Extension Factory Builder
19/11/2012 à 10:00
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Roger Jean-Claude Mbédé a été condamné en 2011 à trois ans de prison ferme. Roger Jean-Claude Mbédé a été condamné en 2011 à trois ans de prison ferme. © DR

Lundi 19 novembre, Roger Jean-Claude Mbédé devrait être fixé sur son sort. Condamné en 2011 à trois ans de prison ferme pour avoir avoué son amour à un autre homme par SMS, ce Camerounais attend la décision de la Cour d’appel de Yaoundé. Son espoir : que la mobilisation en sa faveur sur Internet pousse le tribunal à abandonner les charges.

La décision pourrait être historique. La Cour d’appel de Yaoundé va rendre son verdict, lundi 19 novembre, dans le procès de Roger Jean-Claude Mbédé. Ce Camerounais de 33 ans avait été condamné le 28 avril 2011 à trois années de prison ferme pour homosexualité. Son délit : avoir avoué son amour à un autre homme. « Roger a été arrêté pour avoir envoyé ce SMS à un autre homme : "Je suis très amoureux de toi" », explique ainsi l’association de défense des droits des homosexuels, All Out.

Écroué à la prison Kondengui de Yaoundé, Roger Mébdé risquait pour ce simple geste jusqu’à cinq années de prison. Soutenu par des militants des droits de l’homme, il avait cependant remporté une première victoire en obtenant une remise en liberté provisoire, le 16 juillet. Depuis, ayant fait appel de la décision du tribunal, Roger Mbédé espère mieux : un abandon des charges.

"Des possibilités sans précédent"

Avec lui, près de 120 000 personnes, signataires d’une pétition mise en ligne sur Internet le 13 septembre, attendent avec impatience la décision de la Cour d’appel de Yaoundé. Un soutien qui n’est pas négligeable et qui met en lumière l’apparition, grâce à Internet, d’un espace de liberté d’expression qui pourrait bien favoriser l’évolution des mentalités au Cameroun.

Yves, signataire de la pétition interrogé par le site Radio Netherlands worldwide, explique : « Je n’aurais jamais été capable de parler aussi ouvertement dans un journal papier ou à la radio. L’anonymat qu’offre Internet me permet de me battre librement pour mes droits sans avoir peur de finir en prison. »

Attaques et prison

La route est toutefois encore longue, tant l’homophobie est ancrée dans le paysage camerounais. « Si quelqu'un comme Roger peut être jeté en prison pour avoir envoyé un SMS à un autre homme, comment les gays et les lesbiennes du Cameroun peuvent-ils espérer défendre leurs droits fondamentaux sans craindre les attaques ou la prison ? » s'est ainsi interrogé le directeur exécutif de All Out, Andre Banks.

Un autre cas, celui d'Hugues Fouatie, n'incite guère à l'optimisme. Ce dernier a en effet obtenu, le 5 novembre, l’asile politique en Suisse. Son crime : être homosexuel au Cameroun. Sa seule solution, pour le moment : la fuite.

Par Mathieu Olivier (@MathieuOlivier)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Cameroun

'Le Christ selon l'Afrique' : et il est comment le dernier Calixthe Beyala ?

"Le Christ selon l'Afrique" : et il est comment le dernier Calixthe Beyala ?

Calixthe Beyala a au moins un talent : celui de faire croire à ses lecteurs occidentaux que l'Afrique n'est autre qu'une terre miséreuse victime de son passé et de la mondialisation. Une image tant&oci[...]

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leur territoire. Grâce à une carte[...]

Éric Jennings : "L'Afrique a financé la résistance française"

Sans l'engagement d'une partie du continent, de Gaulle aurait-il pu vaincre l'Allemagne nazie ? Pas sûr. C'est ce que démontre l'historien dans un ouvrage fort documenté, fruit d'une large enquête[...]

Cameroun : Henri Ewelé débarqué de la direction de Chanas

Le conseil d’administration de l'assureur camerounais Chanas Assurances vient de relever Henri Ewelé de son poste de directeur général. Il a été remplacé par Albert Pamsy, sept mois[...]

Alice Nkom : "L'homosexualité n'est pas importée, c'est sa répression qui l'est !"

L'avocate camerounaise Alice Nkom s'attaque, depuis plus de dix ans, à l'article 347 bis, pénalisant l'homosexualité au Cameroun. Farouche militante des droits de l'homme, elle a accepté de partager[...]

Sommet UE-Afrique : un visiteur nommé Claude Guéant

Mais à quels dirigeant(s) africain(s) Claude Guéant a-t-il rendu visite à Bruxelles ? Une piste au moins se dessine.[...]

Enlèvements au Cameroun : les forces de sécurité ratissent le terrain

Les forces de sécurité camerounaises ratissaient dimanche la région où deux prêtres italiens et une religieuse canadienne ont été enlevés dans la nuit de vendredi à[...]

Deux prêtres italiens et une religieuse canadienne ont été enlevés au Cameroun

Deux prêtres italiens et une soeur canadienne ont été enlevés au nord du Cameroun, a indiqué samedi à l'AFP le ministère des Affaires étrangères qui a mis sur pied [...]

Vidéo - Mondial 2014 : des rappeurs tournent un clip de soutien aux Lions indomptables

Le Mondial 2014 au Brésil approche à grands pas. Au Cameroun, la scène urbaine chante déjà à l'unisson "Allez les lions ! ".[...]

Cameroun : Boko Haram recrute des jeunes à la frontière avec le Nigeria

Selon plusieurs sources sécuritaires camerounaises, Boko Haram enrôle des jeunes camerounais dans la zone frontalière entre le Cameroun et le Nigeria. Une opération mise en place depuis quelques mois par[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces