Extension Factory Builder
14/11/2012 à 09:24
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le chef des rebelles du M23 le 8 juillet 2012 près de la frontière ougandaise. Le chef des rebelles du M23 le 8 juillet 2012 près de la frontière ougandaise. © AFP

Les États-Unis ont annoncé, mardi 13 novembre, qu'ils plaçaient Sultani Makenga, chef des rebelles du Mouvement du 23 mars (M23), sur leur liste noire pour son implication dans le conflit en République démocratique du Congo (RDC).

C'est un coup dur pour Sultani Makenga. Mardi, Washington a annoncé qu'il plaçait le chef des rebelles congolais du M23 sur sa liste noire des personnes physiques ou morales sanctionnées pour leur participation au conflit en RDC.

Le département du Trésor, à l'origine de cette décision, accuse Makenga d'être « responsable d'horreurs à grande échelle contre la population en RDC, notamment du recrutement d'enfants soldats et de campagnes de violence contre les civils ».

Le ministère affirme également dans un communiqué que Makenga a reçu des cargaisons d'armement en violation de l'embargo international sur les armes qui vise la RDC. Les éventuels avoirs que Makenga pourrait détenir aux États-Unis sont désormais gelés. La mesure du Trésor expose également à des poursuites pénales les ressortissants américains qui viendraient à commercer avec lui.

Kampala et Kigali

Le M23 (Mouvement du 23 mars) est formé d'anciens rebelles qui, après avoir été intégrés en 2009 dans l'armée congolaise, se sont mutinés et combattent depuis le mois de mai l'armée régulière dans l'est du pays, aux confins du Rwanda et de l'Ouganda.

Le 19 octobre, le Conseil de sécurité de l'ONU avait exprimé son « soutien sans réserve » aux experts des Nations unies qui accusent ces deux pays d'armer le M23. Il avait également menacé implicitement de prendre des sanctions contre de hauts responsables à Kampala et Kigali.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

RDC : les miliciens Enyele ont-ils attaqué le camp militaire Tshatshi ?

RDC : les miliciens Enyele ont-ils attaqué le camp militaire Tshatshi ?

Quelques jours après l'attaque contre le camp militaire Tshatshi, le 22 juillet à Kinshasa, l'identité des assaillants et leurs motivations commencent à se préciser. Selon plusieurs sources dip[...]

Oreilles meurtries

Je vous ai parlé, il n'y a pas longtemps, de cet immeuble de vingt-deux niveaux situé sur le boulevard du 30-Juin, la plus grande artère du centre-ville de Kinshasa. Je vous ai dit que j'étais[...]

Mali - RDC : Nkulu Kalumba, un long chemin vers la liberté

À l'occasion de la Journée mondiale des réfugiés, le 20 juin, "Jeune Afrique" et le HCR au Mali ont organisé un concours de journalisme. C'est l'article d'une jeune étudiante[...]

RDC : retour au calme à Kinshasa après l'attaque du camp militaire Tshatshi

Les autorités congolaises ont affirmé mardi avoir déjoué l'attaque d'un groupe d'inconnus armés contre le camp militaire Tshatshi, à Kinshasa. Le calme était de retour en fin[...]

RDC : le camp militaire Tshatshi attaqué, Kinshasa appelle au calme

Des tirs ont été entendus mardi après-midi au camp militaire Colonel Tshatshi dans la ville de Kinshasa. Selon nos informations, il s'agirait d'une attaque à la machette d'un groupe de personnes qui[...]

RDC : Tshisekedi toujours "pas actif"

L'opposant historique Étienne Tshisekedi, leader de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), était toujours hospitalisé mi-juillet. Les détails sur son état de[...]

RDC : Cour constitutionnelle, mode d'emploi

Le président Kabila a nommé, le 7 juillet dernier, les neuf membres de la Cour constitutionnelle de RDC. Juge pénal du président de la République et du Premier ministre, cette juridiction est[...]

Festival d'Avignon : tous en choeur avec Serge Kakudji

Le contre-ténor congolais a fait l'unanimité au Festival d'Avignon. Il y présentait une oeuvre à la croisée du baroque et des sonorités africaines.[...]

RDC : une coalition de l'opposition veut voir Kabila à la CPI

La coalition des forces politiques et sociales de l’opposition a lancé mercredi une pétition pour que le président congolais, Joseph Kabila, soit traduit devant la CPI pour crimes contre[...]

RDC 

"Esclavage sexuel" et "travail forcé" en RDC, MSF tire la sonnette d'alarme

MSF a dénoncé mercredi les violences que les milices armées des régions minières de l'est de la République démocratique du Congo infligent aux civils. Selon l'ONG, les exploitants[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers