Extension Factory Builder
14/11/2012 à 16:17
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Emmanuel Adebayor est revenu en sélection togolaise le 14 octobre, face au Gabon. Emmanuel Adebayor est revenu en sélection togolaise le 14 octobre, face au Gabon. © AFP

Nommé sélectionneur du Togo pour deux matchs en novembre 2011, puis pour deux ans en janvier dernier, l’ancien international français Didier Six (58 ans, 52 sélections) est parvenu à qualifier les Éperviers pour la CAN 2013 en Afrique du Sud (19 janvier-10 février). Pas mal pour une première expérience sur un banc de touche…

Jeune Afrique : débuter une carrière d’entraîneur à 57 ans, c’est plutôt rare…

Didier Six : Pourtant, j’avais les diplômes pour entraîner… J’en avais envie, je m’en sentais capable, mais dans ce milieu, il faut avoir les bonnes relations, appartenir à certains réseaux… Après ma carrière de joueur [notamment à Valenciennes, Lens, Marseille, Stuttgart, Aston Villa et Galatasaray Istanbul, NDLR], j’ai travaillé dans l’événementiel, mais je souhaitais revenir dans le foot. J’ai été approché par le Congo et le Togo. J’ai rencontré Gabriel Ameyi, le président de la fédération togolaise, il m’a fait confiance.

Le Togo n’a pas la réputation d’être la sélection la plus facile d’Afrique…

Les préparatifs des Éperviers

Après un déplacement au Maroc le 14 novembre, Le Togo se retrouvera le 27 décembre à Lomé. Les Éperviers partiront le lendemain à Oman, où ils affronteront la sélection dirigée par Paul Le Guen, l’ancien sélectionneur du Cameroun, avant de revenir au pays jusqu’au 6 janvier. Ils partiront ensuite en stage à Accra jusqu’au 12 janvier, au centre technique Lizzy’s Complex de Marcel Desailly. Le 13, le Togo devrait accueillir le Bénin à Lomé, avant de s’installer à Rustenburg.

Mais le métier d’entraîneur n’est facile nulle part ! J’ai accepté la proposition togolaise parce que savais, avant de signer, qu’il y avait un potentiel intéressant. Mais j’ai aussi posé certaines conditions, sur les conditions de voyage, de logement, d’entraînement, la qualité du matériel, la discipline. Car plusieurs joueurs refusaient à cause des problèmes d’organisation.

Comment avez-vous fait pour convaincre Emmanuel Adebayor de revenir en sélection ?

C’est le meilleur joueur togolais. Et on avait besoin de lui. Il a eu des échos positifs de Lomé sur la nouvelle organisation de la sélection. On a discuté, et je lui ai dit que j’avais besoin d’un patron. Il a observé, puis il a accepté de revenir pour les matches face au Gabon lors du dernier tour qualificatif pour la CAN (1-1, 2-1). Il a marqué deux buts. J’espère qu’il va avoir plus de temps de jeu en club, car il n’est guère utilisé à Tottenham (Angleterre).

La qualification du Togo pour la CAN est perçue comme un exploit…

Ce n’est pas ma vision des choses. Même si les dernières années ont été difficiles, le Togo a des joueurs de valeur, comme Adebayor, Agassa (Reims), Romao (Lorient), Boukari (Wolverhampton), Gapké (Nantes), et j’en passe. Tout le monde pense que nous serons éliminés dès le premier tour de la CAN parce que nous affronterons l’Algérie, la Côte d’Ivoire et la Tunisie. Je pense qu’on peut étonner. Mais attention : je ne saute pas de joie parce qu’on s’est qualifiés. Il y a encore beaucoup à faire.
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Togo

Togo : démission du Premier ministre et de son gouvernement

Togo : démission du Premier ministre et de son gouvernement

  Le Premier ministre togolais Kwesi Séléagodji Ahoomey-Zunu a remis sa démission et celle de son gouvernement au président Faure Gnassingbé qui l'a acceptée, a annoncé la[...]

Technologies : quand WhatsApp bouscule les codes de la communication politique en Afrique

Lancée depuis bientôt cinq ans, l’application de messagerie internet WhatsApp a conquis les smartphones de millions d’utilisateurs dans le monde. Très utilisé en Afrique, l’outil[...]

Togo : Fabre ne lâche rien

Obstiné, le candidat de l'ANC ne reconnaît toujours pas sa défaite. Et rêve secrètement du statut de chef de l'opposition.[...]

Togo : Faure Gnassingbé, que va-t-il faire de sa victoire ?

Ce n'est pas tout d'être réélu - fût-ce largement. Le président Faure Gnassingbé va devoir faire le ménage dans son parti et jusqu'au sein du gouvernement. L'efficacité[...]

Alberto Olympio : "Je ne suis pas payé pour siphonner les voix de l'opposition togolaise"

De passage à Paris le 14 mai, au lendemain de la présidentielle qui a vu la réélection de Faure Gnassingbé, Alberto Olympio, leader du parti des Togolais (opposition), a répondu sans[...]

Togo : manifestation de l'opposition pour contester les résultats de la présidentielle

Des milliers de partisans de l’opposition ont défilé samedi à Lomé pour protester contre les résultats de la présidentielle du 25 avril, remportée par le président[...]

Polémique : pourquoi le cas Adebayor divise les Togolais

Adulé par une majorité de ses compatriotes, le footballeur international togolais Emmanuel Adebayor se retrouve depuis fin avril en pleine polémique. Il a rendu publics tour à tour son soutien à[...]

Togo : Emmanuel Adebayor lave (encore) son linge sale sur Facebook

Le feuilleton des révélations familiales d’Emmanuel Adebayor s’est poursuivi ce dimanche avec une nouvelle publication du footballeur togolais sur sa page Facebook. Cette fois-ci, c’est Rotimi[...]

Togo : cartographie électorale de la présidentielle du 25 avril

Proclamé vainqueur par la Cour constitutionnelle le 3 mai, Faure Gnassingbé a prêté serment le lendemain pour un troisième quinquennat à la tête du pays. Il a obtenu près de[...]

Togo : quand Emmanuel Adebayor lave son linge sale sur Facebook

Emmanuel Adebayor a réglé mardi soir ses comptes avec plusieurs membres de sa famille, sur Facebook. Un déballage 2.0 destiné à "servir de leçon" aux familles africaines, avance[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers