Extension Factory Builder
08/11/2012 à 09:30
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le président béninois Thomas Boni Yayi, le 26 octobre 2012 à Cotonou. Le président béninois Thomas Boni Yayi, le 26 octobre 2012 à Cotonou. © AFP

Un garde du corps du président béninois Thomas Boni Yayi a été interpellé et placé en détention. Il est accusé d'être impliqué dans la tentative d'empoisonnement du chef de l'État.

L'enquête sur l' « affaire de l'empoisonnement » de Thomas Boni Yayi progresse. Mercredi 8 novembre, un des gardes du corps du président béninois, Bachirou Adjani, a été arrêté par les forces de l'ordre et placé en détention provisoire. « Le garde du corps du président est effectivement interpellé et gardé dans le cadre de cette affaire d'empoisonnement », a déclaré le procureur de la République de Cotonou, Justin Gbenameto.

Bachirou Adjani est le quatrième détenu dans le cadre du mystérieux complot d'empoisonnement du président béninois. Les trois autres, arrêtés le mois dernier au Bénin, étant également des ex-collaborateurs de Boni Yayi.

Selon les accusations du Parquet, Mudjaidou Soumanou, ancien ministre du commerce, aurait récupéré des pilules empoisonnées et les aurait remises au docteur Cissé, médecin personnel de M. Boni Yayi. Il était censé les lui administrer avec l'aide de Zoubérath Kora-Séké, la nièce et collaboratrice du président.

L'ombre de Patrice Talon

L'homme d'affaires béninois Patrice Talon, accusé d'être le cerveau du complot, et son collaborateur Olivier Boko, sont hors du pays et font l'objet de mandats d'arrêts internationaux.

Interrogé sur les raisons de l'interpellation de Bachirou Adjani, un conseiller du président Boni Yayi qui a souhaité rester anonyme a évoqué un « rapprochement » récent entre le garde du corps et Patrice Talon.

Selon l'avocat de M. Soumanou, Joseph Djogbenou, celui-ci subit des « tortures morales » en prison et aurait été forcé à faire des déclarations. Charles Badou, avocat du docteur Cissé, a quant à lui déclaré que son client a toujours eu « d'excellentes relations avec le président », dont il est le médecin personnel depuis qu'il a été élu et qu'il « ne reconnait pas les faits qui lui sont reprochés ».

Depuis que l'affaire a éclaté, l'opposition béninoise a émis des doutes quant à ce mystérieux complot. Le député Lazare Sehoueto, à la tête de la coalition de l'opposition L'Union fait la Nation, a ainsi affirmé : « on invente des complots pour se débarrasser d'un certain nombre de gens gênants ».

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Bénin

Boko Haram : pourquoi la coopération régionale patine

Boko Haram : pourquoi la coopération régionale patine

L'Assemblée nationale tchadienne a autorisé vendredi à l'unanimité l'envoi de soldats tchadiens au Cameroun et au Nigeria pour lutter contre le groupe islamiste Boko Haram. De quoi redynamiser la coop[...]

Marche "Je suis Charlie" : les couacs des présidents africains

Absents ou présents, les dirigeants africains ont, à leur manière, fait l’actualité de la manifestation parisienne en mémoire des victimes de "Charlie Hebdo"…[...]

Bénin : Reckya Madougou, pasionaria de l'économie sociale

Les femmes puissantes sont de plus en plus nombreuses sur le continent. Voici notre sélection - forcément subjective - des 50 Africaines les plus influentes au monde.[...]

France : la "marche républicaine" des dirigeants africains à Paris

Plusieurs présidents et ministres du continent ont défilé dimanche à Paris aux côtés de dirigeants du monde entier pour la "marche républicaine" contre le terrorisme. De la[...]

Bénin : Angélique Kidjo, diva engagée

Les femmes puissantes sont de plus en plus nombreuses sur le continent. Voici notre sélection - forcément subjective - des 50 Africaines les plus influentes au monde.[...]

Élections au Bénin : très chère Lepi

À quatre mois des législatives et à quinze mois de la présidentielle - sans parler des élections locales censées se tenir depuis près de deux ans mais qui ne sont[...]

Bénin : Patrice Talon contre Boni Yayi, c'est reparti !

On croyait le contentieux apuré entre l'homme d'affaires Patrice Talon et le président béninois Thomas Boni Yayi depuis que le second avait accordé son pardon au premier, en mai 2014. Il[...]

Bénin : le procès du trafic de bébés s'ouvrira le 2 janvier à Niamey

Le procès de l'ex-président du Parlement du Niger et opposant, Hama Amadou, et d'une vingtaine de personnes dont son épouse, impliquées dans un présumé trafic international de[...]

Bénin : un réfugié burkinabè nommé François Compaoré

Disparu de la circulation depuis la démission de son frère Blaise, le 31 octobre dernier, François Compaoré a refait surface. "Jeune Afrique" a retrouvé sa trace... près de[...]

Abdoulaye Bio-Tchané : "Le chômage des jeunes est un enjeu de sécurité nationale"

L’économiste béninois, président du Fonds africain de garantie, pose un regard lucide sur les défis économiques et sociaux que son pays doit relever.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121108084727 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121108084727 from 172.16.0.100