Extension Factory Builder
16/11/2012 à 10:45
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des soldats centrafricains. Des soldats centrafricains. © AFP

Une fusillade a fait quatre victimes au sein de l’armée centrafricaine dans la nuit du mercredi 15 au jeudi 16 novembre, dans la région de Birao, au nord de la République centrafricaine. Selon une source préfectorale, des heurts auraient éclaté entre militaires de la force tripartite composée de soldats centrafricains, tchadiens et soudanais.

Aucune déclaration officielle n’a encore été faite de la part des autorités centrafricaines. Mais une source préfectorale à Birao, dans le nord de la République centrafricaine, a évoqué un incident au sein de la force tripartite déployée dans la région. « Un soldat centrafricain en faction a fait obligation à un soldat tchadien qui regagnait sa base de s'arrêter, mais celui-ci a répondu par des tirs. Le Centrafricain a riposté, le blessant grièvement, et suscitant la colère de ses compagnons qui ont déclenché la fusillade qui a fait quatre morts centrafricains et deux blessés tchadiens », a déclaré cette source.

Population paniquée

« Les tirs ont alerté la base laissant croire que c'était une attaque », a ajouté une source militaire. « L'intensité des tirs au cours de cette fusillade a fait fuir une bonne partie de la population de Birao vers les régions voisines et en direction de la brousse », a-t-elle souligné.

La force tripartite a été mise en place en accord avec les gouvernements centrafricain, soudanais et tchadien. Basée au Soudan, celle-ci se déploie dans les trois pays afin de contrer les problèmes sécuritaires aux frontières.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Centrafrique

Centrafrique : après la mort d'un musulman à Bangui, une fillette a été tuée en représailles

Centrafrique : après la mort d'un musulman à Bangui, une fillette a été tuée en représailles

Une fillette a été tuée jeudi à Bangui en représailles après la mort d'un commerçant musulman quelques heures plus tôt. De quoi raviver les tensions entre chrétiens et [...]

Élections en Centrafrique : au moins 17 millions de dollars manquent à l'appel

À l'ouverture d'une conférence sur l'aide à la Centrafrique à Bruxelles, la présidente de la transition centrafricaine, Catherine Samba-Panza, a exhorté mardi la communauté[...]

Centrafrique : Catherine Samba-Panza reçue le 27 mai à l'Élysée

La présidente de la transition centrafricaine, Catherine Samba-Panza, doit être reçue le 27 mai à l'Élysée par le chef de l'État français, François Hollande, a appris[...]

Centrafrique : un neveu de François Bozizé porte plainte contre Michel Sapin

Ange Ouefio Goningai, un neveu de l'ex-président de la République centrafricaine François Bozizé, a porté plainte contre le ministre français des Finances, à qui il reproche le gel[...]

Centrafrique : plus de 350 enfants-soldats relâchés par des groupes armés

Plus de 350 enfants-soldats, dont plusieurs âgés de moins de 12 ans, ont été libérés jeudi par des groupes armés centrafricains, à la suite d'un accord signé avec[...]

Centrafrique : ce qu'il faut retenir du forum de Bangui

Le forum de Bangui s'est achevé lundi par une cérémonie solennelle organisée à l'Assemblée nationale. Pendant une semaine, près de 600 participants venus des quatre coins du pays[...]

Centrafrique : CSP, son ministre et les "grandes oreilles"

Après l'affaire du prêt angolais dont les modalités et la répartition ont beaucoup fait jaser à Bangui, le gouvernement de transition que préside Catherine Samba-Panza (CSP)[...]

Centrafrique : la justice française va enquêter sur l'affaire des viols sur mineurs

Le procureur de la République de Paris a annoncé jeudi que des juges français vont enquêter sur les accusations de viols commis par des militaires de l’opération Sangaris sur des mineurs[...]

Viols sur mineurs : la Centrafrique va engager des poursuites contre les militaires français accusés

L'État centrafricain va engager des poursuites contre les militaires français accusés de viol d'enfants à Bangui.[...]

Centrafrique : les groupes armés s'engagent à libérer leurs enfants-soldats

En marge du Forum de Bangui, huit groupes rebelles centrafricains ont signé mardi un accord avec le pouvoir au sujet de la libération des enfants-soldats enrolés de force dans leurs troupes. Un pas important[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers