Extension Factory Builder
12/11/2012 à 15:48
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Un policier blessé dans une embuscade, le 11 novembre 2012 à l'hôpital à Nairobi. Un policier blessé dans une embuscade, le 11 novembre 2012 à l'hôpital à Nairobi. © AFP

Une embuscade sans précédent a fait 42 morts parmi des policiers dans le Nord du Kenya, samedi 10 novembre. Ils poursuivaient des voleurs de bétail qui auraient utilisé des armes lourdes dans cette attaque.

Mis à jour le 12 novembre 2012 à 17h30

Quarante-deux policiers ont été tués, samedi 10 novembre, dans le nord du Kenya, suite à une embuscade survenue sur le territoire de la localité de Baragoi. Lundi 12 novembre, un précédent bilan avait fait état de 31 victimes, alors que le chiffre de 26 avait été avancé la veille. « Le nombre de policiers tués est désormais de 42, des corps supplémentaires ont été retrouvés lundi après-midi », explique un communiqué publié lundi soir sous le couvert de l'anonymat par un responsable de la police kényane. « Nous n'avons jamais perdu un aussi grand nombre d'agents », ajoute ce responsable de la police kényane.

Les forces de police avaient été envoyées à la poursuite d’un groupe de voleurs de bétail, qui étaient déjà soupçonnés d’avoir tué 13 personnes au cours d’un précédent vol dans la région, le 30 octobre. Les policiers sont toutefois tombés dans une embuscade sans précédent, face à des bandits mieux équipés, notamment en armes lourdes, ont rapporté des témoignages d’habitants.

Escalade

Ces événements illustrent une escalade de la violence dans le Nord du Kenya. Les vols de bétails et les accrochages entre communautés, notamment dus à la raréfaction des points d’eau et des zones de pâturages, font chaque année des dizaines de morts. Surtout, de plus en plus d’armes à feu sont disponibles et sont disséminées dans la région.

De son côté, l’armée souffre de son manque d’expérience et de la faiblesse de son équipement. « Il est temps de prendre des mesures sérieuses afin de nous assurer que la police dispose de l'appareil adéquat pour s'occuper des criminels. Le fait que plus de 30 policiers aient été tués d'un seul coup soulève de graves inquiétudes », a ainsi estimé Wilfred Kaponi, président de la Commission parlementaire de la Sécurité, lundi après-midi, avant que le bilan ne soit revu à la hausse.

Déjà, en août et septembre, la police avait essuyé des critiques quand à son incapacité à mettre fin aux règlements de comptes, notamment dans la région du delta de la rivière de la rivière Tana, où plus 100 morts avaient péri dans des attaques.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Kenya

Vidéo : les députés kényans en viennent aux mains lors du vote d'une loi antiterroriste

Vidéo : les députés kényans en viennent aux mains lors du vote d'une loi antiterroriste

Le vote d'une loi sécuritaire très controversée jeudi par l'Assemblée nationale kényane s'est déroulé dans un chaos indescriptible. Les membres de l'opposition dénoncent un c[...]

Infrastructures : les 10 projets africains qui ont marqué 2014

Le cabinet d'audit et de conseil KPMG vient de publier l'édition 2014 de son classement des 100 projets d'infrastructure de "classe mondiale". Une dizaine d'entre eux se trouvent sur le continent. Revue de[...]

Au Kenya, des "Jeux Olympiques masaï" pour sauver les derniers lions

Bondissant dans les airs, brandissant leurs lances en guise de javelots, les chasseurs de lions du Kenya ont rivalisé d'adresse samedi lors de "Jeux Olympiques masaï" organisés pour sauver ces fauves[...]

Kenya : le gouvernement a-t-il mis sur pied des escadrons de la mort contre des islamistes ?

Furieux, le gouvernement kényan a ordonné mardi 9 décembre une enquête sur les personnes impliquées dans un reportage de la chaîne de télévision qatarie Al-Jazira accusant la[...]

Kenya : la CPI abandonne les poursuites contre le président Kenyatta

La Cour pénale internationale (CPI) a décidé vendredi d'abandonner ses poursuites contre le président kényan, Uhuru Kenyatta.[...]

Rwanda - Me Cantier : "J'ignore qui a enlevé Émile Gafirita"

Me François Cantier, avocat du Rwandais Émile Gafirita, répond aux questions de "Jeune Afrique" au sujet de l'enlèvement de son client, au Kenya, mi-novembre. L'ancien sous-officier devait[...]

CPI : les juges perdent patience dans l'affaire Kenyatta

Les juges de la CPI ont donné mercredi une semaine à la procureur Fatou Bensouda pour qu'elle démontre avoir rassemblé des preuves supplémentaires contre le président kényan Uhuru[...]

Uhuru Kenyatta : le Kenya "ne reculera pas" face aux "animaux enragés" Shebab

Le gouvernement kényan n'a pas tardé à réagir après l'attaque des Shebab ayant fait 36 morts près de Mandera dans la nuit de lundi à mardi. Le ministre de l'Intérieur a[...]

Kenya : des hommes armés tuent au moins 36 personnes dans le Nord-Est

Au moins 36 personnes ont été tuées par des hommes armés mardi matin dans le nord-est du Kenya. L'attaque a été revendiquée par les Shebab somaliens.[...]

Ces futurs ports qui vont changer la donne en Afrique

Entre sites traditionnels et plateformes de transbordement, un nouveau réseau d'interfaces émerge. Leur but : connecter l'intérieur des terres à la mer.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers