Extension Factory Builder
12/11/2012 à 15:48
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Un policier blessé dans une embuscade, le 11 novembre 2012 à l'hôpital à Nairobi. Un policier blessé dans une embuscade, le 11 novembre 2012 à l'hôpital à Nairobi. © AFP

Une embuscade sans précédent a fait 42 morts parmi des policiers dans le Nord du Kenya, samedi 10 novembre. Ils poursuivaient des voleurs de bétail qui auraient utilisé des armes lourdes dans cette attaque.

Mis à jour le 12 novembre 2012 à 17h30

Quarante-deux policiers ont été tués, samedi 10 novembre, dans le nord du Kenya, suite à une embuscade survenue sur le territoire de la localité de Baragoi. Lundi 12 novembre, un précédent bilan avait fait état de 31 victimes, alors que le chiffre de 26 avait été avancé la veille. « Le nombre de policiers tués est désormais de 42, des corps supplémentaires ont été retrouvés lundi après-midi », explique un communiqué publié lundi soir sous le couvert de l'anonymat par un responsable de la police kényane. « Nous n'avons jamais perdu un aussi grand nombre d'agents », ajoute ce responsable de la police kényane.

Les forces de police avaient été envoyées à la poursuite d’un groupe de voleurs de bétail, qui étaient déjà soupçonnés d’avoir tué 13 personnes au cours d’un précédent vol dans la région, le 30 octobre. Les policiers sont toutefois tombés dans une embuscade sans précédent, face à des bandits mieux équipés, notamment en armes lourdes, ont rapporté des témoignages d’habitants.

Escalade

Ces événements illustrent une escalade de la violence dans le Nord du Kenya. Les vols de bétails et les accrochages entre communautés, notamment dus à la raréfaction des points d’eau et des zones de pâturages, font chaque année des dizaines de morts. Surtout, de plus en plus d’armes à feu sont disponibles et sont disséminées dans la région.

De son côté, l’armée souffre de son manque d’expérience et de la faiblesse de son équipement. « Il est temps de prendre des mesures sérieuses afin de nous assurer que la police dispose de l'appareil adéquat pour s'occuper des criminels. Le fait que plus de 30 policiers aient été tués d'un seul coup soulève de graves inquiétudes », a ainsi estimé Wilfred Kaponi, président de la Commission parlementaire de la Sécurité, lundi après-midi, avant que le bilan ne soit revu à la hausse.

Déjà, en août et septembre, la police avait essuyé des critiques quand à son incapacité à mettre fin aux règlements de comptes, notamment dans la région du delta de la rivière de la rivière Tana, où plus 100 morts avaient péri dans des attaques.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Kenya

Terrorisme : les tueurs de l'attaque de Garissa étaient-ils tous kényans ?

Terrorisme : les tueurs de l'attaque de Garissa étaient-ils tous kényans ?

Et si le commando islamiste qui a attaqué le 2 avril l'université kényane de Garissa, faisant 148 morts dont 142 étudiants, était uniquement composé de Kényans ? C'est en tout cas [...]

Kenya : pendant l'attaque de Garissa, l'avion du commando d'intervention transportait la famille d'un chef de la police

Sept heures. C'est le temps qu'il aura fallu à la police pour arriver sur les lieux de l'attaque de Garissa. La polémique est d'autant plus forte au Kenya que le chef de la brigade aérienne a reconnu mardi[...]

Attaque de Garissa : les Somalis du Kenya dans la crainte de représailles

Montrée du doigt à chaque attentat commis par les Shebab, la communauté somalie du Kenya craint de nouvelles représailles après l'attaque de Garissa. Reportage dans le quartier d'Eastleigh,[...]

Kenya : les violeurs de "Liz" condamnés à 15 ans de prison

L'avocate de "Liz", la jeune adolescente violée, battue et laissée pour morte dans une fosse septique en juin 2013, a annoncé lundi que trois des six bourreaux de la victime ont été[...]

Kenya : un mort, 150 blessés dans une panique après une explosion accidentelle sur un campus

Un étudiant est mort et quelque 150 ont été blessés dimanche sur un campus de Nairobi dans un mouvement de panique suscité par l'explosion d'un câble électrique qui a fait craindre[...]

Marathon de Paris : le Kényan Mark Korir l'emporte en 2 h 05 min 48 sec

Le Kényan Mark Korir, 30 ans, a remporté dimanche la 39e édition du marathon de Paris en 2 heures 05 minutes 48 secondes, son premier succès de prestige dans un marathon international.[...]

"Bingo's Run" : James A. Levine, accro à la vie

Mené tambour battant, le nouveau roman de James A. Levine nous entraîne au pas de course à la poursuite de Bingo, enfant débrouillard du plus gros bidonville de Nairobi.[...]

Kenya : des ONG et des sociétés de transfert soupçonnées de financer les Shebab

Après le massacre perpétré jeudi 2 avril dans l'université de Garissa par un commando Shebab, le gouvernement kényan passe à l'offensive sur le plan financier. Il espère couper[...]

Kenya : Kenyatta sous pression après l'attaque de Garissa

Après l'attaque meurtrière contre l'université de Garissa, il est urgent pour le président kényan de réduire le danger terroriste - au lieu de le minimiser en espérant[...]

Massacre de Garissa : un sixième suspect arrêté par la police kényane

Un sixième suspect a été arrêté mardi par la police kényane. Cinq Kényans et un Tanzanien sont désormais soupçonnés d'avoir apporté leur aide au[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121112153749 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121112153749 from 172.16.0.100