et en Afrique francophone, certaines adeptes multiplient les initiatives pour se libérer du conformisme[...]

Mode : Imane Ayissi, ode à la diversité

Entre les fashion weeks africaines, l'exportation des tissus et les défilés en Occident, le stylisme africain est en plein essor. Portraits de créateurs locaux qui revendiquent leur héritage hors du [...]

Cameroun : la "short list" de Paul Biya pour le Conseil constitutionnel

Le Conseil constitutionnel va-t-il enfin se concrétiser au Cameroun ? Et qui Paul Biya va-t-il nommer en son sein ?[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers