Extension Factory Builder
09/11/2012 à 15:57
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des salafistes rassemblés sur la place Tahrir du Caire, le 9 novembre 2012. Des salafistes rassemblés sur la place Tahrir du Caire, le 9 novembre 2012. © AFP

Des milliers de salafistes égyptiens se sont rassemblés sur la Place Tahrir du Caire, vendredi 9 novembre. Objectif : réclamer l'application de la charia dans la Constitution en cours d'élaboration.

Les salafistes tentent-ils de faire un casse historique en « braquant » le Printemps arabe ? À cette question, les Tunisiens, Libyens et Égyptiens laïcs et modérés répondent de plus en plus souvent par l’affirmative. Et ce n’est pas la présence, vendredi, de plusieurs milliers de radicaux sur la Place Tahrir du Caire, symbole de la révolution égyptienne, qui devrait les rassurer.

La manifestation, baptisée « vendredi de l'application de la charia » en Égypte a été lancée par plusieurs groupes fondamentalistes comme le Front salafiste et la Gamaa Islamiya. Comme son nom l’indique, elle a pour objectif de faire inscrire la « loi islamique » dans la future Constitution, qui fait l'objet de vifs débats au sein de la commission chargée de la rédiger.

« Le Coran est au-dessus de la Constitution », « Application de la charia », proclamaient des pancartes. « Pain, liberté, charia islamique », disait une autre, reprenant justement l'un des principaux slogans due la révolution mais en substituant « justice sociale » par « charia »…

Source de la législation

« Le peuple veut l'application de la loi de Dieu ! » scandaient les manifestants, qui souhaitent que la nouvelle Constitution aille plus loin que l’ancienne, suspendue par les militaires après la chute de Hosni Moubarak et qui reconnaissait les « principes de la charia islamique » comme étant la source principale de la législation.

Les fondamentalistes veulent notamment que le mot « principes » soit remplacé par celui de « préceptes », voire par « charia » tout court, ce que rejettent évidemment les milieux libéraux et laïques. Les Frères musulmans, dont est issu le président Mohamed Morsi, et le principal parti salafiste, Al-Nour, ont annoncé qu'ils ne participeraient pas à la manifestation.

Le nouveau patriarche copte d'Égypte Tawadros II a affirmé qu'il rejetterait la Constitution si celle-ci imposait un État religieux.

Le processus d'élaboration de la Constitution est en cours depuis plusieurs mois mais l'incertitude règne sur sa pérennité, en raison de recours en justice portant sur la composition de la commission constituante, dominée par les islamistes. La justice administrative, saisie de demandes de dissolution de la commission constituante, a renvoyé le dossier devant la haute cour constitutionnelle.

Le nouveau patriarche copte d'Égypte Tawadros II, dont la communauté représente de 6 à 10% des 83 millions d'Égyptiens et s'inquiète de la montée en puissance des islamistes, a quant à lui affirmé qu'il rejetterait la Constitution si celle-ci imposait un État religieux.

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Egypte

Égypte : nouvelle détention pour Alaa Abdel Fattah, figure de la révolte anti-Moubarak

Égypte : nouvelle détention pour Alaa Abdel Fattah, figure de la révolte anti-Moubarak

La justice égyptienne a ordonné lundi la remise en détention de 25 personnes jugées pour des violences qui se sont déroulées lors d'une manifestation non autorisée en novembre der[...]

Attentat en Égypte : l'armée réplique, Sissi accuse l'"étranger"

Le président égyptien a accusé samedi "des soutiens de l'étranger" d'être derrière l'attentat qui a tué 30 soldats dans le Sinaï, où l'état d'urgence a[...]

Égypte : état d'urgence dans le Sinaï après l'attentat qui a tué 30 soldats

L’Égypte a décrété vendredi un état d'urgence de trois mois sur une partie de la péninsule du Sinaï, quelques heures après qu'un kamikaze a tué 30 soldats en[...]

Égypte : dans le Sinaï, un attentat fait de nombreuses victimes parmi les militaires

Un attentat à la voiture piégée a tué au moins 25 soldats égyptiens et blessé une vingtaine de personnes vendredi. Il visait un barrage de l'armée dans le nord de la[...]

Égypte : au moins neuf blessés dans l'explosion d'une bombe devant l'université du Caire

Au moins neuf personnes ont été blessées mercredi au Caire dans l'explosion d'une bombe devant l'université de la capitale.[...]

Égypte : sept soldats tués par une bombe dans le Sinaï

Sept soldats égyptiens ont été tués et quatre blessés dimanche par l'explosion d'une bombe au passage de leur véhicule dans la péninsule du Sinaï, ont indiqué des[...]

Cartier women's initiative awards 2014 : quatre Africaines parmi les finalistes

 Elles se nomment Winnifred Selby, Amy de Castro, Achenyo Idachaba et Mariam Hazem. Originaires du Ghana, de l'Afrique du Sud, du Nigéria et de l'Égypte, se sont les finalistes africaines du prix Cartier Women's[...]

John Kerry : "Les Égyptiens doivent faire entendre leur voix"

En visite au Caire, John Kerry, le secrétaire d'État américain, a insisté sur la nécessité de garantir la liberté d'expression lors d'une rencontre lundi avec le président[...]

Égypte : les donateurs se penchent au Caire sur la reconstruction de Gaza

La communauté internationale va tenter dimanche au Caire de réunir quatre milliards de dollars réclamés par l'Autorité palestinienne pour la reconstruction de la bande de Gaza, alors que[...]

Transferts de migrants : les pays africains les mieux lotis en 2014 sont...

Selon un rapport de la Banque mondiale, "les envois de fonds officiellement comptabilisés" vers les pays en développement devraient atteindre 435 milliards de dollars en 2014, soit une hausse de 5 %[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers