Extension Factory Builder
14/11/2012 à 08:14
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
 Simone Gbagbo, le 4 février 2011 à Abidjan. Simone Gbagbo, le 4 février 2011 à Abidjan. © Sia Kambou/AFP

L'audition de Simone Gbagbo par la justice ivoirienne a commencé mardi 12 novembre à Odienné (Nord), et doit s'achever ce mercredi. Inculpée notamment de génocide, l'ancienne première dame doit s'expliquer sur son rôle pendant la crise postélectorale de 2010-2011.

Poursuivie pour génocide et crimes de sang, atteinte à la sûreté de l'État et infractions économiques, l’ancienne première dame Simone Gbagbo a commencé à être entendue par la justice ivoirienne, mardi 13 novembre, pour son rôle dans la crise postélectorale de 2010-2011. « L'audition a débuté cet après-midi à Odienné (Nord) et devrait se terminer demain (mercredi) », a indiqué hier une source judiciaire.

Depuis avril 2011 et la chute de son mari, Laurent Gbagbo, elle est maintenue en détention dans le cadre des enquêtes en cours sur les crimes commis durant la crise de 2010-2011. Avec elle et l’ex-président ivoirien, qui a été transféré à la CPI en novembre 2012, une vingtaine de personnalités pro-Gbagbo sont incarcérées dans plusieurs villes du Nord de la Côte d’Ivoire et accusées de crimes de sang ou de crimes économiques. Parmi elles, huit sont inculpées de génocide. Des dizaines de combattants de l'ancien régime sont eux aussi détenus partout dans le pays en attente de leur procès.

Gages de réconciliation

Depuis quelques semaines, le régime du président Alassane Ouattara souhaite accélérer la tenue des procès de plusieurs hauts responsables politiques pro-Gbagbo en détention, comme celui de Pascal Affi N'Guessan, l'ancien président du Front populaire ivoirien (FPI). L’idée est de relaxer ceux qui peuvent l’être de manière à donner des gages de réconciliation à une opposition décapitée, et de permettre à cette dernière de se structurer autour de quelques leaders « historiques ».

Abidjan aimerait ainsi favoriser le dialogue et l'apaisement dans un pays qui connaît depuis août un sérieux regain de tension, à la suite d'attaques armées contre les forces de sécurité et des sites sensibles. Les autorités ont imputé ces attaques à des pro-Gbagbo, ce que les tenants de l'ancien régime ont récusé.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire : confirmation de l'interdiction du congrès du FPI, Affi N'Guessan renforcé

Côte d'Ivoire : confirmation de l'interdiction du congrès du FPI, Affi N'Guessan renforcé

En déclarant mercredi "nul et non avenu" le congrès du Front patriotique ivoirien (FPI), la justice ivoirienne a donné raison à Pascal Affi N’Guessan, qui souhaitait d'abord voir tranch&[...]

Alassane Ouattara inaugure le troisième pont d'Abidjan

Construit en un peu plus de deux ans par les équipes de Bouygues, le pont à péage Henri Konan Bédié doit fluidifier la circulation de la capitale économique ivoirienne. Son ouverture[...]

Olam acquiert l'activité cacao d'ADM pour 1,3 milliard de dollars

Après avoir cédé plusieurs de ses activités en Afrique, Olam poursuit sa stratégie de recentrage en faisant l'acquisition de l'activité cacao d'ADM. L'opération permet au[...]

Vidéo : Yaya Touré et Benzema dans la "dream team" de Zidane

Rédacteur en chef spécial de l'émission de Canal+ "L'Équipe de dimanche" du 14 décembre, Zinédine Zidane a dévoilé le nom des 11 joueurs et des remplaçants[...]

Côte d'Ivoire : le parti de Gbagbo appelle la CPI à renoncer à ses poursuites

Le parti de Laurent Gbagbo a appelé vendredi la Cour pénale internationale (CPI) à abandonner ses poursuites contre l'ex-président ivoirien, son épouse et son ancien ministre Charles Blé[...]

Justice et réconciliation en Côte d'Ivoire : le rapport très critique de la FIDH

Dans son dernier rapport, la FIDH reste très sévère à l’égard du régime ivoirien et juge largement incomplètes les actions menées pour solder les comptes de la crise[...]

Exclusif. Blaise Compaoré est de retour à Yamoussoukro, en Côte d'Ivoire

Parti du Maroc il y a quelques jours, l'ex-président burkinabè Blaise Compaoré a atterri vendredi matin à Yamoussoukro, en Côte d'Ivoire.[...]

La Côte d'Ivoire refuse toujours de livrer Simone Gbagbo à la CPI

LA CPI a sommé jeudi la Côte d'Ivoire de lui livrer Simone Gbagbo, l'épouse de l'ancien président. Elle a aussi confirmé quatre charges de crimes contre l'humanité contre Charles[...]

La CPI confirme les charges de crimes contre l'humanité pesant sur Charles Blé Goudé

Le procès de Charles Blé Goudé à la Cour pénale internationale (CPI) aura bien lieu. La chambre préliminaire de la Cour a confirmé jeudi quatre charges de crimes contre[...]

Côte d'Ivoire : la police empêche les pro-Gbagbo d'ouvrir leur congrès du FPI

Les forces de l'ordre étaient positionnées jeudi matin à Treichville pour empêcher les militants pro-Gbagbo de tenir un congrès du FPI reporté par décision judiciaire sur demande de[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers