Extension Factory Builder
09/11/2012 à 17:51
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Barack Obama est le premier président à annoncer sa victoire sur Twitter. Barack Obama est le premier président à annoncer sa victoire sur Twitter. © DR

Twitter, symbole du web 2.0, peut parfois vous replonger dans un passé douloureux. Entre le 1er et le 7 novembre, la twittosphère a vu défiler abondance de messages haineux à l’encontre de Barack Obama, qualifié, à l’envi, de "nègre" ou de "singe". Or, un blog britannique a eu l’idée de cartographier la provenance de ces tweets racistes. Résultat : les États-Unis ne semblent pas tout à fait sortis de la guerre de Sécession.

Avoir un président noir depuis quatre ans et le réélire pour un second mandat ne pouvait pas, du jour au lendemain, faire disparaître les « préjugés » racistes. À en croire l’abondance d’insultes envers Barack Obama, via Twitter, du 1er au 7 novembre, lendemain de sa réélection, les États-Unis en font l’expérience.

Un blog britannique, FloatingSheep, a ainsi cherché à géolocaliser la provenance de ces tweets. « Nous avons sélectionné 395 des pires tweets haineux envers Obama que nous avons ensuite comparés avec le nombre total de tweets géolocalisés dans chaque État, sur la même période », expliquent les responsables. Et, sans grande surprise, c’est le Sud qui regroupe les États qui émettent proportionnellement le plus de tweets racistes. Le trio de « tête » se compose ainsi du Mississippi et de l’Alabama (loin devant) suivis de la Géorgie. Dans les dix premiers figurent également la Louisiane, le Tennessee, le Missouri et l’Utah avec sa capitale mormone Salt Lake City.

Fracture

Si cette carte montre une certaine fracture entre des États historiquement touchés par la ségrégation et le reste du territoire, il s’agit de les relativiser. Ainsi, la carte ne mesure pas le nombre d’utilisateurs mais de tweets. En publiant plusieurs messages d’affilée, un utilisateur n’aura donc aucun mal à faire « grimper le score » de son État.

Les régions les moins touchées sont logiquement celles du Nord-Est, autour de Washington, New-York, Boston ou Chicago, ainsi que la côte ouest dans les zones de San Francisco, Los Angeles et Seattle.

Par Mathieu Olivier (@MathieuOlivier)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

États-Unis : retour sur les destins brisés de neuf citoyens africains-américains

États-Unis : retour sur les destins brisés de neuf citoyens africains-américains

Depuis le meurtre de Michael Brown, le 9 août dernier à Ferguson, les États-Unis vivent une nouvelle fois au rythme des tensions raciales. Une situation que le pays a connue à de multiples reprises dep[...]

Isis, la lingerie britannique du même nom que l'État islamique

La chaîne britannique de dessous érotiques Ann Summers vient de lancer une collection de lingerie fine nommée Isis, l’acronyme en anglais de l’État islamique. La porte-parole de la marque a[...]

France : premier Conseil des ministres pour le gouvernement "Valls II"

Le gouvernement "Valls II" se réunit ce mercredi pour son premier Conseil des ministres, purgé de l'aile gauche du PS pour assumer la "ligne" sociale-libérale voulue par un[...]

Ebola : British Airways suspend ses vols vers le Liberia et la Sierra Leone jusqu'en décembre

British Airways a annoncé mardi maintenir la suspension de ses vols à destination et depuis le Liberia et la Sierra Leone jusqu'à la fin de 2014. La compagnie aérienne a pris cette décision en[...]

Barack Obama souhaite intensifier la lutte contre le jihadisme en Syrie

Les États-Unis ont décidé d’intensifier leur lutte contre les islamistes ultraradicaux en Syrie. Si le président américain Barack Obama n’a pas encore pris de décision[...]

Ukraine : Washington dénonce une "escalade significative"

Les "incursions militaires" de la Russie en Ukraine constituent une "escalade significative", a affirmé la Maison Blanche lundi soir après que Kiev a annoncé la capture de soldats russes[...]

Ebola : "La lutte pour vaincre le virus n'est pas une bataille, mais une guerre"

Selon le Dr David Nabarro, coordinateur de l'ONU contre l'épidémie Ebola qui sévit en Afrique de l'Ouest, la "guerre" contre le virus n'est "pas gagnée" et pourrait prendre six[...]

Syrie : libération d'un otage américain enlevé il y a deux ans par Al-Qaïda

Le secrétaire d’État américain John Kerry a annoncé dimanche la libération de Peter Theo Curtis, un ressortissant américain enlevé il y a deux ans par la branche[...]

Contre Ebola, douche froide et buzz viral

Le "Ice Bucket Challenge" fait rage sur la planète. Des personnalités de toutes sphères se prêtent à ce défi du seau glacé. L’Afrique, elle, navigue entre suivisme et[...]

États-Unis : ville noire, pouvoir blanc

Des émeutes de Watts en 1965 à celles de Ferguson, le cercle vicieux se perpétue : bavure, colère, répression, le tout sur fond d'inégalités. Rien n'aurait donc[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex