Extension Factory Builder
06/11/2012 à 08:07
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le drapeau marocain flotte, le 8 mai 2011 sur Marrakech. Le drapeau marocain flotte, le 8 mai 2011 sur Marrakech. © Abdelhak Senna/AFP

Les autorités marocaines ont annoncé, lundi 5 novembre, que huit individus soupçonnés d'activités terroristes avaient été arrêtés. Selon Rabat, ils étaient en train de nouer des liens avec Aqmi.

En quelques jours, le Maroc a annoncé avoir démantelé deux importantes cellules terroristes. La dernière en date comptait huit membres, qui ont tous été arrêtés, selon un communiqué du ministère de l'Intérieur, publié lundi 5 novembre. Nommée « Ansar achariaa au Maghreb islamique », elle projetait de « perpétrer des actes de sabotage contre des sites stratégiques, des bâtiments sensibles, des sièges des services de sécurité et des sites touristiques dans plusieurs villes marocaines ».

Juste avant d’être interpellés, ses membres « étaient en train de nouer des contacts avec les groupes terroristes relevant d'Al-Qaïda » et opérant notamment au Nord-Mali, poursuit le communiqué. Le chef présumé de la cellule « préparait un voyage au Sahel pour s'assurer le soutien financier des groupes islamistes combattant dans cette région », a affirmé une source de sécurité marocaine.

Sites touristiques

Selon cette dernière, les huit arrestations ont eu lieu à Rabat, Meknès et Khénifra (Centre), ainsi qu'Errachidia et Aït Méloul (sud). Une homme déjà condamné au Maroc dans le cadre de la loi antiterroriste figure parmi les détenus. Le ministère public les accuse d’avoir visé les sites touristiques à Ouarzazate et Errachidia, deux destinations prisées par les étrangers. Ils « seront déférés devant la justice à l'issue de l'enquête en cours supervisée par le parquet », indique la source sécuritaire.

Une autre cellule terroriste avait été récemment démantelée, a annoncé il y a quelques jours le ministère de l’Intérieur. Ses neuf membres projetaient quant à eux la création d'un camp d'entraînement dans la région montagneuse du Rif afin de préparer des attaques contre « les autorités publiques ».

En tout, dans ces deux dernières affaires, ce sont 17 personnes qui devront vraisemblablement être jugées. Depuis les attentats du 16 mai 2003 de Casablanca, plus de 2 000 islamistes ont été arrêtés et condamnés au Maroc.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Maroc

Vidéos - Football : les stades les plus chauds du continent

Vidéos - Football : les stades les plus chauds du continent

De Casablanca à Johannesburg en passant par Kumasi (Ghana), "Jeune Afrique" vous présente quelque-uns des stades de football les plus chauds du continent. Frissons garantis.[...]

Moulay Hafid Elalamy : "Le Maroc doit être généreux avec ses forces productives"

Six mois après son entrée au gouvernement, l'homme d'affaires marocain Moulay Hafid Elalamy vient de dévoiler sa nouvelle stratégie industrielle. Objectif : favoriser l'emploi, la valeur ajoutée[...]

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leur territoire. Grâce à une carte[...]

Kool Food finance sa croissance

Kool Food, le jeune producteur industriel de chocolats fait entrer Abraaj à son tour de table. Objectif de la société marocaine : grandir et exporter.  [...]

Maroc : 20 ans de prison pour un pédophile britannique

Robert Bill, un ancien enseignant gallois de 59 ans, a été condamné mardi à 20 ans de prison pour "enlèvement" et "tentatives de viol" sur mineures.[...]

Maroc : Jesa, dessine-moi un projet

Fruit de l'union entre OCP et l'américain Jacobs, la coentreprise met ses connaissances techniques au service de l'exploitation du phosphate.[...]

Maroc : les islamistes signent une "Charte de la majorité" avec leurs alliés

Le Parti justice et développement (PJD, islamiste), à la tête du gouvernement marocain, a signé une charte avec ses alliés afin "d’accélérer les réformes" et[...]

Maroc : Mohamed Fizazi, le salafiste de Sa Majesté

"Je n'ai pas retourné ma veste, je la porte désormais à l'endroit", explique Mohamed Fizazi. Condamné à trente ans de prison après les attentats de Casablanca en 2003, cette[...]

Maroc : le débat sur la légalisation du cannabis est relancé

En organisant un week-end de rencontre et de débats dans le Rif, le parti Authenticité et modernité (PAM) a récemment relancé le débat sur la légalisation partielle du cannabis[...]

Rachid Benbrahim Andaloussi : "Faire classer Casablanca au patrimoine mondial par l'Unesco"

Lancées à Casablanca en 2009, les journées du patrimoine sont devenues au fil du temps l’un des grands rendez-vous culturels du printemps : 26 000 participants pour la dernière édition[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces