Extension Factory Builder
13/11/2012 à 08:28
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Les députés congolais, le 12 novembre 2012 à Kinshasa. Les députés congolais, le 12 novembre 2012 à Kinshasa. © Junior D.Kannah/AFP

Lundi 12 novembre, le Premier ministre de la RDC, Augustin Matata Ponyo, a dû défendre pied à pied son budget 2013 devant des députés qui réclament un doublement de leur salaire sans l'obtenir. De là à voir un rapport de cause à effet entre leur frustration et leur mauvaise volonté...

Laissés de côté par la République ? Incompris et méprisés ? Ou simples enfants gâtés ? Quoi qu’il en soit, les députés congolais n'ont pas une très grande réputation d'efficacité même s'ils restent très… gourmands. Alors que leur train de vie a été récemment revu à la baisse, leurs émoluments mensuels passant de 6 000 à 4 250 dollars, ils réclament depuis plusieurs mois un doublement de leur salaire, pour rejoindre les sénateurs qui gagnent selon eux quelque 13 000 dollars par mois.

À l'ouverture de la session parlementaire, la majorité présidentielle a ainsi présenté une motion en ce sens, qui a été rejetée par le bureau. Du coup, c’est une vraie fronde qui s’est levée contre le Premier ministre Augustin Matata Ponyo, à l’heure d’étudier le budget 2013 qui, selon des éléments publiés dans la presse, comporte un déficit de plus de 100 milliards de francs congolais (85 millions d'euros) sur un total de 7 000 milliards.

Reddition des comptes

Et dès l’ouverture de la plénière, lundi 12 novembre, au Palais du Peuple, les discussions se sont corsées. Mata Ponyo a notamment été mis en difficulté car les comptes de 2011 n’ont pas encore été rendus. Et la majorité a vacillé, jusqu'à ce que le président de l'Assemblée, Aubin Minaku, siffle la fin de la récréation en affirmant que la reddition des comptes pouvait suivre et non précéder l'étude du futur budget.

Pendant de longs moments, la majorité présidentielle a ainsi été sensible aux arguments de l’opposition. « Comment voulez vous moderniser la RDC avec un budget si modeste ? » avait notamment demandé, mardi 6 novembre, Jean Claude Vuemba Luzemba, du Mouvement du peuple congolais pour la République. Qui s’est aussi interrogé sur les recettes pétrolières. Officiellement, un accord de partage de production signé avec l'Angola en 2009 aurait rapporté 9 millions de barils en 2012 pour une estimation de 600 millions de dollars de recettes. Mais aucune prévision pour 2013 n'a pu être établie, et d'autres revenus pétroliers auraient aussi été escamotés, a précisé le député.

Explosion de la masse salariale

Lundi, les députés ont donc poussé le gouvernement à réagir. Ils ont d’abord énuméré les ponts sur le point de s'écrouler, les routes qui se dégradent, les lignes à haute tension en attente d'installation et les campagnes de vaccinations qui ne sont faites que par les organisations internationales. Selon eux, les ressources attribuées aux provinces sont aussi réparties de manière injuste : il y en aurait trop pour le Katanga (sud-est), d'où est originaire le président Joseph Kabila, ainsi que pour Kinshasa et le Bas-Congo (ouest).

Le Premier ministre a dû leur expliquer que la maîtrise budgétaire était une nécessité… D'autant que la masse salariale des fonctionnaires était passée de 12,5 milliards de francs congolais (10 millions d'euros) en 2001 à… 891,5 milliards (700 millions d'euros) en 2012 ! Soit une multiplication par 70...Et de rappeler que, pendant la même période, le nombre de fonctionnaires était passé quant à lui de 389 000 à 712 000. Le budget, déclaré recevable par un vote à mains levées, à finalement été transmis à la commission des finances.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

RDC : que deviennent les militants congolais arrêtés le 15 mars ?

RDC : que deviennent les militants congolais arrêtés le 15 mars ?

Près de deux semaines après leur arrestation à l’issue d’une conférence de presse organisée avec les responsables de Y’en a marre et le Balai citoyen, plusieurs militants congol[...]

Mouvements citoyens africains : qui sont ces jeunes leaders qui font du bruit ?

Citoyens avant tout, ils se sont pourtant imposés comme des acteurs politiques à part entière. Smockey le Burkinabè, Fadel Barro le Sénégalais, Fred Bauma le Congolais... Voici notre[...]

Rififi à Conakry

Difficile de s'y retrouver quand pouvoirs et oppositions font des calendriers électoraux un enjeu majeur de la démocratie.[...]

RDC : la Monusco reconduite, mais réduite

La Monusco comptera 2 000 soldats de moins. Cette reconduction du mandat de la force onusienne survient en pleine brouille entre les Nations unies et Kinshasa.[...]

RDC : les Américains derrière les mouvements citoyens ?

Les autorités congolaises, qui ont durement mis fin à la rencontre entre les mouvements citoyens étrangers et congolais la semaine dernière, ont trouvé en Washington un responsable à ce[...]

RDC : trente éléphants tués en quinze jours par des braconniers dans le parc de la Garamba

Trente éléphants ont été abattus en deux semaines dans le Parc national de la Garamba, dans le nord-est de la RDC. Les responsables du parc accusent un groupe de braconniers soudanais d'avoir commis[...]

RDC : remous dans la majorité au sujet de la loi électorale

Sept partis de la majorité congolaise (RDC) ont exprimé leurs inquiétudes sur la révision de la Constitution. Après une réunion agitée, ils ont fini par rentrer dans le rang. [...]

RDC : face aux rebelles rwandais, l'armée progresse sans vrai combat

"Une guerre sans combattants?" L'armée congolaise progresse au Sud-Kivu face à des rebelles rwandais des FDLR qui préfèrent fuir, faisant craindre que les problèmes causés par[...]

RDC - Football : Florent Ibenge, le plafond de verre et le tremplin chinois

En moins de deux ans, Florent Ibenge s’est construit une belle notoriété internationale, en qualifiant l’AS Vita Club pour la finale de la Ligue des champions 2014, puis en installant la RDC sur la[...]

RDC : pourquoi dix militants congolais sont-ils toujours sous les verrous ?

Arrêtés le 15 mars à Kinshasa, à l’issue d’une conférence de presse organisée avec les responsables de Y’en a marre et le Balai citoyen, dix militants congolais[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121113081440 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121113081440 from 172.16.0.100