Extension Factory Builder
08/11/2012 à 09:15
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le président chinois Hu Jintao, le 8 novembre à Pékin. Le président chinois Hu Jintao, le 8 novembre à Pékin. © AFP

Le 8 novembre, lors de son discours à l’ouverture du 18e congrès du Parti communiste chinois (PCC), le président sortant, Hu Jintao, a mis en garde contre la corruption endémique qui ronge le pays. Selon lui, elle pourrait s'avérer "fatale" au régime et en a appelé à plus de démocratie en Chine.

Selon le président chinois sortant, Hu Jintao, la corruption qui gangrène la société chinoise pourrait provoquer « l'effondrement du parti et de l'État ». « Si nous échouons à traiter cette question correctement, elle pourra s'avérer fatale », a-t-il lancé lors de son discours à l’ouverture du 18e congrès du parti communiste chinois (PCC), devant les quelque 2000 délégués du PCC réunis au Palais du peuple à Pékin.

Ces déclarations s’inscrivent dans un contexte marqué cette année par plusieurs scandales politico-financiers impliquant des familles des plus hauts dirigeants chinois, dont un membre du Bureau politique, Bo Xilai, exclu du parti et en attente de jugement.

Afin de garantir qu'aucun dirigeant n'abuse de son pouvoir, Hu Jintao a déclaré vouloir s’« assurer que les dirigeants respectent la loi en pensée et en actions » et «  garantir que tout le monde est égal devant la loi », avant d’ajouter que « nulle organisation ou individu n'a le privilège de fouler aux pieds la constitution ».

Plus de démocratie

Le président chinois a aussi souligné l'importance de soutenir des réformes politiques, un domaine dans lequel son bilan est jugé des plus minces.

« La réforme de la structure politique est une part importante des réformes globales de la Chine. Nous devons continuer nos efforts, activement et prudemment, pour poursuivre la réforme de la structure politique et étendre la démocratie populaire », a déclaré le président chinois.

« Nous devons attacher plus d'importance à l'amélioration du système démocratique afin d'assurer que le peuple puisse avoir des élections et des décisions démocratiques », a-t-il ajouté.

(Avec AFP)

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

Ebola : l'UE va débloquer 500 millions d'euros pour 'endiguer' l'épidémie en Afrique

Ebola : l'UE va débloquer 500 millions d'euros pour "endiguer" l'épidémie en Afrique

L'Union européenne a annoncé lundi son engagement à débloquer 500 millions d'euros d'aide pour "endiguer" Ebola dans les pays africains touchés.[...]

L'OIF aux Africains !

Moins de six semaines nous séparent de l'élection du nouveau secrétaire général de l'Organisation internationale de la francophonie (OIF). Les 57 chefs d'État ou de gouvernement[...]

Terrorisme : les autorités françaises ont-elles encore commis une bourde ?

Après l'affaire des trois présumés jihadistes français de retour de Turquie attendus par la police à l'aéroport d'Orly et finalement descendus sans être[...]

Vatican : le débat continue sur le divorce et l'homosexualité avec le pape François

Le synode de la famille s'est achevé dimanche au Vatican. Deux semaines de travaux à huis clos pendant lesquelles les évêques ont largement évoqué les thèmes du divorce et de[...]

Syrie : à Kobané, l'armée américaine largue des armes aux Kurdes

L'armée américaine a annoncé dimanche soir avoir largué pour la première fois des armes aux combattants kurdes qui défendent la ville syrienne de Kobané, assiégée[...]

Orrick s'installe officiellement à Abidjan

Exclusif - Dans une interview accordée à Jeune Afrique, le président et le patron Afrique d'Orrick expliquent pourquoi ce géant mondial du droit avec 1100 avocats dans 25 pays a choisi la capitale[...]

Vatican : vote très attendu à l'issue d'un synode sur la famille et l'homosexualité

Les participants au synode sur la famille, réunis depuis deux semaines au Vatican, devaient voter samedi un document final, concluant des débats mouvementés sur des sujets de société[...]

La bataille contre Ebola en passe d'être "perdue", faute de solidarité

L'ONU et la Banque mondiale s'alarment du manque de solidarité internationale envers les pays africains touchés par Ebola, qui a tué 4.555 personnes, et appellent à convertir en actes les promesses[...]

France : après plus dix années passées en prison, deux Marocains tentent d'obtenir une indemnisation

Injustement condamnés pour meurtre, les Marocains Kader Azzimani et Brahim El Jabri ont respectivement passé onze et treize ans en prison. Finalement relaxés le 3 juillet, ils s'efforcent[...]

On vous aura prévenus

La liberté d'expression ne s'est jamais aussi mal portée en Afrique qu'aujourd'hui. Je ne parle pas de celle qui autorise les médias à naître, à diffuser, à paraître et[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers