Extension Factory Builder
11/11/2012 à 16:08
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Une du J.A. n° 2705. Une du J.A. n° 2705. © J.A.

Dans son n° 2705, Jeune Afrique enquête sur les veuves de présidents africains, de l'ex-femme de Thomas Sankara (Burkina Faso) à celle de Mobutu Sese Seko (RDC), en passant par celle de Ahmadou Ahidjo (Cameroun) ou de Moktar Ould Daddah (Mauritanie)... Entre autres.

Quand elle a su que nous souhaitions la rencontrer, Andrée Kourouma Touré, 85 ans, nous a rappelé du portable de sa gouvernante. Puis un jeu de piste s’est engagé dans les rues de Rabat. Sur ses indications, un taxi nous a d’abord conduits dans le très chic quartier des ambassades, puis au centre commercial Soussi, d’où nous avons fait le reste du chemin à pied.

Méfiantes, les anciennes premières dames ne se laissent pas facilement approcher. Mais plusieurs d’entre elles ont accepté de se confier à Jeune Afrique, expliquant comment on vit ou survit après avoir côtoyé les cercles du pouvoir, mettant en avant leurs « reconversions », et dévoilant aussi leurs aspirations à se fondre dans l'anonymat.

Revers de fortune

Ainsi, trente-trois ans après le décès de son époux, rencontré alors qu’elle n’en avait que seize, Maria Eugénia Neto vit toujours à Luanda, loin de son Portugal natal. Amies du vivant de leurs conjoints, Mariem Ould Daddah (Mauritanie) et Germaine Ahidjo (Cameroun), ont quant à elle conservé des liens très forts. Mariem a obtenu la réhabilitation de la mémoire de son époux, le président Moktar Ould Daddah. À 82 ans, Germaine Ahidjo n’a pas eu la même chance, et se préoccupe plus de sa santé, toute à sa joie d’être devenue arrière-grand-mère.

Qu’en est-il de Marie-Thérèse Houphouët-Boigny ? On lui prête des revers de fortune, attribués à son goût immodéré pour les jeux de hasard. Et l’ex-impératrice Catherine Bokassa ? Raffinée, élégante et toujours belle, elle reste nostalgique de l’époque de son mari, « un grand homme, qui faisait marcher son pays ».

La veuve de Mobutu Sese Seko, Mama Bobi Ladawa rêve de son côté du jour où elle pourra retourner en RDC et s'adonner à l’agriculture dans sa ferme de Goloma, dans le nord du pays. Quant à Mama Sifa Mahanya Kabila, ex-femme de Laurent Désiré Kabila, elle aurait selon certains le pouvoir d’agir dans l’ombre pour résoudre les problèmes des uns et des autres.

Projecteurs

Les cas de ces anciennes femmes de présidents africains se suivent et ne se ressemblent pas. Médecin spécialiste en parasitologie et Sida, la Nigérienne Clémence Aïssa Baré se présente aujourd’hui comme « une femme active, partagée entre d’intenses occupations professionnelles, familiales et sociales ».

Fervente catholique la Rwandaise Agathe Habyarimana assiste à la messe tous les jours, dans la paisible banlieue de Paris où elle vit avec ses enfants. Quant à Mariam Sankara, son seul réconfort est de réaliser que le temps n’a pas effacé le souvenir de son mari de la mémoire des Africains. Un destin très différent de celui de la Gabonaise Patience Dabany qui, vie d’artiste oblige, s’est bien installée sous les projecteurs. Elle annonce même la sortie d’un album entièrement composé par… son président de fils, Ali Bongo Ondimba.

________

Pour en savoir plus sur la vie de ces veuves de présidents africains, lisez Jeune Afrique n°2705, en vente du 11 au 17 novembre 2012.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Continental

Technologies : quand WhatsApp bouscule les codes de la communication politique en Afrique

Technologies : quand WhatsApp bouscule les codes de la communication politique en Afrique

Lancée depuis bientôt cinq ans, l’application de messagerie internet WhatsApp a conquis les smartphones de millions d’utilisateurs dans le monde. Très utilisé en Afrique, l’outil s'inst[...]

C'est du vent !

Les voyages forment tout le monde, quel que soit l'âge de chacun. Il n'y a guère longtemps, je me suis retrouvé dans la capitale - que je préfère ne pas nommer - d'un pays[...]

Électricité : quel pilote pour la (future) Agence africaine ?

Pour la promotion de son "plan Marshall" électrique pour l'Afrique, Jean-Louis Borloo a rencontré trente-sept chefs d'État africains, qui, dans leur majorité, semblent adhérer au[...]

Maryse Condé : "Ma relation avec l'Afrique s'est fondée sur un mensonge"

L'écrivaine guadeloupéenne Maryse Condé publie une biographie culinaire. L'occasion de revenir avec elle sur sa relation avec l'Afrique et de dévoiler une facette aussi importante de sa[...]

Stromae, griot sarcastique malgré lui

Le chanteur belge Stromae est en tournée africaine. Ecoutées au premier degré ou pastichées, les chansons de son album "Racine carrée" illustrent la politique du continent.[...]

Esclavage : "Libres et sans fers", paroles captives

Dans un ouvrage récent, trois chercheurs explorent les archives judiciaires françaises à la recherche de témoignages d'esclaves. De très émouvantes voix d'outre-tombe.[...]

Comment la diaspora influence l'opinion politique africaine grâce aux médias en ligne

RFI, Jeune Afrique, Le Point Afrique, (ex-) Slate Afrique, Le Monde Afrique, Afrik.com, etc. En Afrique francophone, les médias panafricains les plus sérieux et les plus influents sont… basés en France.[...]

Mondial 2022 au Qatar : trois hauts dirigeants du football africain nommément accusés de corruption

Au mois de juin 2014, le "Sunday Times" publiait une enquête dénonçant l'existence d'un système de pots-de-vin ayant conduit à l’attribution de la Coupe du monde de football au[...]

Corsafrique : à Tasso, dans la vallée des croupiers

C'est à Tasso, en Corse-du-Sud, que Michel Tomi recrutait les employés de ses casinos. En sens inverse, il a aussi importé un peu d'Afrique sur l'île, au grand dam des nationalistes.[...]

Derrière la rhétorique des guerres climatiques

Philippe Roudier est chercheur, spécialiste des impacts du changement climatique en Afrique.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers