Extension Factory Builder
13/11/2012 à 09:32
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Laurent Fabius devant le CGN à Tripoli le 12 novembre. Laurent Fabius devant le CGN à Tripoli le 12 novembre. © AFP

Dans un discours tenu le lundi 12 novembre devant le Congrès général national libyen (CGN), le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a affirmé que la France était prête à aider la Libye pour relever le défi de la sécurité.

En déplacement en Libye, Laurent Fabius est le premier responsable politique à s’être exprimé devant le CGN, élu le 7 juillet. « Nous serons (...) à vos côtés pour relever le défi de la sécurité », a-t-il déclaré lors de son discours, le 12 novembre.

« Je souhaite que notre coopération en matière de sécurité et de défense soit renforcée, pour vous aider à bâtir l’armée et la police dont la Libye a besoin. Si vous en exprimez le souhait, la France demandera à l'Union européenne qu'une aide vous soit apportée dans ce domaine primordial », a-t-il précisé.

En un an, depuis la chute de l'ex-guide Mouammar Kadhafi en octobre 2011, les autorités de transition parviennent difficilement à maintenir un niveau de sécurité homogène sur l’ensemble du territoire. Elles sont à la fois confrontées à des dizaines de milices armées incontrôlables qui font la loi dans le pays, et au déclenchement de conflits armées entre tribus ou régions rivales.

Surveillance des frontières

Dans son discours, le ministre français a également proposé l’aide de la France pour la surveillance des frontières, la Libye étant un pays de destination et de transit pour des centaines de milliers de migrants essentiellement africains.

« Le contrôle des frontières est d'autant plus pressant qu'au Sahel, la situation est instable et peut avoir des conséquences sur votre territoire et dans l'ensemble de la région. La France vous y aidera si vous le souhaitez », a-t-il dit devant les 200 membres du CGN.

« Le développement économique et la reconstruction impliquent que vous puissiez efficacement contrôler vos frontières terrestres et maritimes. Sinon, la Libye risquerait d'être un espace livré au désordre et au terrorisme. Les Libyens n'en veulent pas, nous non plus », a lancé le ministre, avant de conclure : « Vous le savez comme moi, il n'y a pas de démocratie sans sécurité. Il n'y a pas de sécurité sans rétablissement de l'autorité de l'État. Vous êtes les représentants du peuple, et à ce titre, vous incarnez et devez incarner l'autorité légitime. Vous aurez tout notre soutien pour que cette autorité soit effective ».

Accompagné d'Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, M. Fabius s'est également entretenu avec le président du CGN, Mohamed al-Megaryef, et le nouveau Premier ministre, Ali Zidan. Le gouvernement de ce dernier devrait prêter serment mercredi 14 novembre.

Laurent Fabius s’est ensuite envolé pour rejoindre le Caire où il participe, le 13 novembre, à une réunion ministérielle de la Ligue arabe et de l'Union européenne (UE).

(Avec AFP)

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Maghreb & Moyen-Orient

Égypte : un mort et plusieurs blessés dans un attentat devant la Cour suprême

Égypte : un mort et plusieurs blessés dans un attentat devant la Cour suprême

Une personne a été tuée et quatre blessées, dont un policier, dans l'explosion lundi d'une bombe au Caire, près de la Cour suprême égyptienne.[...]

Gouvernance : le président namibien Pohamba remporte le prix de la Fondation Mo Ibrahim

Le président namibien Hifikepunye Pohamba, qui doit céder sa place d'ici la fin du mois à son successeur, a remporté jeudi le prix de la Fondation Mo Ibrahim pour la bonne gouvernance en[...]

Algérie : une manifestation anti-gaz de schiste dégénère

Une quarantaine de policiers ont été attaqués et deux bâtiments incendiés, ce dimanche, lors d'une manifestation contre le forage de puits d'exploration du gaz de schiste, à In Salah, dans[...]

Égypte : Sissi, le Poutine arabe qui veut "terroriser les terroristes"

En achetant des avions français et du matériel russe, le président entend montrer à l'allié américain que son pays peut s'émanciper. Et diversifier ses partenariats.[...]

Syrie : l'opposition rejette le plan de trêve de l'ONU à Alep

L'opposition militaire et politique dans la province d'Alep a rejeté dimanche le plan du médiateur de l'ONU en Syrie pour une suspension des combats à Alep, la grande ville du nord ravagée par la[...]

Égypte : les législatives reportées après une décision de justice

Les élections législatives, prévues entre le 21 mars et le 7 mai en Égypte, vont être reportées après que la justice a considéré anticonstitutionnelle la loi les[...]

Égypte : la justice déclare le mouvement palestinien Hamas "terroriste"

Un tribunal égyptien a classé samedi comme organisation "terroriste" le mouvement palestinien Hamas, selon une source judiciaire, alors que les autorités égyptiennes accusent le groupe[...]

Indignation après la destruction de trésors archéologiques en Irak

Une vidéo montrant des jihadistes du groupe État islamique (EI) en train de détruire des sculptures pré-islamiques en Irak a suscité l'indignation dans le monde et la crainte que d'autres[...]

Qui est Al-Fawwaz, condamné pour les attentats de Dar es-Salaam et Nairobi en 1998 ?

Khalid al-Fawwaz, un Saoudien présenté comme un fidèle lieutenant d'Oussama Ben Laden, a été reconnu coupable de complot en lien avec les attentats contre les ambassades américaines[...]

Terrorisme : l'étonnante histoire du premier Sud-Africain à avoir rejoint Daesh

Un jeune Sud-Africain, se présentant sous le nom d’Abu Hurayra Al-ifriki, assure avoir rejoint les rangs de l’État islamique en Syrie. Une information qui n’a pas encore été[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121113091725 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121113091725 from 172.16.0.100