Extension Factory Builder
08/11/2012 à 18:45
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Selon la Croix Rouge, la situation de crise au Nord pourrait affecter le Sud du Mali. Selon la Croix Rouge, la situation de crise au Nord pourrait affecter le Sud du Mali. © AFP

La situation humanitaire au Nord-Mali s’aggrave. Selon la Croix Rouge, 500 000 personnes seraient aujourd’hui incapables de subvenir seules à leurs besoins. En cause : les pénuries alimentaires, l’effondrement des structures politiques et l’insécurité dans la région.

C’est une aggravation qui ne surprendra personne. Déjà en proie à des difficultés d’ordre alimentaire, le Nord-Mali paye aujourd’hui le prix de la crise malienne. « Cette région reste de toute façon vulnérable pour ce qui concerne la sécurité alimentaire, mais combinée à l'insécurité dans le domaine politique et les plans d'intervention militaire, la situation devient particulièrement tragique et sensible », a déclaré à la presse Peter Maurer, président du Comité internationale de la Croix rouge (CICR), récemment en visite au Mali.

L’effondrement de l’État dans le Nord, occupé depuis mars par les mouvements islamistes, a grandement compliqué le lancement d’une opération d’aide humanitaire. Malgré l’insécurité, le CICR a toutefois mis en place neuf centres médicaux ruraux et gère la poursuite des soins à l’hôpital de Gao, seul établissement d’envergure encore opérationnel dans le Nord du pays.

Une contagion au Sud ?

Les besoins sont pourtant énormes. Le plan initial du CICR prévoyait ainsi de venir en aide à 160 000 personnes au cours de l’été. Le nombre de bénéficiaires a pourtant explosé : il est aujourd’hui de 420 000 et Peter Maurer assure que le nombre de Maliens nécessitant une aide tourne autour de 500 000.

« Apporter une aide au sud du Mali et aux habitants qui ont fui le nord du Mali pour se réfugier dans les pays voisins, le Burkina Faso, le Niger et la Mauritanie, est de loin plus facile », a-t-il expliqué. Cela pourrait pourtant avoir un effet pervers, la situation dans le sud du Mali étant déjà très difficile. La prise en charge de réfugiés venus du Nord risque ainsi de provoquer rapidement une détérioration au Sud.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Mali

Vol AH5017 : comment les Burkinabè ont trouvé la zone du crash

Vol AH5017 : comment les Burkinabè ont trouvé la zone du crash

Dès que l'alerte a été donnée au sujet de la disparition du vol AH 5017, les militaires burkinabè n'ont pas ménagé leurs efforts pour retrouver la trace du DC-9 affrété[...]

Mali : au Nord, c'est le far west

À Alger, on négocie depuis le 16 juillet, mais dans le Septentrion, on se bat. Entre l'armée, les milices et les rebelles touaregs, rien ne va plus... Seuls les jihadistes et les trafiquants[...]

L'analyse des boîtes noires du vol AH 5017 pourrait prendre "plusieurs semaines"

Selon Frédéric Cuvillier, secrétaire d'État français aux transports, l'analyse des boîtes noires de l'avion d'Air Algérie qui s'est écrasé jeudi dernier au Mali[...]

Ramadan 2014 : Aïd mabrouk !

Un peu partout dans le monde, les musulmans ont commencé à fêter l’Aïd el-Fitr, la fête de la fin du mois sacré de ramadan. Si certains ont débuté les festivités[...]

Mohamed Talbi : "L'islam est né laïc"

L'auteur tunisien de "Ma religion c'est la liberté" n'en démord pas : le Coran est porteur de modernité et de rationalité, mais son message a été altéré par[...]

Vol AH 5017 : les deux boîtes noires transférées à Paris

Les deux boîtes noires de l'avion d'Air Algérie qui s'est écrasé au Mali ont été transférées dimanche soir de Bamako à Paris, où elles doivent être[...]

Vol AH 5017 : les enquêteurs au travail

Les experts enquêtant sur le crash d'un avion d'Air Algérie dans le nord du Mali poursuivaient dimanche leur travail dans une zone d'accès difficile où l'appareil s'est désintégré[...]

Vol AH 5017 : rien que des débris sur la scène du crash

Une vision à peine soutenable sur la scène du crash de l'avion d'Air Algérie au Mali : "des petits morceaux, pas grand-chose pour reconnaître un avion", lance un Burkinabè,[...]

Vol AH 5017 : Blaise Compaoré reçoit une délégation des familles des victimes

Blaise Compaoré et son chef d'état major, le général Gilbert Dienderé, se sont rendus vendredi après-midi au Mali, sur la zone du crash du vol AH 5017. Une délégation des[...]

Crash du vol AH5017 : la deuxième boîte noire retrouvée, les enquêteurs attendus sur place

Au lendemain de la découverte de la première boîte noire de l'avion d'Air Algérie qui s'est écrasé dans le nord du Mali, des experts de l'ONU ont retrouvé la seconde samedi sur le[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers