Extension Factory Builder
16/11/2012 à 13:06
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des affiches électorales à Freetown, le 14 novembre 2012. Des affiches électorales à Freetown, le 14 novembre 2012. © AFP

Des dizaines de milliers de partisans de l'opposition se sont rassemblés jeudi 15 novembre à Freetown pour un dernier meeting de campagne avant les élections générales. Organisé samedi 17 novembre, ce scrutin est considéré comme crucial pour consolider la démocratie dix ans après la guerre civile en Sierra Leone.

Vêtus aux couleurs verte et blanche du parti, les militants et sympathisants du Parti du peuple Sierra Leone (SLPP), le principal parti d'opposition, ont bruyamment et calmement défilé dans les rues de Freetown pour rejoindre un stade de la ville, où se tenait le meeting en fin d'après-midi.

Plus de 50 000 personnes se sont rassemblées dans l'enceinte sportive pour écouter le discours de Julius Maada Bio. Principal adversaire du président Ernest Koroma, il a déclaré que son parti n'accepterait pas une autre « élection sale » en Sierra Leone.

Les deux principaux candidats à la présidentielle - couplée à des élections législatives, régionales et municipales - sont le chef de l'État sortant, Ernest Koroma, et le leader du SLPP, Julius Maada Bio, ancien général qui a brièvement dirigé une junte militaire en 1996 avant de rendre le pouvoir aux civils.

Élu en 2007, Ernest Koroma se présente pour un deuxième et dernier mandat de cinq ans. Il est donné favori face à Julius Maada Bio, qui a toutefois réussi à rallier le soutien d'une grande partie de jeunes frappés par le chômage. Selon les observateurs, Maada BIo pourrait contraindre Koroma à un second tour et créer la surprise.

Guerre civile

Le président sortant a su attirer de nombreux investisseurs pour reconstruire les infrastructures de base (routes et réseau électrique) détruites pendant la guerre civile. Ce conflit, qui a fait quelque 120 000 morts de 1991 à 2002, a été l'un des plus sanglants de l'histoire contemporaine en Afrique.

Des progès pas suffisants selon les opposants d'Ernest Koroma. « La majorité du peuple souffre dans ce pays », affirme l'un d'eux, Mohamed Jango, 43 ans, qui travaille dans un agence de publicité. « Tout le monde ne va pas profiter des routes (...) tout le monde n'a pas de véhicule », dit-il. Un autre, Ibrahima Ba, juge les améliorations apportées par le régime Koroma « cosmétiques ». « Avoir à manger juste pour un jour est diffcile », dit-il.

Pays aux ressources naturelles considérables - diamants, bauxite, or, minerai de fer et pétrole sur le point d'être exploité - la Sierra Leone a une économie fragile et les revenus de ses richesses sont mal répartis. Le taux de chômage chez les jeunes, majoritaires au sein d'une population de près 6 millions de personnes, varie de 60% à 65%. Le taux de mortalité maternelle et infantile reste l'un des plus élevés au monde et l'espérance de vie est de seulement 47 ans.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Sierra Leone

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leurs territoires. Grâce à une carte [...]

Gambie : Yahya Jammeh suspend les vols en provenance des pays touchés par Ebola

La Gambie a suspendu tous les vols en provenance de Guinée, du Liberia et de Sierra Leone pour prévenir toute contamination par le virus Ebola.[...]

Amadou Alpha Sall : "Aucun pays n'est suffisamment éloigné pour être protégé d'Ebola"

Le virus Ebola continue de se propager en Afrique de l'Ouest. Parti de Guinée, il a notamment atteint le Liberia et des cas sont suspectés en Sierra Leone et au Mali. Interview du docteur Amadou Alpha Sall, directeur[...]

Ebola : la France prend des mesures de sécurité à l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle

Selon "Le Parisien", qui s'est procuré jeudi une note de la Direction générale de la santé, la France a décidé de renforcer ses mesures de sécurité pour l'accueil[...]

Fièvre hémorragique : la Guinée tente toujours d'enrayer la propagation

La Guinée et ses partenaires poursuivaient samedi leurs efforts pour enrayer la propagation de l'épidémie de fièvre hémorragique virale, dont des cas d'Ebola, avec l'appui de l'Union[...]

Quinze ans après, l'ONU ferme sa mission de paix en Sierra Leone

Après quinze années de présence dans le pays, le Bureau intégré des Nations unies pour la consolidation de la paix en Sierra Leone (Binucsil) ferme ses portes. Une cérémonie[...]

Nucléaire : révélations sur les retombées radioactives de la bombe A française en Afrique

Des documents récemment déclassifiés par le ministère français de la Défense apportent un éclairage nouveau sur l'étendue des retombées radioactives des essais[...]

Élections : Partira ? Partira pas ?

Kabila, Kagamé, Sassou Nguesso, Sirleaf, Boni Yayi... Ils sont douze chefs d'État confrontés au même choix : s'en tenir à la Constitution et ne pas briguer un nouveau mandat ou tenter de[...]

Mandats présidentiels : onze hommes, une femme... un même dilemme

La loi fondamentale de leur pays leur interdit en principe de se représenter. À moins qu'elle ne change...[...]

Sénégal : Dakar accueille deux sommets de l'UEMOA et de la Cedeao

Deux sommet des chefs d'État de l'Afrique de l'Ouest - un de l'UEMOA, puis un autre de la Cedeao - se tiennent consécutivement à Dakar, les 24 et 25 octobre. Au programme : la création d'une zone[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers